DIRECT. Tour de France 2020 : le maillot jaune, Primoz Roglic, va-t-il tomber dans un traquenard sur les ro… – Franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #TDF

14h34 : Les hommes de tête abordent l’ascension du col des Saisies, et c’est un peu l’occasion à saisir pour creuser l’écart avec le peloton. Les hostilités entre les cadors (et le passage en deuxième vitesse du fameux train de la Jumbo) pourraient commencer dans le col des Aravis, la prochaine difficulté de la course.

Si vous sortez de table, voilà un résumé de la situation en vidéo :

14h22 : Un groupe de cinq coureurs a pris la poudre d’escampette en tête de la course, jugeant que le tempo imprimé par le groupe d’échappés n’était pas suffisant. Voici la liste des cinq costauds : Richard Carapaz, Peillo Bilbao, Michal Kwiatkowski, Nicolas Edet et Marc Hirschi. Ils comptent 30 secondes d’avance sur le groupe des poursuivants, et 4 minutes sur le peloton.

14h13 : Une pensée pour le sprinter de l’équipe Lotto-Soudal Caleb Ewan qui pointe déjà à 8 minutes de la tête de course après un tiers de l’étape. Le maillot vert Sam Bennett n’est guère mieux, deux minutes devant. Journée galère pour les sprinters en perspective, d’autant plus que l’équipe Bora de Peter Sagan a durci la course pour les faire exploser.

14h02 : @Doume Vous n’avez pas tort, une récente interview de Cyrille Guimard dans Le Parisien pointait le terrible creux générationnel qui attend le cyclisme français après la génération Pinot-Bardet-Alaphilippe : “Je suis très pessimiste pour un long moment. Trouvez-moi un espoir de 18-19 ans aujourd’hui qui a ce potentiel. Il n’y en a aucun. On n’est qu’au début du désert.

14h02 : Bonjour Je pense qu’il va falloir créer un nouveau classement et un nouveau maillot bleu par exemple afin d’honorer le premier Français du Tour de France car ce n’est pas demain que l’on verra un Français sur un podium en fin de tour

13h55 : Marc Hirschi franchit en tête le Cormet de Roselend, devant Richard Carapaz. Les deux coureurs vont probablement se disputer les 47 points mis en jeu au grand prix de la montagne pour ravir le maillot à pois détenu par Tadej Pogacar. Avec respectivement 41 et 40 points, ils demeurent à distance respectable du Slovène (66 points).

13h45 : Bonjour Pierre, n’est ce pas futile voire puéril tous ces commentaires sur le dopage ? Jusqu’à preuve du contraire on ne naît pas tous égaux biologiquement et donc il y a des avantages dès le départ entre 2 athlètes. Un exemple parlant étant Usain Bolt en athlétisme qui par sa taille fait beaucoup moins de pas que ses adversaires plus petits et donc court plus vite à effort comparable. Ou bien aussi Michael Phelps et son handicap de ne pas sentir la douleur ce qui lui avait permis naturellement (sans dopage) d’avoir un avantage. Il ne faut pas non plus croire que en prenant de l’EPO le soir on va monter le Tourmalet à 30 km par heure le lendemain… dans tous les cas, avec avantages à la naissance ou avantages chimiques ou dopants tous ces athlètes s’entraînent dur et souffrent. D’ailleurs c’est un peu ce qui prime pour les spectateurs.

13h53 : Allons-nous entendre les mêmes attaques ou suspicions infondées à chaque fois que nos Français ne brillent pas ? Arrêtons ce genre d’attaques, tous ont droit à la présomption d’innocence..

14h22 : Je ne sais pas quels sont ces bruits qui courent, mais l’Agence mondiale antidopage publie chaque année une liste de produits interdits qui est la même pour tous les coureurs, qu’ils soient français, lettons, paraguayens ou chinois.

Vous faites peut-être référence à l’opération Aderlass, un vaste coup de filet d’un réseau de dopage allant de l’Allemagne à la Slovénie, où ont été mises au jour des techniques dopantes inédites les produits sont connus, mais injectés sous forme de micro-doses quelques heures avant l’effort. Ou alors aux fameux cétones, qui sont distribués par les médecins des équipes Jumbo et Quick Step depuis l’an passé, sans qu’on soit vraiment sûr de leur efficacité.

13h44 : Je suis sidéré de la vitesse des coureurs slovènes sur le plat comme en montagne et le bruit court qu’ils prennent un médicament autorisé chez eux mais pas pour les Français. Pouvez-vous nous en dire plus ? Merci FI

13h33 : Il n’y a plus que 18 coureurs dans le groupe de tête, qui a fondu de moitié alors qu’on a grimpé une petite moitié du Cormet de Roselend. Parmi eux les Français Rudy Molard, Nicolas Edet et Nans Peters. L’avance sur le peloton tourne toujours autour de la minute et demie.

13h37 : Bonjour mon cher Pierre. Avec le sprint intermédiaire, Sam Bennett compte désormais 52 points d’avance sur Peter Sagan. Ça commence à sentir bon pour l’irlandais même si il restera 50 points pour le vainqueur sur les Champs-Elysées et les sprints intermédiaires chaque jour. A part une chute grave, une exclusion ou une mise hors-délai, il est bien parti pour succéder à Sean Kelly, dernier maillot vert irlandais.

13h21 : Si la course au maillot jaune semble bien fermée cette année, la bagarre pour le maillot vert est plus haletante que jamais et devrait se conclure sur les Champs-Elysées. Merci @Kevin pour ce point sur ce classement.

13h20 : @TDF Lassitude Les chiffres sont terribles pour la lutte antidopage : le dernier contrôle positif sur le Tour remonte à huit ans, et les observateurs qui parlaient de performances crédibles il y a quelques années se sont tus. Le correspondant de Libération a interrogé plusieurs coureurs anonymement et beaucoup font part de leur dégoût. Mais encore une fois, on n’a pas l’ombre de début de commencement d’une preuve.

13h28 : Chaque année, ce sont les mêmes commentaires émerveillés, comme du temps d’Armstrong, sur la rapidité et la capacité à refaire le lendemain la même course, tout en assurant que le Tour n’a jamais été aussi propre. Je pense que les contrôles sont aussi inefficaces que les traitements de la Covid… Les Français et d’autres tout aussi surveillés ne font pas de performances exceptionnelles tous les jours. Où est le problème ? Avons-nous que des nuls dans ces pays dont la France, des entraîneurs incompétents, ou on se fout du spectateur ? Je tiens au TDF, efforts des coureurs, paysages, commentaires culturels, mais il ne tiendra pas si la dérive chimique continue.

13h08 : Le problème de la Movistar, c’est qu’ils sont les seuls à s’acharner à gagner ce classement qui ne passionne pas les foules tous les ans, en plus d’avoir des stratégies incompréhensibles dans les étapes où se joue la gagne.

13h08 : C’est le classement le moins suivi, mais très beau coup de la Movistar en vu du classement par équipe avec 4 hommes à l’avant !

13h11 : C’est parti pour l’ascension du Cormet de Roselend qui, je l’espère, ne nous laissera pas de glace !

13h06 : C’est Cormet avec un M. Cormet en patois beaufortain veut dire col.

13h10 : Le nom du Cormet de Roselend, la prochaine difficulté, vous évoque quelque chose ? C’était l’épilogue prévu de la 20e étape du Tour de l’an dernier, mais le parcours avait été drastiquement raboté à cause d’une coulée de boue.

Et dans les commentaires, @Philippe Miege me corrige car j’avais écrit “cornet” sur une précédente entrée. Rien à voir avec un cornet de glace (même à l’envers, pour figurer un col).

13h10 : L’équipe de Pierre Rolland, la B&B Vital Concept, s’est placée en tête du peloton pour tenter de limiter l’écart avec l’échappée dans laquelle elle n’a aucun représentant. L’écart qui plafonne à 1’30, alors qu’on s’approche du Cormet du Roselend.

13h08 : Les performances des coureurs font naître des interrogations légitimes, comme l’a souligné l’ancien grimpeur Brice Feillu dans une interview à Ouest-France hier. Mais encore une fois, aucun coureur de premier plan de la Jumbo n’a été inquiété dans une affaire de dopage, et ce serait un procès d’intention de rapprocher cette équipe néerlandaise de la tristement célèbre Rabobank des années 1990-2000, dont elle a pris la suite. On peut parler du contexte slovène, des soupçons qui existent en regardant les records d’ascension qui tombent les uns après les autres, mais on n’a aucune preuve.

12h59 : Bonjour Pierre. Ce n’est pas la technologie le souci ?? Je suis un sportif, quand on enchaîne comme ça, sans presque de souci.. pour certaines équipes y’a pas photo y’a EPO ou autres… Il serait bien de connaître l’histoire des entraîneurs et directeurs sportifs et de la mettre en parallèle avec les résultats de leurs coureurs?

12h50 : Bonjour Pierre. Je remettrais bien une petite pièce sur Pierre Rolland qui a une dernière véritable opportunité de prendre le maillot à pois aujourd’hui. Mais bon, en espérant que le train de la Jumbo Visma soit qd même un peu fatigué, ce qui est une autre histoire ! Bref, avec bcp de “si” Pierre Rolland devrait y arriver.

12h51 : Salut à tous, j’espère une victoire de Pogacar avec un craquage de Roglic 😉 Mais bon… il y a tellement peu de suspense depuis des dizaines d’années sur le Tour… Bonne étape !

12h51 : En ce début d’étape, 32 coureurs sont en tête avec une minute d’avance, alors que la Jumbo-Visma imprime un tempo tranquille en tête de peloton. A signaler parmi eux, Richard Carapaz, qui a les faveurs des pronostics de beaucoup, Nans Peters, vainqueur de l’étape de Laruns, ou encore Thomas de Gendt. Il est encore temps d’envoyer vos pronostics, je rappelle que vous gagnez une entrée de live à votre gloire à l’issue de l’étape.

12h44 : @mhacnu Vous, vous avez lu le papier sur le “train” de l’équipe Jumbo qui a cadenassé la course 🙂 Effectivement, de plus en plus de voix s’élèvent pour retirer des aides technologiques aux coureurs, des capteurs de puissance aux oreillettes. Il y a eu des études menées sur l’impact des oreillettes sur le déroulé des étapes, et curieusement, il est prouvé que ça n’avait pas changé le ratio des échappées qui allaient au bout. Mais pour le classement général, et la prise d’initiative des coureurs dans la montagne, cela change en revanche beaucoup de choses.

12h47 : Quand on enlèvera aux coureurs la possibilité de se baser sur leurs capteurs de puissance, le Tour redeviendra peut-être un peu plus intéressant.

12h38 : Rappel pour les pronostiqueurs du live, @Aigle Jaune avait trouvé le vainqueur de l’étape d’hier !

12h46 : ⛰️ Si les Aiglons 🦅 dominent ce Tour 2020 au classement général, c’est que le profil proposé est truffé de cimes vertigineuses (de la chaîne des Pyrénées à l’arc des Alpes + le c.l.m de ” La Planche des Belles Filles ” à venir-sa.19/09/20) C’est pourquoi je mise encore aujourd’hui sur un grimpeur-baroudeur, apte à faire de la résistance sur ce parcours avec 3 vrais cols (4 000 m environ d’ascension / entrée et dessert y compris). Mon pronostic-vainqueur de l’étape à La-Roche-sur-Foron : l’Equatorien Richard CARAPAZ après passage en tête (en solo ou pas) en haut du plateau des Gilières selon météo.Bon après-midi dans la course !

12h33 : Le départ réel vient d’être donné en bas de la descente, et déjà quelques costauds tentent de prendre l’échappée, dont le Belge Thomas de Gendt, roi des baroudeurs, malheureux jusqu’ici.

12h46 : C’est l’heure des pronostics de la rédaction ! Nicolas Buzdugan mise sur un baroud d’honneur d’Adam Yates, 5e du général, Thomas Baïetto qui aime les attaques annonce un succès de Pierre Rolland, de mon côté je prie pour un succès français (ça commence à faire longtemps, vous ne trouvez pas ?) avec Valentin Madouas. Romain Scotto voit lui Richard Carapaz, échappé lors des deux derniers jours, enfin s’imposer. Le grimpeur équatorien de l’équipe Ineos a l’air chaud en tout cas !

12h25 : Quel scénario pour l’étape du jour ? Beaucoup voient une échappée partie de loin aller au bout. Mais d’autres pensent que l’équipe Bahrain, qui avait déjà organisé un train pour défendre les chances de Mikel Landa hier, va récidiver aujourd’hui.

12h29 : Voilà un aperçu de ce que les coureurs devront traverser au plateau des Glières, la montée classée hors catégorie en fin d’étape. Il s’agit d’un sentier de graviers qui n’est pas insurmontable avec un vélo de course, mais attention à la crevaison au pire moment.

12h19 : Les coureurs ont commencé par un départ fictif interminable de 21 km, le temps d’arriver dans la vallée de l’Isère. Donc entre le moment où les coureurs s’élancent et celui où le drapeau s’abaisse, il y a plus d’une demi-heure.

12h28 : Bonjour Marion, bonjour à toutes et à tous ! J’espère que vous avez bien récupéré de l’étape d’hier, car les coureurs vont encore en baver aujourd’hui dans les Alpes. Au programme : deux cols de 1re catégorie, un hors-catégorie au plateau des Glières, où les coureurs devront se coltiner 1 800 m de route non goudronnée, un col de 2e catégorie ajouté en catastrophe au programme après un éboulement sur une autre route, 4 600 m de dénivelé, soit davantage que la déjà terrible étape du puy Mary vendredi dernier…

12h04 : Le maillot jaune paraît solidement accroché sur les épaules de Primoz Roglic, premier du classement général avec désormais 57 secondes d’avance sur son compatriote et principal rival : Tadej Pogacar. On l’attend encore à l’attaque, pour la 18e étape de Méribel à La Roche-sur-Foron, en passant par le plateau des Glières. Franceinfo dresse son portrait.

Articles liés

Réponses