À Poitiers Alinéa va devenir Gifi : “cest une reprise qui nest pas sans casse concernant les droits des sala – France 3 Régions

Le tribunal de commerce de Marseille a validé ce lundi l’offre de reprise déposée par Gifi pour racheter le magasin d’ameublement Alinéa de Poitiers. Les 38 emplois sont sauvés mais les salariés perdent les avantages de leur convention collective.

Le magasin Alinéa de Poitiers va devenir Gifi. Le tribunal de commerce de Marseille a choisi ce lundi l’offre de reprise déposée par l’enseigne Gifi au détriment de celle de la marque La Foir’Fouille. Les 38 salariés de Poitiers vont changer d’employeur. 
Ouvert en 2016, le magasin d’ameublement Alinéa de Poitiers avait fermer ses portes en août après avoir été placé en redressement judiciaire quatre ans après son ouverture.
Ce mardi, la direction du site de Poitiers n’a pas souhaité réagir à cette reprise mais selon Maître Campagolo, “le personnel de Poitiers était défavorable à la reprise par une activité de bazar considérant que ce n’était pas leur métier”.
L’enseigne Gifi s’est engagée pour leur contrat de travail mais selon l’avocate des employés d’Alinéa, les salariés vont perdre les avantages liés à leur convention collective.

C’est une reprise qui n’est pas sans casse concernant leurs droits, tous les accords avec Alinéa sont perdus. Il y a des inquiétudes sur la nature du travail et sur les conditions de travail.

Nathalie Campagnolo, avocate 

Sur le site de Poitiers, les salariés relevaient de la convention collective de l’ameublement, celle qui relève de l’activité de bazar est moins disante, avertit Maître Campagnolo.

Le tribunal de commerce de Marseille a validé l’offre de reprise partielle (9 magasins sur 26) du groupe Alinéa par ses actionnaires (la famille Mulliez sous le nom de Néomarché). La procédure entraîne la suppression de 992 emplois. C’était “la seule alternative possible à une liquidation judiciaire directe”, a motivé le tribunal de commerce de Marseille. 

Lors de l’examen du dossier le 31 août, l’un des 38 salariés du magasin de Poitiers avait confié ses craintes devant la perspective d’un rachat par Gifi ou La Foir’Fouille. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Articles liés

Réponses