Dominic Thiem : « Je sais de quoi Sascha (Zverev) est capable » – US Open (H) – LÉquipe.fr

« Juste après le match, vous avez mentionné Andy Murray et le fait que lui aussi avait dû attendre plusieurs finales avant de soulever un trophée du Grand Chelem. C’est quelque chose auquel vous pensez ?

Non, pas spécialement, c’était juste une blague. Ce n’est pas ce qui me préoccupe en premier. Dimanche (en finale), j’entrerai sur le court totalement concentré, comme je l’ai fait pour les six matches précédents. Et puis le monde ne va pas s’arrêter de tourner en fonction du résultat de la finale. Bien sûr, je suis super content d’être de nouveau en finale. Ce sera un grand match face à un grand rival qui est aussi un très bon ami.

Avant la finale, on pouvait s’attendre à un vrai duel de cogneurs. En fait, il y a eu beaucoup de variations dans le jeu. Est-ce que c’était une tactique réfléchie ?

Tout à fait. Je savais que si je tentais de jouer en cadence, je n’avais aucune chance car il ne fait pas de faute une fois qu’il est dans le rythme. Alors j’ai essayé de le dérégler avec mon slice, avec des balles hautes et du lift aussi. Il fallait tenter quelque chose car j’aurais bien pu me retrouver avec un ou deux sets de retard. Dans le deuxième et le troisième, il a servi pour le set. Heureusement pour moi, c’est dans ces moments que j’ai joué mon meilleur tennis. Pour le reste, son niveau ne m’a pas surpris. Il est un de ceux qui sont le plus proches du Big 3 en termes de tennis pur. Il est capable d’avoir un très haut niveau et surtout, il est capable de le garder quelle que soit la durée du match.

Le premier set était un peu bizarre avec cette histoire de challenge. Au final, on ne sait pas si la balle était bonne ou pas… Mais derrière, c’était du haut niveau. C’était très serré et il était le meilleur sur le court, jusqu’à ce qu’il serve pour le set. À chaque fois, j’ai fait le break. Le tournant du match c’était à 5 partout dans le deuxième, quand j’ai dû défendre cinq balles de break. Un jeu très long. Pour moi, ça s’est joué là. Mais c’était vraiment ma victoire en trois sets la plus difficile car le résultat aurait facilement pu être différent.

Vos précédentes finales étaient face à Rafael Nadal et Novak Djokovic, deux des plus grands joueurs. Dimanche, ce sera contre Alexander Zverev. Est-ce que cela change votre approche de la finale ?

Non car je sais de quoi Sascha est capable. Et la dernière fois qu’on s’est joué, en demi-finale de l’Open d’Australie, c’était très serré (victoire de Thiem en quatre sets). Et je vais aborder cette finale comme les autres matches du tournoi. Je l’ai déjà dit, mais depuis l’instant où Novak est sorti du tournoi, nous savions qu’il y aurait un champion inédit. Mais je n’ai pas voulu trop y penser et rester concentré sur les autres joueurs toujours en lice. Et là, il ne reste plus que Sascha. Je vais donc me concentrer sur lui car s’est un sacré joueur, un des meilleurs de ces dernières années. Il a tout gagné sauf un Majeur et il va tout donner pour y arriver dès dimanche. Ce sera un match très compliqué. Mais que ce soit lui ou un des Big 3, je vais faire de mon mieux comme d’habitude.

« Nous travaillons dur tous les deux pour réaliser notre rêve et un de nous y parviendra dimanche »

Vous menez 7-2 dans vos face-à-face, est-ce que ce sera un avantage psychologique ou une pression supplémentaire ?

Aucun des deux, je pense. C’est cool de mener dans les face-à-face, mais quand nous rentrerons sur le court, ça ne voudra plus rien dire. Au moment de commencer le match, nous voudrons le gagner l’un autant que l’autre. L’avoir déjà battu plusieurs fois ne sera pas forcément d’une grande aide, le match sera difficile quoi qu’il arrive.

Quelle sera la clef du match, selon vous ?

Nous allons tous les deux subir une grosse pression. Nous travaillons dur tous les deux pour réaliser notre rêve et un de nous y parviendra dimanche. Remporter un titre du Grand Chelem est ce que j’ai toujours voulu. C’est mon rêve, mon but. Je pense que la clef sera de parvenir à retourner son service. Sa première balle est une des plus difficile du circuit. il faudra que j’en remette en jeu un maximum. »

Articles liés

Réponses