Bio c Bon: 2800 épargnants piégés par la faillite du distributeur – Le Figaro

EXCLUSIF – Ils ont investi 114 millions d’euros dans les magasins de l’enseigne. Des sommes qu’ils risquent de perdre.

Devant une enseigne Bio c’ Bon à Paris, le 8 septembre.
Devant une enseigne Bio c’ Bon à Paris, le 8 septembre. ALAIN JOCARD/AFP

Les salariés et les créanciers de Bio c’ Bon ne sont pas les seuls à s’alarmer des difficultés de la chaîne de magasins, placée en redressement judiciaire le 2 septembre. Des milliers de petits porteurs également. L’enseigne au logo vert a la particularité d’avoir levé des fonds auprès de particuliers pour ouvrir des points de vente. Près de 25 % du capital de chaque magasin est détenu par près de 2800 épargnants. Ils ont été séduits par la perspective d’un placement responsable et rentable. Ils craignent aujourd’hui que la situation de l’entreprise, dont les dettes sont gelées, transforme leur or vert en purin.

Les offres des repreneurs doivent être déposées ce mardi 15 septembre avant midi. Cinq groupes tiennent la corde: la famille Zaouri (actionnaire de Picard), Carrefour, Casino, Biocoop et La Vie Claire. Mais les dettes sont pharaoniques, et il y a peu de chance que les groupes intéressés reprennent tout le passif: près de 226 millions d’euros, dont 114 millions pour les seuls épargnants.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Articles liés

Réponses