Coronavirus et cerveau : quels symptômes ? – Journal des femmes

Troubles de la vigilance, maux de tête… Plusieurs symptômes neurologiques sont associés à l’infection Covid-19. Une nouvelle étude menée par un immunologue de l’université de Yale montre comment le virus du Covid-19 envahit le cerveau et cause des effets neurologiques.

[Mise à jour le vendredi 11 septembre à 16h26] Aux symptômes connus du Covid-19 (fièvre, toux, rhume…) se sont ajoutées des signes neurologiques propres à l’infection comme la perte du goût et de l’odorat (sans qu’il n’y ait de rhume associé donc de nez bouché). En France, le directeur général de la santé, le Pr Jérôme Salomon, a confirmé le 24 avril que “des lésions neurologiques sont souvent observées chez les patients Covid-19 en réanimation, (des lésions) parfois transitoires, parfois permanentes“. Une étude dirigée par Akiko Iwasaki, immunologue de l’université de Yale, et publiée en juin a confirmé “des preuves de la capacité neuroinvasive du SRAS-CoV2, et une conséquence inattendue de l’infection directe des neurones par le SRAS-CoV-2″. Le virus de la maladie Covid-19 est donc bien capable d’envahir le cerveau et de s’y dupliquer.

Comment le virus infecte le cerveau ?

Le virus Sars-Cov-2, aux mêmes titres que les autres coronavirus humains dispose d’un potentiel neuro-invasif et neurotrope. Plusieurs études sont menées pour tenter de comprendre comment ce nouveau virus s’attaque à la région cérébrale. La dernière en date est celle du Dr Akiko Iwasaki, immunologue de l’université de Yale. “Nous avons observé des preuves claires d’infection accompagnées de changements métaboliques dans les neurones infectés et voisins, explique le scientifique. (…) Dans l‘autopsie cérébrale de patients décédés du COVID-19, nous détectons le SRAS-CoV-2 dans les neurones corticaux (…). Ces résultats fournissent des preuves de la capacité neuroinvasive du SRAS-CoV2, et une conséquence inattendue de l’infection directe des neurones par le SRAS-CoV-2.” Avec son équipe, ils ont aussi démontré que “l’infection neuronale peut être évitée”.  Une étude publiée dans la  revue Jama le 29 mai a, elle, montré sur une femme de 25 positive au Covid-19 et présentant une perte d’odorat que “le SRAS-CoV-2 pourrait envahir le cerveau par la voie olfactive et provoquer un dysfonctionnement olfactif d’origine sensorineurale“, ont indiqué les chercheurs de l’IRCCS (Institut Clinique Humanitaire).

Quels sont les signes neurologiques du Covid-19 ?

Les atteintes neurologiques liées au Covid-19 sont diverses allant de signes bénins et passagers comme la perte du goût et de l’odorat à des cas plus graves comme des des crises convulsives, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et des encéphalopathies. Une étude publiée le 1er avril 2020 dans la Revue Radiology a ainsi rapporté le cas d’une Américaine âgée de 60 ans testée positive au Covid-19 et qui a présenté une encéphalopathie hémorragique nécrosante aiguë. Soit une maladie neurologique rare caractérisée par l’apparition de convulsions, un état altéré de conscience, un déclin neurologique et divers degrés de dysfonction des reins. Des médecins rapportent aussi des cas de patients présentant une perte de repères, des délires avant même de développer de la fièvre ou une maladie respiratoire, observe le Dr Alessandro Padovani qui a ouvert une unité NeuroCovid pour soigner les patients souffrant de troubles neurologiques à l’hôpital de l’Université de Brescia en Italie. Aux Etats-Unis, un neurologue de l’hôpital Long Island Jewish Forest Hills, Rohan Arora fait le même constat : “Nous voyons beaucoup de patients dans des états de confusion” a t-il déclaré à nos confrères de l’AFP.  Il affirme que 40% des rescapés du coronavirus sont concernés, tout en ignorant si ces troubles sont durables. Le passage en réanimation peut être à l’origine de confusion, en particulier à cause des médicaments. Mais le neurologue constate que le retour à la normale, pour les patients Covid-19, semble prendre plus longtemps que pour ceux qui ont survécu à une crise cardiaque ou un AVC.

Sources

  • Premier cas de lésions cérébrales dues au Covid-19 à l’IRM, Département de Radiologie, au Henry Ford Health System de Detroit (USA), Revue Radiology, 1er avril 2020.
  • Institut Armand-Frappier, laboratoire de neuroimmunovirologie, “Coronavirus humains respiratoires neuro-invasifs et neurothropes : agents neurovirulents potentiels, 2014, disponible dans la Revue John Libbey. 
  • Journal of Medical Virology, Le potentiel neuroinvasif du SRAS-CoV2 peut jouer un rôle dans l’insuffisance respiratoire des patients Covid-19, 27 février 2020.
  • MedRxiv, Manifestation neurologiques des patients hospitalisés avec Covid-19 à Wuhan en Chine, 25 février 2020.

Articles liés

Réponses