Panier

Aux pieds d’Omar Sy dans «Lupin», les Air Jordan 1 suscitent un assaut de clics – Libération

Lupin est la première série française à truster le sommet des tops 10 mondiaux de Netflix. Le succès de la fiction portée par Omar Sy ruisselle sur Jordan Brand, marque ombrelle du mastodonte de la chaussure de sport Nike, incarnée par l’ex-basketteur homme d’affaires Michael Jordan. D’après le magazine Elle, depuis le début de la diffusion du programme (le 8 janvier), les spectateurs sont séduits par la variété d’Air Jordan 1 qui défile aux pieds d’Assane Diop, alias Arsène L. La plateforme Stylight a constaté une augmentation de 460 % de clics pour l’Air Jordan 1 lors de la diffusion des cinq premiers épisodes. Les spectateurs les plus avertis auront vu le personnage signer ses casses avec les AJ1 Fearless OG, les Yellow Toe, les Jordan 1 Mid Lakers Top 3, les Air Jordan 1 Off White…

En dehors de la série, Omar Sy ne mégote pas pour promouvoir la paire qui est, depuis 1984, un incontournable de la culture streetwear. L’acteur n’hésite pas à se mettre en scène sur Instagram avec un montage où Assane, censé contempler le collier de la reine, zieute la Jordan 1 originale signée par la légende des Chicago Bulls lui-même. La publication compte plus de 250 600 likes.

Lors de son passage dans l’émission Quotidien, l’acteur qui compte 2 millions d’abonnés arbore les Jordan Low Light Smoke Grey Mid.

La collaboration Sy /Jordan-Nike découle d’une stratégie bien huilée et même offensive mise en place par la marque, pesant 3,5 milliards de dollars de ventes annuelles, sur le Grand Paris. Après Nike, sponsor historique du Paris Saint-Germain, Jordan Brand a lancé en 2018 un partenariat historique avec le club en proposant des maillots frappés du logo Jumpman réservé à la Ligue des champions (compétition européenne majeure). Le but : étendre le champ d’influence du label, encore trop lié au basket, en Europe, en s’appuyant sur des joueurs comme Neymar et Mbappé (champion du monde et originaire de Seine-Saint-Denis). En glissant des AJ1 aux pieds d’Omar Sy, Jordan joue sur un autre segment. Celui du dandy parisien issu des quartiers populaires (Trappes, Yvelines) qui a connu une ascension fulgurante dans l’industrie cinématographique souvent taclée pour son excès d’entre-soi bourgeois. De plus, le personnage d’Assane Diop est «fearless», (intrépide), nom réservé à deux modèles d’AJ1. La sneaker a en effet construit sa légende sur la transgression des interdits, et le bras de fer entre la NBA et Michael Jordan, quand ce dernier était encore une étoile montante du basketball. Quoi de mieux qu’un gentleman cambrioleur mesurant un mètre quatre-vingt-dix pour perpétuer le mythe du génie audacieux et charismatique ?

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR