«Cest honteux» : Kate Winslet charge désormais Woody Allen et Roman Polanski – Le Figaro

Après avoir fait leur éloge en 2017, l’actrice britannique dit maintenant regretter leurs collaborations passées.

L'actrice britannique en 2018.
L’actrice britannique en 2018. KENA BETANCUR / AFP

Son ton a bien changé. Non seulement Kate Winslet ne fait plus l’éloge de Woody Allen et Roman Polanski, réalisateurs dans la tourmente depuis des accusations répétées d’agression sexuelles, mais l’actrice britannique confesse avoir d’amers «regrets» quant à leurs collaborations passées. Un mea culpa que l’on peut lire dans le Vanity Fair de jeudi dernier.

Kate Winslet a joué en 2011 dans le huis clos Carnage signé Polanski, auprès de Christoph Waltz et Jodie Foster. Et dans Wonder Wheel de Woody Allen en 2017 avec Justin Timberlake. Elle n’a pas de mots assez durs à l’encontre des deux cinéastes : «Comment ces hommes ont pu être tenus en si haute estime dans l’industrie cinématographique tout ce temps ? C’est honteux. Mais je dois assumer le fait d’avoir travaillé avec chacun d’eux. Je ne peux pas changer le passé.»

Les femmes oubliées

Alors qu’elle évoque son film à venir, Ammonite, une romance homosexuelle dans l’Angleterre du XIXe siècle, Kate Winslet affirme aussi que le succès féminin «a toujours été écrit hors de l’histoire, ou même jamais écrit». Elle fait référence à son personnage, la paléontologue Mary Anning.

En 2017, quelques semaines avant que le vent de #MeToo ne souffle sur Hollywood, voici comment elle s’exprimait dans le New York Times : «Woody Allen est un réalisateur fantastique. Tout comme Roman Polanski. J’ai vécu une expérience professionnelle extraordinaire avec ces deux hommes, telle est la vérité». Elle racontait aussi combien sa mère fut fière de la voir tourner avec le créateur de Manhattan.

Roman Polanski, dont le film J’Accuse a été un succès malgré la polémique, a été accusé l’an dernier d’avoir violé une femme il y a 44 ans en Suisse alors qu’elle en avait 18. Quant à Woody Allen, Dylan Farrow accuse son père adoptif de l’avoir agressée sexuellement à l’âge de 7 ans.

Articles liés

Réponses