Darmanin annonce larrivée de nouvelles grenades pour le retour des Gilets jaunes – LCI

Police

POLICE – Le ministre de l’Intérieur a annoncé, vendredi 11 septembre, que chaque tir de LBD lors de manifestations serait désormais soumis à l’accord d’un “superviseur” et qu’une nouvelle grenade à main de désencerclement (GMD) serait utilisée dès ce samedi, date de nouvelles mobilisations de Gilets jaunes.

S’exprimant lors de la cérémonie d’installation officielle de la nouvelle cheffe des CRS Pascale Regnault-Dubois, vendredi 11 septembre, à la veille d’une nouvelle mobilisation de Gilets jaunes, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a présenté les grandes lignes du nouveau schéma national de maintien de l’Ordre (SNMO). L’occasion pour lui d’annoncer que chaque tir de lanceurs de balle de défense (LBD) lors de manifestations serait désormais soumis à l’accord d’un “superviseur” et qu’une nouvelle grenade à main de désencerclement (GMD), censée être moins dangereuse, serait utilisée dès le 12 septembre, jour d’une nouvelle mobilisation des Gilets jaunes.

Un modèle “offrant moins de projection en hauteur”

“La grenade GMD (de désencerclement) sera retirée des services, suivant les recommandations de la DGPN (Direction générale de la police nationale) et de la DGGN (Direction générale de la gendarmerie nationale), elle va être remplacée dès demain (samedi 12 septembre) par un nouveau modèle offrant moins de projection en hauteur”, a-t-il déclaré, ajoutant que “l’usage du LBD sera dès demain encadré, obligatoirement assorti d’un superviseur pour mieux évaluer la situation d’ensemble et désigner l’objectif”. Enfin, le ministre de l’Intérieur a assuré que ces modifications interviendront “sans mettre en danger en aucune manière les forces de l’ordre, dans l’exercice de leur mission difficile et de leur protection légitime”.

Ce SNMO inclura, en outre, un nouveau cadre législatif, afin que les images captées par des drones ou des caméras piétons puissent être exploitées par les forces de l’ordre. La réflexion autour de ce nouveau schéma avait été lancée en juin 2019 après sept mois de mouvement des Gilets jaunes et de débats sur les violences policières. Son objectif était de réfléchir à réviser le maintien de l’ordre. En juillet, Gérald Darmanin avait ainsi demandé à ses services “d’étudier les remarques et recommandations formulées” par Jacques Toubon. Le Défenseur des droits réclamait l’interdiction du lanceur de balles défense (LBD) et le port de la cagoule chez les policiers… A ce sujet, ce vendredi, le ministre a rappelé sa volonté d’interdire aux télévisions et aux réseaux sociaux de diffuser, sans les flouter, “des images montrant les visages” de policiers en opération.

Sur le même sujet

Et aussi

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

Articles liés

Réponses