Coronavirus: faut-il rendre le vaccin contre la grippe obligatoire pour les plus de 65 ans? – BFMTV

Plusieurs voix s’élèvent pour réclamer un changement dans la stratégie de vaccination antigrippale.

C’est une petite musique qui se fait entendre: dans le contexte sanitaire actuel, faut-il élargir la couverture vaccinale contre la grippe? Depuis plusieurs semaines, des médecins et des institutions plaident pour que les adultes soient plus nombreux à se faire vacciner cette année.

L’objectif est d’éviter de faire face une fois l’hiver venu à une double épidémie de grippe et de Covid-19, alors que les symptômes de ces deux maladies peuvent parfois être similaires. Le but est également, par ricochet, d’éviter un nouvel engorgement des laboratoires et des hôpitaux.

Invité du Grand Jury de RTL ce dimanche, le président Les Républicains de la région Provence-Alpes – Côte d’Azur (Paca), Renaud Muselier, médecin de formation, a plaidé pour “rendre obligatoire le vaccin contre la grippe sur tout le territoire pour les plus de 65 ans et la totalité du personnel soignant”.

Éviter le cumul des deux virus

Une préconisation qui va dans le sens de celle de l’Académie de Médecine. Dans un communiqué publié le 13 mai dernier, l’institution, présidée par Jean-François Mattéi, recommandait d’encourager la vaccination antigrippale cette année, et d’y associer, pour les personnes âgées de plus de 65 ans, la vaccination antipneumococcique – sans pour autant plaider pour son caractère obligatoire. Une prise de position notamment soutenue par la Société française de pédiatrie.

“Disons-le, vivre deux épisodes simultanés, Covid et grippe, peut être mortel pour des malades. Quand le corps a déjà mené une gigantesque bataille, il est difficile d’en entamer une autre. Vous ne jouez pas la finale de Wimbledon, le lendemain de Roland Garros”, a étayé auprès du Parisien Jean-François Mattéi, par ailleurs ancien ministre de la Santé.

“Il faut rendre (cette vaccination) obligatoire pour les plus de 65 ans et pour les soignants”, préconise désormais le président de l’Académie de Médecine. Selon Santé publique France, seuls 46,8% des personnes à risque, soit moins d’une sur deux, s’est fait vacciner contre la grippe en 2018-2019. Un taux qui était de 51% chez les personnes de 65 ans et plus.

La question des soignants

Au-delà des seniors, en mai, l’Académie demandait également de “rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables, en particulier dans les Ehpad, les institutions, les hôpitaux et les crèches”.

“Nous demandons exceptionnellement qu’on encourage, voire qu’on rende obligatoire, la vaccination contre la grippe pour les soignants cette année”, a demandé dans le même sens la déléguée générale du syndicat des Ehpad et des services d’aides à domicile privés, Florence Arnaiz-Maumé, mardi 8 septembre lors d’une conférence de presse, citée par Les Échos.

Pas de changement de stratégie à ce jour

Malgré la multiplication des préconisations, la stratégie vaccinale contre la grippe ne semble pas changer radicalement en vue de la saison hivernale.

Dans un communiqué datant du mois de juin, la Haute autorité de Santé (HAS) estimait “à ce stade que la campagne de vaccination antigrippale (devait) être réalisée conformément à la stratégie actuelle” tout en soulignant “l’importance d’augmenter la couverture vaccinale dans les populations cibles”. Aucune obligation n’était évoquée.

Pour l’autorité publique indépendante, il est nécessaire de “cibler les populations à risque de complication et les professionnels de santé”. L’institution estime du reste que l’élargissement de la couverture vaccinale “à d’autres populations n’est, en revanche, pas justifié actuellement”. Par “populations cibles”, la HAS précise qu’il s’agit, outre les personnes âgées de 65 ans et plus, des femmes enceintes, malades chroniques ou personnes obèses,

Un avis que semble suivre le ministère de la Santé: à cette heure, la page consacrée à la grippe saisonnière sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé n’a pas été mise à jour depuis janvier dernier.

Aucune obligation à l’heure actuelle

“Le risque d’une incitation trop large est de ne pas avoir assez de doses pour vacciner les plus fragiles”, met en garde la présidente de l’Ordre des pharmaciens, Carine Wolf-Thal, dans Le Parisien.

Actuellement, la vaccination contre la grippe n’est obligatoire pour personne et est seulement recommandée pour certaines populations. Elle n’est plus une obligation pour les professionnels de santé depuis 2006.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV

Articles liés

Réponses