Coronavirus : lessentiel des annonces du préfet et les nouvelles mesures en vigueur dans les Bouches-du-Rhône – La Provence

Par Gillian Fléqué (avec AFP)

Une décentralisation sanitaire. Vendredi, le Premier ministre avait laissé la main aux préfets et aux élus locaux pour prendre de nouvelles mesures. Christophe Mirmand, préfet des Bouches-du-Rhône les a dévoilées cet après-midi. Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs et sur les plages, limitation des visites dans les Ehpad, jauge à 1000 personnes dans les salles de spectacle… : il a renforcé, aujourd’hui, les mesures pour freiner la propagation du Covid-19. “Le taux d’incidence de la maladie dans certaines parties du département dépasse 300 pour 100 000″, a-t-il rappelé, faisant référence à Marseille et évoquant une situation “très préoccupante” avant de présenter des mesures, très similaires à celles annoncées deux heures auparavant par son homologue de Gironde.

Extension du port du masque

Alors qu’il l’avait généralisé il y a 10 jours, avant de se faire retoquer par le tribunal administratif pour les plus petites communes, le préfet a précisé les conditions du port du masque. Il est désormais obligatoire de 06h00 à 02h00 dans toutes les communes où le taux d’incidence de la maladie dépasse le seuil d’alerte de 100 pour 100 000 – soit 27 communes. Dans les autres, il reste obligatoire dans les transports en commun et les lieux les plus fréquentés.

Protection des personnes âgées

Comme l’avait recommandé le conseil scientifique et alors que de plus en plus de patients sont admis en réanimation, Christophe Mirmand a appele à “un renforcement de la protection des personnes âgées“. Les visites en Ehpad sont encadrées et limitées à une par jour tandis que des mesures vont être prises pour surveiller les personnes âgées isolées à leur domicile : livraison de repas et appels quotidiens. Ces pratiques sont déjà observées en temps de canicule. 

Les bars restent ouverts de 6h à 0h30

Récemment retardée à 0h30, la fermeture des bars n’est pas avancée. Mais la consommation d’alcool debout y sera désormais interdite. Le préfet a prévenu que des contrôles seront renforcés, et que des “fermetures administratives seront prononcées” pour les établissements qui ne respectent pas les règles. 

La consommation d’alcool interdite sur la voie publique après 20h à Marseille

Là encore afin d’éviter les rassemblements, la consommation d’alcool sur la voie publique sera interdite après 20h à Marseille. Les commercants ne pourront donc plus en vendre. Les “soirées dansantes” seront également proscrites.

Limitation des événements à 1 000 personnes, annulation de la Foire de Marseille

Dans les communes où le taux d’incidence dépasse les 100 pour 100 000, les grands événements seront limités à 1 000 personnes, contre 5 000 dans le reste du pays. Les grands événements prévus à Marseille dans le semaines à venir sont donc supprimés. À commencer par la Foire internationale de Marseille (26 septembre – 5 octobre) – qui avait d’abord bénéficié d’un autorisation – ainsi que les Journées européennes du patromoine (19-20 septembre).

Jauge ramenée à 1 000 dans les stades et les salles de spectacle

Si l’OM comptait demander une dérogation pour dépasser les 5 000 spectateurs, ce ne sera pas pour tout de suite. Le jauge est ramenée à 1 000 personnes dans les stades, tout comme dans les salles de spectacle, tout ça “dans le strict respect des règles sanitaires“, rappelle Christophe Mirmand. Les soirées étudiantes et sorties scolaires sont également interdites.

Interdiction des rassemblements sur les plages

Là ou le taux d’incidence dépasse les 100, les rassemblements sur les plages ou dans les parcs sont limités à 10 personnes. Si le préfet ne légifère pas dans les lieux publics ou les cercles privés, il appele à ne pas dépasser cette jauge, même en famille. “Les réunions de plus de 10 personnes, y compris dans le cercle amical et familial devront dans l’idéal être reportées“, a-t-il conseillé.

Privilégier le télétravail dans les entreprises

Comme pendant le confinement, le télétravail doit rester de mise dans les entreprises, “quand il peut être mis en place” prévient Christophe Mirmand. Les employeurs sont cependant à appelés à faire respecter le stricte usage des gestes barrière et le port du masque.

Renforcement des transports en commun

Cela avait crée une polémique entre Michèle Rubirola et Martine Vassal cet été. Le préfet a tranché et appelle la Métropole “à renforcer le cadencement des bus, tramways et métros, notamment aux heures de pointe“. La Ville de Marseille l’avait réclamé dès cet été, notamment dans les bus désservant les plages.

Articles liés

Réponses