EN DIRECT – Covid-19 : 4433 décès et 269.352 cas recensés en 24h dans le monde – LCI

EN DIRECT – “Ce n’est pas moi qui affole les populations” : le Pr Raoult se défend face aux sénateurs | LCI

Santé

CORONAVIRUS – La pandémie de Covid-19 poursuit sa progression dans le monde, avec plus de 925.000 morts depuis l’apparition du virus en Chine, fin 2019. En France, où la circulation du virus gagne aussi en intensité, de nouvelles restrictions ont été mises en place. Suivez les dernières informations du jour.

“CE N’EST PAS MOI QUI DÉVELOPPE L’ANXIÉTÉ ET RACONTE DES BÊTISES”

“Ce n’est pas moi qui affole les populations, il n’y a pas vraiment besoin d’être affolé”, assure le Pr Raoult. “La perte d’espérance de vie actuellement est inférieure à celle de 2015. Nous ne sommes pas face à un drame absolument insupportable. Cela se réglera avec les chiffres, que je suis de manière très précise : 50% des morts avaient plus de 85 ans. Dans les pays européens, plus de 90% avaient plus de 60 ans. À la fin de l’année, la perte d’espérance de vie sera extrêmement mineure.”

“Ce n’est pas moi qui développe l’anxiété”, continue le directeur de l’IHU de Marseille. “Mais je ne vois pas comment on aurait pu avoir un débat serein quand, en l’espace d’une demi-journée, le ministère et l’OMS ont interdit l’hyroxychloroquine pour un papier qui a été retiré trois semaines après. Ce n’est pas moi qui raconte des bêtises.”

17:10

POUR RAOULT, LE PORT DU MASQUE EST UNE MESURE “RAISONNABLE”

Interrogé sur l’efficacité du port du masque, le Pr Raoult a indiqué que “ce n’est pas une vérité scientifique brutale”. Mais, “si porter un masque empêche les gens de s’embrasser, on peut penser que c’est raisonnable”, a-t-il assuré devant les sénateurs, rappelant que “la clé, ce sont surtout les mains”. Toutefois, si le port du masque “permet de changer les comportements pendant cette période, je crois que c’est intelligent.”

17:08

RAOULT SUR LE CONFINEMENT

“Le confinement et le masque sont des questions très difficiles”, assure le Pr Raoult. “Les comportements sociaux dans les différents pays ne sont pas les mêmes. Comparer l’effet du confinement sur l’efficacité des mesures est complexe. Le rôle du politique est d’éviter l’affolement. En Italie et en Espagne, le confinement n’a pas protégé du risque d’infection.”

17:00

RAOULT SUR LES SÉQUELLES

“Il y a une vraie question sur les séquelles” pour les personnes ayant eu des symptômes du coronavirus, avoue le Pr Raoult. “Il y a des séquelles cérébrales pendant un certain temps, plus que des séquelles pulmonaires. Nous n’avons pas suffisamment de recul pour savoir combien de temps cela va durer.”

16:46

“TOUT MUTE, TOUT LE TEMPS”

Le Pr Raoult est revenu sur la mutation du virus , précédemment évoquée au cours de la commission d’enquête. “Tout mute, tout le temps”, a-t-il rappelé. “Dans un virus à ARN, il y a une mutation pour 10.000. Ce que nous regardons, c’est le nombre de mutations survenues par rapport au virus souche. Nous constatons qu’il y a beaucoup plus de mutations en ce moment” qu’avant juillet. “La distance par rapport à la souche primaire est plus importante maintenant que ce qu’elle était avant.”

16:41

“CE N’EST PAS MOI QUI DÉVELOPPE L’ANXIÉTÉ ET RACONTE DES BÊTISES”

“Ce n’est pas moi qui affole les populations, il n’y a pas vraiment besoin d’être affolé”, assure le Pr Raoult. “La perte d’espérance de vie actuellement est inférieure à celle de 2015. Nous ne sommes pas face à un drame absolument insupportable. Cela se réglera avec les chiffres, que je suis de manière très précise : 50% des morts avaient plus de 85 ans. Dans les pays européens, plus de 90% avaient plus de 60 ans. À la fin de l’année, la perte d’espérance de vie sera extrêmement mineure.”

“Ce n’est pas moi qui développe l’anxiété”, continue le directeur de l’IHU de Marseille. “Mais je ne vois pas comment on aurait pu avoir un débat serein quand, en l’espace d’une demi-journée, le ministère et l’OMS ont interdit l’hyroxychloroquine pour un papier qui a été retiré trois semaines après. Ce n’est pas moi qui raconte des bêtises.”

16:28

RAOULT SUR LE CONSEIL SCIENTIFIQUE

“Le Conseil scientifique n’a jamais piloté quoi que ce soit dans la recherche sur le Covid-19”, dénonce le Pr Raoult au Sénat. “Qui a apporté les données pour savoir que les enfants ne sont pas infectés ? C’est nous. J’ai écrit très tôt que le Conseil scientifique ne peut pas piloter une recherche de crise. Il n’est pas composé de gens capables de faire une politique scientifique. Je l’ai exprimé au président de la République et au Premier ministre.”

16:13

RAOULT SUR LA QUARANTAINE

Alors que la durée d’isolement a récemment été divisée par deux, le Pr Raoult assure devant les sénateurs que “dès le mois de février, (il) disait que la quatorzaine n’avait pas de sens sur le plan clinique”.

16:11

RAOULT SUR L’HYDROXYCHLOROQUINE

Interrogé sur l’hydroxychloroquine, par le rapporteur socialiste Bernard Jomier, Didier Raoult s’est défendu sur son utilisation. “C’est le temps” qui “fait les opinions”, assure le professeur. “Le temps triera, on verra bien”, alors que le sénateur énumère la liste des pays qui ne recommandent pas ce traitement.

“Aux États-Unis, il y a un tiers des États dans lesquels l’hydroxychloroquine est recommandée”, répond le Pr Raoult. “Nous avons estimé que 4,6 milliards de personnes vivent dans un pays” dans lequel ce traitement “est recommandé.”

16:03

RAOULT SUR LA MUTATION DU VIRUS

“Nous avons fait 550 séquences de virus depuis juillet. Dès le départ, nous avons trouvé un mutant, qui présentait 23 mutations par rapport à la souche de Wuhan”, indique le Pr Raoult. “Maintenant, nous avons 7 mutants.”

“Peut-être que” Jean-François “Delfraissy”, le président du Conseil scientifique “ne l’a pas vu, mais nous avons comparé 100 cas à partir de juillet et 100 cas avant, pour regarder quel était le degré de leurs troubles de coagulation”, rapporte Didier Raoult. Actuellement, “ils en ont beaucoup moins, sont moins sévères et la mortalité est plus faible. J’ai téléphoné au conseiller du ministre pour lui exprimer ces données.”

15:55

“JE REDOUTE QUE LA RECHERCHE NE SOIT PAS DÉMOCRATIQUE”

“Je redoute que la recherche ne soit pas du tout démocratique, c’est comme le sport de haut niveau”, a indiqué le Pr Raoult devant les sénateurs. “Quand vous êtes dans une phase de découverte, les conflits sont terrifiants.”

15:51

“JE NE SAIS PAS CE QUE” CE VIRUS “VA DEVENIR”

Interrogé par Sylvie Vermeillet, rapporteure centriste de la commission d’enquête, sur la saisonnalité du virus, Didier Raoult a rappelé qu’il “y a eu 6 coronavirus avant”, qui “ont bien commencé par autre chose qu’être saisonniers”. 

“On ne comprend pas bien les rythmes saisonniers, tous les virus saisonniers n’ont pas la même saisonnalité.” Dans cette pandémie, “il est en train de se passer quelque chose que je n’avais pas vu décrite : la vitesse de mutation. Je ne sais pas ce que” ce coronavirus “va devenir.”

15:40

RAOULT SUR LES CHIFFRES

“Je ne peux pas inventer les chiffres, je les donne chaque jour à l’ARS. On ne peut pas inventer de chiffres dans ce pays. Il faut revenir sur Terre. Les gens qui pensent que l’on invente les données… Nous sommes un pays administré”, a indiqué l’air amusé le Pr Raoult.

15:38

RAOULT SUR LA FAÇON DE DÉTECTER LES CAS

En commission d’enquête, Didier Raoult est revenu sur la façon de détecter les personnes positives depuis le début de l’épidémie en fonction de leurs symptômes. “Les Chinois avaient publié qu’au moins la moitié des personnes dites asymptomatiques avaient des lésions pulmonaires au scanner. Mais la prise en charge a sans arrêt changé. Ils étaient asymptomatiques de quel point de vue ? Parce qu’ils ne sont pas essoufflés ? La déduction faite de ‘c’est comme la grippe’ n’est pas vrai”, indique le Pr Raoult.

15:27

RAOULT SUR L’HYDROXYCHLOROQUINE

Interrogé par Catherine Deroche, rapporteure LR de la commission d’enquête, Didier Raoult a indiqué qu’il n’est “pas un homme de spéculations, je suis très pragmatique”. À l’IHU Méditerranée à Marseille, “nous lisons toute la littérature”, a-t-il assuré.

“Nous avons lu tout ce qu’avaient écrit les seuls sachants, en Chine. J’ai alors téléphoné tout de suite au ministère” pour évoquer les médicaments utilisés lors d’un ancien coronavirus, dont l’hydroxychloroquine.

15:16

RAOULT SUR LES MALADIES INFECTIEUSES

“Je pensais, depuis plus de 20 ans, qu’il fallait faire des centres de lutte contre les maladies infectieuses”, indique Didier Raoult devant les sénateurs. A Paris, “vous n’avez pas de patron de maladies infectieuses, alors que vous l’aviez il y a 30 ans. Il y a un problème d’organisation de fond”.

15:11

RAOULT SE DÉFEND

“Je n’aime pas que l’on m’insulte, que l’on porte plainte contre moi”, a indiqué le Pr Raoult en préambule de son audition. “Je n’ai jamais fraudé de ma vie. Sur 3.500 de mes publications, j’estime qu’il y a entre 2 et 4% d’erreurs. Je fais des erreurs comme tout le monde, mais je n’ai pas la force de discuter avec des gens qui m’insultent.”

Le Pr Raoult s’est par ailleurs dit “surpris par l’ampleur” de la polémique sur l’hydroxychloroquine.

15:00

RAOULT DEVANT LES SÉNATEURS

Le professeur Didier Raoult est arrivé au Sénat pour répondre aux questions de la commission d’enquête de l’évaluation des politiques publiques face aux pandémies.

14:47Urgent

PROJET DE LOI

Le projet de loi prolongeant jusqu’au 31 mars la possibilité de restreindre rassemblements et déplacements en raison de l’épidémie de Covid-19 sera présenté mercredi en Conseil des ministres, a appris l’AFP de sources gouvernementale.

Le texte étend de six mois la législation en vigueur et dont la date butoir était fixée au 30 octobre. L’Assemblée nationale doit en commencer l’examen le 1er octobre.

14:45

SATURATION AU LABO

Malgré la priorité donnée à certains publics pour se faire tester, les délais d’attente des résultats dépassent parfois une semaine, rendant le dépistage presque obsolète, assure le président du Syndicat national des jeunes biologistes.

“Le château de cartes va s’écrouler” : malgré la priorisation, les tests PCR au bord de la rupture

14:44

BILAN FRANCE

Pour rappel, voici les chiffres de Santé Publique France datant d’hier soir sur l’évolution épidémique dans le pays : 6.158 contaminations ont été détectées en 24h, soit au total 387.252 cas positifs depuis le mois de mars. Le taux de positivité des tests PCR est de 5,2% à l’échelle nationale. 

39 nouveaux foyers de contamination ont été repérés par les autorités sanitaires : au total, 852 clusters sont en cours d’investigation, dont 115 dans des Ehpad. 79 départements sont en situation de vulnérabilité, modérée ou bien élevée.

14:26

EN DIRECT DE MARSEILLE

Depuis Marseille, notre journaliste décrit un soulagement général chez les habitants, qui ont le sentiment d’avoir évité le pire au lendemain de l’annonce des nouvelles restrictions prises par le préfet des Bouches-du-Rhône.


: ‘
wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’);
});

14:23

BOUCHES-DU-RHÔNE

Le maire de Mimet, dans les Bouches-du-Rhône, a fait part de son incompréhension en découvrant que sa petite commune figure parmi les 27 du département où le masque est désormais obligatoire. 

Sauf que, selon Georges Cristiani, aucune contamination n’est recensée “dans les écoles de la commune, ni à la crèche ni au centre aéré de Mimet. De la même façon, à ce jour, aucun cas de Covid positif n’est à déplorer à l’Ehpad de ma commune”. “Aucune information ne m’a jamais été transmise par l’Agence Régionale de Santé (ARS)”, poursuit-il dans un communiqué.

13:49

ON VOUS EXPLIQUE 

La dérogation spécialement mise en place au début de la crise sanitaire pour les voyages se termine ce mardi 15 septembre inclus. Un forfait touristique (hôtel + avion par exemple) annulé en raison de la pandémie donne désormais lieu à un remboursement intégral si le client le souhaite et non plus à un avoir de 18 mois.

Voyage annulé en raison du Covid-19 : le système des avoirs prend fin, voici les nouvelles règles à connaître

13:45Urgent

BILAN MONDE

Le Covid-19 a fait au moins 929.391 morts dans le monde depuis la fin du mois de décembre, selon le dernier bilan établi par l’AFP. Ces dernières 24h, 4.433 nouveaux décès et 269.352 nouveaux cas ont été recensés. Les pays qui ont enregistré le plus de nouvelles morts dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1.054 nouveaux morts, les États-Unis (410) et le Brésil (381).

Les États-Unis sont toujours le pays le plus endeuillé, avec 194.545 décès, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, suivis du Brésil avec 132.006 morts, de l’Inde avec 80.776 morts, du Mexique avec 71.049 morts, et du Royaume-Uni avec 41.637 morts

13:28

PAS DE SURF CETTE ANNÉE 

Les championnats de France de surf, prévus dans les Landes du 17 au 25 octobre, sont annulés en raison des contraintes sanitaires, notamment les incertitudes sur la venue de compétiteurs ultramarins, a annoncé la Fédération française de surf. 

Et pour cause, les Landes sont situées entre deux départements classés en vulnérabilité élevée, les Pyrénées-Atlantiques et la Gironde, où la préfète Fabienne Buccio vient de durcir les mesures sanitaires en interdisant les rassemblements privés de plus de dix personnes, y compris sur les plages, ou en limitant les événements sportifs à 1.000 spectateurs.

13:21

PRIME COVID INSUFFISANTE

Les 20 laboratoires Biofusion du Tarn-et-Garonne, de Haute-Garonne et du Lot sont en grève. Les salariés protestent notamment contre une “prime Covid” jugée insuffisante, a appris l’AFP auprès de la direction et des syndicats. “En raison d’un mouvement de grève du personnel, TOUS les laboratoires Biofusion seront fermés au public mardi 15 septembre”, indique la direction, dans un communiqué. 

Il s’agit d’un des premiers mouvements de grève dans des laboratoires de biologie médicale depuis la multiplication des tests PCR en France, dont le nombre dépasse désormais le million par semaine. La déléguée syndicale CFDT Catherine Bellenque a quant à elle expliqué que cette prime Covid a été “la goutte d’eau qui a fait déborder le vase” : “Cette prime est dérisoire comparée à l’investissement du personnel qu’ils soient coursiers, secrétaires, techniciens, infirmières”. 

12:59

E. BALLADUR POSITIF

L’ancien Premier ministre, âgé de 91 ans, a été testé positif au coronavirus mais il n’est “pas en danger”, a indiqué à l’AFP le maire LR du XVe arrondissement de Paris, Philippe Goujon. La femme et le fils d’Edouard Balladur sont également contaminés. 

“Il a de la fièvre, de la toux et une grande fatigue” mais “n’est pas en danger”, a précisé M. Goujon, qui avait avant 1995 et après 2007 précédé puis succédé à M. Balladur comme député de la 12e circonscription de Paris. M. Balladur est “isolé chez lui”, a ajouté M. Goujon, sans préciser à quelle date le test avait été réalisé.

Deux autres sources de l’entourage de M. Balladur ont confirmé à l’AFP cette information. “Tout va bien”, a assuré l’une, tandis que l’autre a déclaré qu’il est “”en pleine forme”.

12:52

A MONTPELLIER, UNE SOIRÉE ETUDIANTE DANS LE COLLIMATEUR

60 étudiants de la faculté de médecine testés positifs au Covid-19. Selon Midi-Libre, le cluster est apparu la semaine dernière au sein de la faculté de médecine, suite à une soirée d’intégration d’étudiants de 2e année”, organisée le premier week-end de septembre.

12:42

UN CRIMINEL DE GUERRE SERBE MEURT DU COVID

Momcilo Krajisnik, un ancien dirigeant politique des Serbes de Bosnie condamné pour crimes de guerre par la justice internationale, est décédé mardi du nouveau coronavirus, a-t-on annoncé de source hospitalière.

Considéré comme l’un des plus proches collaborateurs de Radovan Karadzic, le chef politique des Serbes de Bosnie pendant le conflit des années 1990, Momcilo Krajisnik est mort dans la matinée dans un hôpital de Banja Luka (nord), a annoncé l’établissement dans un communiqué, cité par la chaîne publique RTRS.

Momcilo Krajisnik, qui avait 75 ans, était pendant la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-95) le président du Parlement des Serbes bosniens.

Il a été admis à l’hôpital fin août en raison d’une aggravation de son état de santé.

11:52

FERMETURE DE CLASSES

Deux classes d’une école de Valence ont été fermées lundi, et ce jusqu’au 22 septembre au moins, après la découverte d’un élève positif au Covid-19, a indiqué le préfet de Tarn-et-Garonne dans un communiqué. “L’Assurance maladie assure la recherche des cas contact”, poursuit-il.

11:31

AUSTRALIE 

L’Australie n’a enregistré ce mardi aucun décès lié au Covid-19 pour la première fois depuis le 13 juillet dernier. Une bonne nouvelle qui intervient au moment de l’assouplissement des mesures de restriction à Melbourne, décidé à la suite d’un ralentissement de l’épidémie de Covid-19.

Selon un décompte de l’AFP, seuls 50 nouveaux contaminations ont été recensées aujourd’hui dans tout le pays, un chiffre sans commune mesure avec les plus de 700 cas quotidiens franchis certains jours, fin juillet et début août. 

11:27Urgent

TOUR DE FRANCE

L’ensemble du peloton du Tour de France a été autorisé à repartir pour la 16e étape, après que leurs résultats se sont révélés négatifs aux tests PCR. Aucun des coureurs du Tour n’a  été diagnostiqué positif au Covid-19 au cours des différents tests subis depuis trois semaines.

11:13

CONFINEMENT ISRAËL

Le gouvernement israélien a “complètement échoué” à gérer la crise sanitaire, a accusé auprès de l’AFP le chef de l’opposition israélienne Yaïr Lapid, remettant en cause le reconfinement général annoncé ce week-end par les autorités. “La seule raison pour laquelle le gouvernement impose un reconfinement c’est qu’il est complètement perdu (…), qu’il a complètement échoué à gérer le coronavirus”, selon M. Lapid.

11:07

LES VÉRIFICATEURS

Un collectif représentant les travailleurs des blocs opératoires s’est étonné ce dimanche du cas de soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques qui “doivent aller travailler”. Une affirmation véridique mais à nuancer.

Des soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques peuvent-ils retourner travailler à l’hôpital ?

11:04

JEAN-FRANÇOIS DELFRAISSY / SÉNAT

“Je souhaite remercier l’ensemble du Conseil scientifique qui a travaillé, c’est l’affaire d’un comité et d’une intelligence collective. (…) Je remercie les Français parce que concrètement à ce qu’on veut bien dire, la majorité des Français sont inquiets, portent des masques, sont dans un climat raisonnable”, avance le Pr Delfraissy.

10:54

JEAN-FRANÇOIS DELFRAISSY / SÉNAT

“Nous ne décidons rien, c’est le politique qui décide”, martèle le président du Conseil scientifique. “Nous sommes là pour l’éclairer. Deuxièmement, nous ne sommes pas une agence sanitaire : il faut qu’il ait un début, il faut qu’il ait une fin. Je rappelle que le Conseil scientifique souhaitait s’arrêter le 9 juillet 2020 et c’est vous messieurs et mesdames les sénateurs qui avez voulu qu’il se prolonge jusqu’au 30 octobre.”

10:49

JEAN-FRANÇOIS DELFRAISSY / SÉNAT

“Nous avons tout fait pour garder notre indépendance, nous avons joué la transparence”, se défend le Pr Delfraissy. “Nous sommes des médecins et des scientifiques, nous ne sommes pas des énarques. Nous avons une parole libre.”

“Le temps des médias est de quelques heures, le temps du politique est de quelques jours, le temps du scientifique est de quelques mois. (…) C’est difficile à intégrer pour un politique de ne pas avoir de résultat solide avant trois ou quatre mois.” Le Pr Delfraissy souhaite rappeler que des divergences ont eu lieu entre les membres du Conseil scientifique et l’exécutif sur divers sujets.

10:40

JEAN-FRANÇOIS DELFRAISSY / SÉNAT

Le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, est entendu par la Commission d’enquête du Sénat sur la gestion de l’épidémie en France. “Ce comité est fait pour éclairer le gouvernement et les autorités sanitaires, en aucune façon il n’est fait pour décider. (…) Il n’y a absolument pas de troisième pouvoir médical”, rappelle-t-il en plein débat autour de la légitimité du Conseil scientifique.

10:35

REPRISE ÉPIDÉMIQUE 

Invité d’Elizabeth Martichoux mardi 15 septembre, l’épidémiologiste Martin Blachier est notamment revenu sur la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui, redoutée dans le monde entier, a pris de la consistance en France.

Covid-19 : “On est dans une reprise épidémique, donc dans une deuxième vague”, estime Martin Blachier

10:34

LE 20H VOUS RÉPOND

>> Que se passe-t-il à l’Université si un étudiant est testé positif au Covid-19 ? 

Tout dépend du nombre de personnes qu’il a eu le temps de contaminer. Il n’y a pas de jauge à proprement parler. Mais ce qui est sûr, c’est que ça peut aller très vite : 23 cas à Sciences Po Reims, plus de 40 à l’Université de Rennes ou encore à celle de Strasbourg. Dans ces trois établissements, les cours sont désormais dispensés à distance.

10:32

FRÉDÉRIQUE VIDAL / CONTAMINATIONS

Interrogée sur la propagation du virus dans les universités, Frédérique Vidal rappelle que “les jeunes sont très souvent asymptomatiques, c’est un vrai sujet de difficulté”. Hier, la ministre a rencontré les fédérations étudiantes sur ce sujet. “Nous leur faisons confiance en termes de responsabilité (…), nous devons revoir les associations pour savoir quel type de communication peut toucher les jeunes.” 

“Dans certains départements, les préfets en sont venus à interdire les sorties scolaires et les soirées étudiantes, on leur demande de respecter cela. Plus ils respecteront cela, plus vite on pourra retourner à une vie plus normale.”

10:03

FRÉDÉRIQUE VIDAL / ENSEIGNEMENT

“Je sais tout ce que l’enseignement doit au face à face direct, à l’échange (…) ces repères se perdent avec la distance”, selon la ministre. “Mais cette réalité, il a fallu la concilier avec la réalité qui est loin d’être derrière nous.”

“Dans cette stratégie d’anticipation, le numérique a un rôle à jouer. Mon ambition n’est pas de faire de l’enseignement à distance la nouvelle norme mais de rendre l’enseignement plus résilient.”

09:57

FRÉDÉRIQUE VIDAL / JEUNESSE 

“Dans une période anxiogène, difficile pour les jeunes, la priorité doit rester l’accompagnement”, rappelle Frédérique Vidal. “La jeunesse paie le prix fort de la crise sanitaire (…) mais il n’est pas question de parler de génération sacrifiée.” La ministre promet notamment de “trouver une solution pour chacun” des lycéens qui n’ont toujours pas d’affectation. 

09:52

FRÉDÉRIQUE VIDAL / RENTRÉE 

La rentrée “est un défi sur le plan logistique, sanitaire, humain”, avance la ministre de l’Enseignement supérieur, lors d’une conférence de presse sur la reprise des cours et la recrudescence des contaminations chez les étudiants. “Les trois défis de la rentrée universitaire 2020 sont l’accès, l’accueil et l’accompagnement.”

09:30

RENTRÉE UNIVERSITAIRE

Les cas de contamination se multiplient dans plusieurs communautés étudiantes. La rentrée universitaire est-elle déjà perturbée ? 


: ‘
wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’);
});

09:28

BILL GATES

Le milliardaire américain Bill Gates, interrogé par plusieurs médias français, estime que la crise causée par le virus peut être jugulée d’ici 2022 et que les pays riches pourront même la surmonter dès l’an prochain. Au cœur des théories complotistes, le fondateur de Microsoft a reversé 250 millions de dollars (217 millions d’euros) à la lutte contre la pandémie.

Il se dit confiant dans la recherche contre le virus et table sur début 2021 pour la découverte de plusieurs vaccins. “40 milliards de dollars suffisent pour vacciner la planète contre le Covid”, dit-il d’abord à L’Express. “Il existe un certain nombre de vaccins en cours de réalisation et certains d’entre eux se révéleront efficaces. C’est rare d’avoir les 5 grands laboratoires pharmaceutiques qui travaillent en même temps sur un même vaccin”, confie-t-il ensuite sur RTL.

09:06

FAC MONTPELLIER

Une cinquantaine d’étudiants en deuxième année de médecine à Montpellier ont été testés positifs au Covid-19, a indiqué la faculté. “Cela représente un quart de la promotion” déplore le doyen Michel Mondain, selon qui tous ces élèves et leurs 60 cas contact ont été isolés. Lundi, seuls 5 élèves sur 200 assistaient donc au cours d’amphi. L’université a déjà interdit les soirées d’intégration mais ne peut dire avec certitude si ces étudiants se sont réunis de leur côté.

Alors que de plus en plus d’étudiants ayant repris les cours se retrouvent contaminés, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal doit donner une conférence de presse ce matin sur le sujet.

08:42

MARTIN BLACHIER / GRIPPE

Le docteur Blachier ne croit pas à une épidémie de grippe cet hiver, d’une part grâce à l’application des gestes barrières et de l’autre parce que “la grippe est beaucoup moins contagieuse que la Covid”. Avant de prendre exemple sur le Brésil, très touché par le Covid-19 et pas par la grippe. 

08:39

MARTIN BLACHIER / JEUNES

“Il y a des solutions pour que les jeunes s’amusent sans être dans une situation de super contaminateurs”, juge le docteur Blachier, évoquant des espaces extérieurs et vastes permettant d’appliquer une distanciation physique. “Il vaut mieux organiser plutôt que d’organiser une vie parallèle nocturne dangereuse”.

08:34

MARTIN BLACHIER / CONSEIL SCIENTIFIQUE

“Je pense qu’il ne sert plus a rien”, estime le docteur Blachier, interrogé sur la nécessité de supprimer le Conseil scientifique, qui murmure à l’oreille du gouvernement. “Je ne trouve pas que les recommandations sont pertinentes, ni le mode de communication, donc je ne comprends pas pourquoi il existe encore.”

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.


Articles liés

Réponses