“En 2100, il ny aura que des cailloux” : lONF sinquiète de la sécheresse en France – Europe 1

Selon l’ONF, les forêts françaises meurent à petit feu à cause des fortes chaleurs issues du réchauffement climatique. “Si les prévisions de +8°C en 2100 se confirment il n’y aura plus rien. Il y aura que des cailloux, ce sera le Pakistan”, affirme un technicien au micro d’Europe 1.

La canicule accentue le déclin des sapins français. C’est le constat que tire Jean-Charles Vuillaume, technicien de l’Office national des forêts (ONF) dans le Haut-Rhin. Si le phénomène des feux de forêts dévaste la végétation comme actuellement sur la côte ouest des Etat-Unis, la chaleur elle-même pourrait aussi détruire des forêts entières.

Un constat d’autant plus préoccupant alors que la France connaît actuellement une nouvelle vague de chaleur cette semaine avec des températures supérieures aux normales saisonnières. Ces températures élevées, cumulées au manque de précipitations, affaiblissent les arbres, et pour certains, ont conduit à leur mortalité.

“Il y aura que des cailloux, ce sera le Pakistan”

“Nous sommes en train d’assister à une disparition massive d’une espèce qui est là depuis 10.000 ans”, alerte Jean-Charles Vuillaume. “Il y a des endroits dans la forêt où le sapin a totalement disparu alors qu’il était encore présent massivement il n’y a de cela que cinq ans…” Et les prévisions des spécialistes ne sont pas là pour rassurer le technicien local de l’ONF. “Si les prévisions de +8°C en 2100 se confirment il n’y aura plus rien. Il y aura que des cailloux, ce sera le Pakistan. Donc c’est cela qui est assez angoissant pour demain.”

“Ça sent vraiment le sapin !”

D’autant plus que Jean-Charles Vuillaume rappelle que ces phénomènes se perpétuent désormais d’année en année et qu’aucune accalmie n’est observée depuis un moment, encore moins en 2020. “On se dit que ça ira mieux cette année, et bah non rebelotte, nouvelle sécheresse pendant le confinement. C’était un peu mieux en juin, mais nous avons eu un mois de juillet avec des températures records. Nous sommes en septembre et il fait encore 31°C… On se dit qu’il n’y a pas d’issu possible. Ça sent vraiment le sapin !”, finit-il par ironiser tout en gardant sa gravité.

Articles liés

Réponses