ASSE – Lanalyse de Laurent Hess : « Les Verts engrangent, Bouanga se réveille » – But! Football Club

Plus forts que les polémiques, les Verts ! Plombée dans sa préparation du match par « l’affaire Fofana », l’ASSE a trouvé les ressources pour battre Strasbourg et s’emparer, sans doute provisoirement, des commandes du championnat. Pourtant, hier soir, les meilleures occasions de la première mi-temps ont été alsaciennes. Mais Jessy Moulin, encore impeccable, a permis à son équipe de rejoindre les vestiaires à 0-0, et les Verts ont fait la différence en deuxième mi-temps.

A VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITE DE L’ASSE

Fofana a fait le boulot

D’abord par un penalty accordé pour une main d’Alexander Djiku et transformé par Denis Bouanga, puis par Mahdi Camara, à l’affut pour pousser dans les filets strasbourgeois un centre de Bouanga, auteur d’un joli déboulé côté droit. Si Thierry Laurey pestait après l’arbitrage au coup de sifflet final, en estimant que Charles Abi avait poussé Djiku sur l’action du penalty, Claude Puel, lui, n’a pas voulu rentrer dans cette polémique-là. Le Castrais a mis en avant l’état d’esprit de son équipe, symbolisée selon lui par cette dernière action sur laquelle Timothée Kolodziejczak et Jessy Moulin se sont arrachés pour empêcher Strasbourg de réduire le score. Il a aussi balayé les questions sur Wesley Fofana en faisant simplement remarquer que son jeune défenseur avait été présent, et qu’il avait fait un très bon match.

Marseille, Nantes, Rennes, un programme plus musclé attend l’ASSE

Rejoindra-t-il Leicester, comme il le souhaite ? En le titularisant, Puel a montré que malgré son interview dans L’Equipe, il comptait toujours sur lui. On verra si le Manager stéphanois sera soutenu dans sa volonté de conserver le joueur par sa direction, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo ayant gardé le silence jusqu’ici. Dans cette attente, Yann M’Vila, lui, a pris la direction d’Olympiakos, où sa signature est imminente. Avec le départ de Loïs Diony à Angers, l’opération dégraissage se poursuit chez les Verts. A trois semaines de la fin du Mercato, certains « indésirables » (Ruffier, Khazri, Boudebouz, Trauco, Palencia) sont encore là, et Puel attend toujours un attaquant et un latéral gauche. Mais son équipe capitalise et prend confiance. Après son succès contre Lorient (2-0), elle a bien lancé sa saison, avec deux victoires en deux matches, deux clean sheets, un allant, une fraîcheur, une solidarité. Et un Bouanga retrouvé, tout sourire hier à sa sortie des vestiaires après un été compliqué. De belles promesses qu’il faudra confirmer dès jeudi à Marseille, avant d’aller à Nantes et de recevoir Rennes. 

Articles liés

Réponses