Covid-19 à Bordeaux : limitation des rassemblements, verbalisations… Voici les nouvelles mesures – Sud Ouest

Marseille, la Guadeloupe et Bordeaux. Tels sont les lieux où la circulation du Covid-19 est la plus importante en France en cette rentrée. Ce qui a mené le Premier ministre Jean Castex à demander en fin de semaine dernière aux préfets de ces zones des mesures complémentaire en vue de ralentir la propagation du coronavirus. 

>>> À lire aussi. Direct vidéo. Coronavirus à Bordeaux : suivez les annonces des mesures par la Préfète Fabienne Buccio

C’est donc ce lundi 14 septembre que la préfète de Gironde et de région Nouvelle-Aquitaine s’exprimait pour présenter ces mesures. Elle était accompagnée du maire de Bordeaux Pierre Hurmic, du président de Bordeaux Métropole Alain Anziani, du directeur du CHU de Bordeaux Yann Bubien, de la directrice régionale adjointe de l’ARS Hélène Junqua et de l’expert infectiologue Denis Malvy. Voici ce qu’il faut en retenir. 

L’hôpital se prépare

“Tous les signaux sont au rouge au CHU” a déclaré d’emblée le directeur du CHU Yann Bubien. Au centre hospitalier universitaire, les lits en réanimation vont passer de 180 à 300. Il faut savoir que 24 personnes sont en réanimation ce lundi 14 septembre. 

Les dépistages, en Ehpad

“Il faut lutter contre l’embolie manifeste du système de test”, selon la préfète. Soit réserver l’accès aux personnes prioritaires : malades, cas contacts, personnels de santé. 

“De nouveaux centres seront ouverts à Bordeaux dès cette semaine”, a annoncé Fabienne Buccio

Plus de laboratoires se consacreront à ces tests. Les maires vont devoir prendre contact avec les personnes les plus vulnérables de leur commune et organiser des portages de repas. En Ehpad, limitation des visites à 2 personnes par semaine et par résident.

Davantage de verbalisations, plus de policiers 

Face à la propagation du virus, il y aura “plus de contrôles des mesures existantes. Plus de verbalisations pour non-port du masque, Pour ce faire, l’appui des polices municipales sera demandé. Des forces mobiles (gendarmes mobiles et CRS) seront détachées à Bordeaux pour ce faire. La préfète demande aussi l’appui des polices municipales dans la métropole.

Des mesures renforcées dans l’espace public. 

Dans toute la Gironde, la jauge maximale passe de 5000 à 1000 pour tous les événements publics.

Fêtes foraines, fêtes des voisins ou brocantes seront interdites, interdiction aussi des manifestations sociales s’il n’y a pas de protocole sanitaire.

Les Journées du patrimoine sont annulées dans la métropole bordelaise.

Concernant les bars, fermeture dès le lendemain des bars qui contreviennent aux dispositions mises en place, interdiction de la consommation debout dans les bars, interdiction des soirées dansantes et étudiantes.

Dans l’espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans les parcs et sur les plages. La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite à Bordeaux. Plus de rassemblements dans les salles des fêtes. Au sport, sauf à la piscine, tous les vestiaires seront fermés. Les sorties scolaires des élèves de primaire sont annulées.

Les transports, en entreprise

Le cadencement des trams et de bus aux heures de pointe sera renforcé. Dans les entreprises, il y aura plus de contrôles sur le respect des gestes barrières. Les événements festifs doivent être proscrits en milieu professionnel. Le télétravail doit plus que jamais être privilégié.

L’école

L’affichage du port du masque sera renforcé aux alentours des établissements scolaires. 

Dans la vie privée

Les événements privés de plus de 10 personnes (baptême, mariage) sont proscrits.

Articles liés

Réponses