Bio CBon : Biocoop et le groupe familial Zouari candidats à la reprise du distributeur – Le Figaro

Plusieurs groupes ont confirmé ce mardi avoir déposé une offre pour la reprise du distributeur spécialisé Bio C’Bon auprès du tribunal de commerce de Paris, notamment Biocoop en partenariat avec l’enseigne Marcel&Fils ainsi que le groupe familial Zouari, les géants Carrefour et Casino ayant confirmé un intérêt.

«C’est bien que Bio C’Bon ne tombe pas dans l’escarcelle de la grande distribution, on a besoin d’acteurs spécialisés qui soient forts», a expliqué à l’AFP le patron du leader du marché Biocoop Pierrick de Ronne, qui a déposé une offre «en complémentarité avec un autre réseau bio spécialisé», Marcel&Fils, une enseigne surtout implantée dans le sud-est de la France. Cette offre permet «une complémentarité du maillage» et prévoit la reprise de 95% des magasins, 95% de l’emploi en magasin et 80% de l’emploi global, a détaillé Pierrick de Ronne, qui concède que «la plateforme du groupe et son siège social [les] intéressent moins». «Mais on travaille à de potentielles reprises de l’outil logistique», a-t-il ajouté. «Les banques nous suivent, elles ont regardé et on a déjà les financements fermes», plaide-t-il encore. «Tout l’écosystème bio s’est mis en route pour nous soutenir, avec le soutien également d’élus locaux, et notamment de la mairie de Paris».

La famille Zouari prévoit d’investir 70 millions d’euros

De son côté, la famille Zouari a officiellement déclaré avoir «remis ce jour au Tribunal de Commerce de Paris une offre ferme de reprise du Groupe Bio C’Bon», défendant une offre qui «porte un projet économique et social visant à préserver l’emploi». De source proche du dossier, l’offre de l’actionnaire de référence de l’enseigne de surgelés Picard et l’un des principaux franchisés de Casino prévoit la reprise «de près de 93% du parc de magasins, de l’entrepôt, de la centrale d’achat et du logisticien en maintenant plus de 92% de l’emploi». Est en outre prévu un investissement de 70 millions d’euros «intégralement en fonds propres pour la modernisation et la rénovation des magasins».

Interrogée par l’AFP sur le dépôt d’une offre auprès du tribunal de commerce, la communication du groupe Carrefour a répondu en ces termes: «compte tenu des ambitions de Carrefour dans le bio, il est logique que le groupe étudie le rachat de Bio C’Bon, qui est une très belle enseigne». Quant au groupe Casino (Monoprix, Franprix, Naturalia…), il n’était pas en mesure de confirmer avoir déposé une offre auprès du tribunal mardi soir, mais le patron de Monoprix Jean-Paul Mochet avait déclaré en fin de semaine dernière «être sur le dossier Bio C’Bon».

Articles liés

Réponses