Censure dInternet : lentreprise américaine Sandvine rompt son contrat avec le gouvernement biélorusse – Le Monde

L’entreprise californienne Sandvine a annoncé, mardi 15 septembre dans un communiqué transmis à Bloomberg, l’annulation du contrat qui la liait avec le gouvernement biélorusse. Les équipements vendus par l’entreprise, spécialisée dans les solutions de gestion réseaux, ont notamment permis à la Biélorussie de censurer l’accès aux sites d’information non étatiques qui dénoncent les abus du gouvernement depuis la réélection contestée du président, Alexandre Loukachenko.

Cette décision survient après une enquête de Bloomberg, publiée vendredi 11 septembre, qui dévoilait le rôle de cette entreprise américaine en Biélorussie. On y apprenait que le directeur technique avait déclaré aux employés que l’entreprise ne considérait pas que l’accès à Internet ou à des contenus en ligne spécifiques « fasse partie des droits humains ». Dans son communiqué, Sandvine fait machine arrière, qualifiant aujourd’hui l’utilisation de ses outils de filtrage par la Biélorussie comme une « violation des droits humains ». Sandvine a toutefois précisé que, si elle ne fournirait plus de mises à jour de logiciels ni de supports techniques pour ses équipements en Biélorussie, ces derniers resteront cependant fonctionnels.

Le Monde

Contribuer

Articles liés

Réponses