EN DIRECT. Journée test pour le retour des gilets jaunes – BFMTV

11:06

Des armes blanches et des outils trouvés par les forces de l’ordre

Selon des images saisies par la préfecture de police de Paris, certains manifestants détenaient sur leur personne des armes blanches (couteaux Laguiole en l’espèce) et des gros outils, type coupe-boulons.

Des couteaux trouvés en amont de la manifestation parisienne des gilets jaunesDes couteaux trouvés en amont de la manifestation parisienne des gilets jaunes
Des couteaux trouvés en amont de la manifestation parisienne des gilets jaunes © Préfecture de police Paris
Des outils trouvés en amont de la manifestation parisienne de gilets jaunesDes outils trouvés en amont de la manifestation parisienne de gilets jaunes
Des outils trouvés en amont de la manifestation parisienne de gilets jaunes © Préfecture de police de Paris

10:54

68 interpellations à 10h30

Selon la préfecture de police de Paris, les forces de l’ordre ont procédé à 68 interpellations dans la capitale depuis le début de la journée.

10:25

Bigard s’invite finalement au rassemblement parisien

Après avoir annoncé qu’il ne se rendrait pas à la manifestation parisienne des gilets jaunes après des propos de Jérôme Rodrigues comparant les policiers à des nazis, l’humoriste Jean-Marie Bigard s’est finalement rendu place de la Bourse.

“Les gilets jaunes ont cru que je les lâchais, alors que pas du tout”, a-t-il commenté auprès des médias.

Selon un journaliste de Quotidien qui se trouve sur place, l’humoriste-candidat à l’élection présidentielle a été conspué par une grande partie des manifestations aux cris de “collabo”, l’incitant à se réfugier dans un café.

10:13

52 interpellations et 17 interpellations à Paris à 10 heures

La préfecture de police de Paris signale que 52 interpellations et 17 verbalisations ont eu lieu depuis le début de la journée.

Selon nos informations, il s’agit majoritairement d’interpellations à la suite de contrôles, en amont, d’individus porteurs d’armes par destination.

9:29

23 interpellations à Paris à 9h15

Sur son compte Twitter, la préfecture de police de Paris annonce que 23 interpellations ont déjà eu lieu dans la capitale.

9:21

Des “surperviseurs” de LBD prévus

“J’entends parler de dictature, mais je note qu’il y a des possibilités de manifestations (…) à condition qu’elles se passent pacifiquement, qu’il n’y ait pas de destructions.” C’est en ces termes que s’est exprimé Didier Lallement ce samedi matin, depuis le haut des Champs-Elysées, appelant également au “respect des gestes barrières”.

Sans donner de chiffres globaux sur les effectifs mobilisés, le préfet a évoqué un dispositif “approprié”, “important”, avec de “la mobilité et de la réactivité”, notamment grâce au déploiement de 160 motards des brigades de la répression de l’action violente (BRAV-M).

Didier Lallement a confirmé l’assistance, dès ce samedi, d’un “superviseur” pour chaque porteur de LBD afin d’aider “à la maîtrise et au bon usage” de cette arme.

Le préfet a également confirmé le retrait des anciennes grenades à main de désencerclement (GMD) remplacées par un nouveau modèle, réputé moins dangereux, conformément aux annonces du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin vendredi.

9:05

À Paris, les Champs-Elysées interdits aux gilets jaunes

À Paris, les manifestants ont prévu de se réunir sur les Champs-Elysées (malgré l’interdiction), place de la Bourse, place Wagram et place Saint-Pierre, au pied de la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre.

“Il ne peut pas y avoir, sur les Champs, de destruction, de chaos”, a prévenu le préfet de police de Paris Didier Lallement ce samedi matin, aux aurores.

Le préfet a effectivement interdit “tout rassemblement” aux abords des Champs-Elysées, de l’Elysée, de l’Assemblée nationale ou de l’Hôtel Matignon et ce, dès vendredi à 18 heures. Deux manifestations qui devaient passer par les Champs-Elysées ont été interdites.

De source policière, 4000 à 5000 manifestants sont attendus à Paris, dont 1000 personnes potentiellement violentes. 2300 personnes ont indiqué qu’elles entendaient participer au rassemblement sur les Champs-Elysées, et 7000 se sont montrées intéressées, selon la page Facebook de l’événement.

Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement, a appelé sur les réseaux sociaux “à une désobéissance civile complète”.

9:01

Des mobilisations prévues dans plusieurs villes

Les gilets jaunes et leurs colères renouent avec les manifestations. Une série d’actions est prévue à travers la France, à Paris et dans plusieurs autres villes après une pause observée pendant l’été.

En plus de la capitale, où les Champs-Elysées seront fermés à la mobilisation, des rassemblements sont annoncés à Marseille, Toulouse, Lyon, Lille, Nantes, Nice, Bordeaux ou Strasbourg.

À Toulouse, le préfet de Haute-Garonne a interdit la manifestation prévue, notamment en raison “des taux élevés de propagation de la Covid-19”. Dans son communiqué, il a rappelé que depuis le 27 août, le département a été placé “en niveau de vulnérabilité élevée”.

8:50

Bienvenue dans ce live

Bonjour à tous, bienvenue dans ce live BFMTV.com dédié à cette nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes, près de deux ans après la naissance du mouvement.

Articles liés

Réponses