Panier

Coronavirus à Toulouse : L’équipementier aéronautique Latécoère supprime 246 postes (deux fois moins que… – 20 Minutes

Latécoère employait jusqu’à ce PSE 1.500 personnes en France, essentiellement à Toulouse.. — A.GELEBART/20 MINUTES
  • En raison des effets de la crise sanitaire sur l’aéronautique, l’équipementier Latécoère annonce un PSE comprenant 246 suppressions de postes, contre 475 au départ.
  • Le groupe a actionné le levier de l’activité partielle de longue durée.
  • Menacé, le site de câblage de Labège, en banlieue de Toulouse, est maintenu.

La poire garde un goût amer mais elle a été coupée en deux. Après quatre mois de négociations, Latécoère, le mythique équipementier aéronautique, annonce la suppression de 246 postes en France. En septembre, l’entreprise sous-traitante d’
Airbus envisageait de supprimer 475 postes (sur 1.500 en France) en raison des conséquences de la
crise sanitaire sur le trafic aérien.

Mais le chiffre a donc été revu à la baisse grâce aux aides de l’Etat et principalement à la mise en place de l’activité partielle de longue durée (APLD).

L’activité de câblage, qui se fait à Labège, en banlieue de Toulouse devait perdre 135 emplois. « L’APLD a permis de les supprimer du PSE », a confié Hervé Blanchard, le DRH du groupe. Du coup, le site spécialisé de Labège n’est plus promis à la fermeture.

Plan de départs volontaires

L’APLD s’applique aussi à l’activité aérostructures (tronçons de fuselage, portes) où 246 postes vont disparaître, contre les 345 prévus au départ. « Mais sur ces 246, il y aura des départs pour reconversion ou création d’entreprise », espère Stéphane Faget, secrétaire du syndicat Force ouvrière, signataire de l’accord avec la CFE-CGC. La CGT a refusé. Pour elle, le vrai problème est « la baisse des prix imposée par Airbus ».

La direction du groupe va lancer un plan de départs volontaires. « Rien n’est fini, on a déjà une centaine de collaborateurs qui se projettent vers un départ volontaire », souligne Hervé Blanchard qui s’affiche « confiant sur les chances d’aboutir à un minimum de licenciements ».

Latécoère, qui employait 5.200 personnes dans 13 pays en 2019, a déjà supprimé 1.100 postes à l’étranger, principalement en République tchèque, au Maroc, au Brésil et au Mexique.

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR