Coronavirus : 7852 nouveaux cas en 24 heures, 82 départements en vulnérabilité modérée ou élevée – Le Figaro

L’épidémie de coronavirus continue de sévir en France, où 7852 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, a annoncé ce mardi 15 septembre Santé Publique France dans son communiqué quotidien. La veille, 6158 cas avaient été détectés. 37 personnes sont mortes de la Covid en France ces dernières 24 heures, portant le total à 30.999 victimes.

Le nombre de patients entrant en réanimation a encore augmenté, avec 479 nouveaux malades hospitalisés au cours des 7 derniers jours, soit 31 de plus en 24 heures.

866 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 68 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures. Le taux de positivité des tests s’élève désormais à 5,4%. Au total, 82 départements en métropole et outre-mer sont classés en situation de vulnérabilité «modérée ou élevée», un chiffre en hausse.

Des tests salivaires début octobre

Si le professeur Didier Raoult a déclaré cet après-midi qu’il n’y avait pas de raison de «s’affoler» face à la reprise de l’épidémie, certaines zones françaises adoptent de nouvelles restrictions, comme les Bouches-du-Rhône et la Gironde, qui ont annoncé hier une extension du port du masque et la musique sur la voie publique, notamment.

Comme pour répondre aux injonctions de la Direction Générale de la Santé, qui ne cesse de recommander de se faire tester à la moindre suspicion de symptômes, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a indiqué ce mardi que des tests salivaires seront certainement mis en place dès début octobre, facilitant donc le dépistage.

Du reste, les autorités conseillent toujours de respecter les «3M» (Masque, Mètre, Mains) et ont pour ce faire diffusé un spot télévisé «coup de poing», relayé par le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter. «Nous pouvons tous être touchés, et ce n’est qu’ensemble que nous limiterons la propagation du virus. Ce sont nos comportements qui détermineront l’évolution de l’épidémie», a-t-il écrit.

Articles liés

Réponses