Panier

« En thérapie » de Toledano et Nakache : à lécoute des vies bouleversées par les attentats du 13-Novembre – franceinfo

Un canapé rouge carmin, une bibliothèque chargée de livres. Les fenêtres de la pièce laissent passer une lumière froide et, parfois, le bruit du trafic routier. C’est dans ce décor, quasi unique tout au long de la série, que vont défiler les cinq patients qui fréquentent le cabinet du docteur Philippe Dayan (Frédéric Pierrot). Au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris et en Seine-Saint-Denis, tous vont partager leurs histoires. Cinq récits individuels, comme cinq fragments d’une société française en état de choc.

Les sériesvores reconnaîtront le pitch de la série israélienne BeTipul, adaptée dans vingt pays et notamment aux Etats-Unis (In Treatment). Elle arrive aujourd’hui en France sous le nom d’En thérapie, portée par le duo de cinéastes Olivier Nakache et Eric Toledano. Les réalisateurs du film à succès Intouchables signent leur première série, un récit touchant et sensible sur la vie et ses tourments.

Alors que BeTipul s’inscrivait dans le contexte du conflit israélo-palestinien, En thérapie s’ouvre au lendemain des attentats de novembre 2015. « On a ressenti que nous avions tous un besoin partagé de dialogue et d’écoute. Dans ce contexte, le projet prenait un tout autre sens, il devenait presque une nécessité », explique Eric Toledano dans un communiqué. 

Sur le divan de Philippe Dayan nous retrouvons successivement Ariane (Mélanie Thierry, très émouvante) chirurgienne en poste le soir des attentats, Adel (Reda Kateb), un agent de la BRI traumatisé par son intervention au Bataclan, Camille (Céleste Brunnquell), une ado qui vient consulter après un accident de la route, ainsi que Léonora et Damien, un couple qui se déchire (Clémence Poésy et Pio Marmaï). Un casting cinq étoiles. Ceux qui ont vu l’original, BeTipul, retrouveront en substance les mêmes personnages et arcs narratifs.

Clémence Poésy est Léonora dans "En Thérapie" d'Olivier Nakache et Eric Toledano (Les Films du Poisson)

Chaque épisode représente un rendez-vous de la semaine, du lundi jusqu’au vendredi. Ce dernier jour, Philippe s’assoie lui-même sur le divan quand il se confie à Esther (Carole Bouquet), sa contrôleuse. Le téléspectateur suit chaque protagoniste pendant sept semaines. Les épisodes seront diffusés à raison de cinq par semaine sur la chaîne Arte à partir du 4 février. Mais ils sont aussi disponibles en intégralité sur la plateforme arte.tv (à partir du 28 janvier), permettant un deuxième mode de lecture : personnage par personnage.

Leurs histoires n’ont pas toutes de liens directs avec les attentats. Mais pour le psychothérapeute Philippe Dayan, cette épreuve a eu un impact au niveau collectif, quand « tout ce qui avançait articulé s’est mis à grincer » alors que le monde est « tombé dans l’effroi et la confusion« . Le psy lui-même est en crise : sa vie personnelle part en lambeaux, au point de craindre que cela impacte les thérapies de ses patients.

La mise en scène est minimaliste. Chaque épisode se présente comme un face-à-face. D’un côté le psychanalyste sur son fauteuil, de l’autre le ou les patients sur le divan. En champ-contrechamp, la caméra passe sur le visage de l’un ou de l’autre au gré des dialogues. On pourrait presque dire qu’à l’écran, il ne se passe « rien ». Pourtant, on est accrochés dès le début, grâce à la qualité de l’écriture et du jeu. Une qualité qu’on remarque notamment chez la jeune Céleste Brunnquell, qui, dans la peau d’une Camille tantôt espiègle tantôt en larmes, est bouleversante.

Céleste Brunnquell est Camille et Frédéric Pierrot est Philippe Dayan dans la série "En Thérapie" d'Eric Toledano et Olivier Nakache (Les Films du Poisson)

On apprend à bien connaître chaque personnage, même à les apprécier, avec leurs défauts, leur colère. Malgré un format court (20 à 30 minutes par épisode), En thérapie prend son temps et n’a pas peur des silences. Ni des détours pris avant que la souffrance des patients puisse être exprimée. Celle-ci est parfois difficile à écouter. On est finalement plus happés par les monologues dans lesquels les patients se perdent que par les explications psychanalytiques que leur renvoie Philippe. C’est peut-être parce qu’à travers leurs récits, des blessures d’enfance aux affres de la vie d’adulte, on y retrouve parfois un petit bout de nous-même. 

Créateurs : Eric Toledano, Olivier Nakache, Laetitia Gonzalez, Yaël Fogiel
Genre : Drame
Acteurs : Frédéric Pierrot, Carole Bouquet, Mélanie Thierry, Clémence Poésy, Pio Marmaï, Reda Kateb, Céleste Brunnquell
Pays : France
Durée : 35 x 25 min
Sortie : 28 janvier 2021 / 4 février sur la chaîne
Plateforme : Arte.tv

Synopsis : Paris, automne 2015. Philippe Dayan reçoit chaque semaine dans son cabinet à deux pas de la place de la République, une chirurgienne en plein désarroi amoureux, un couple en crise, une ado aux tendances suicidaires et un agent de la BRI traumatisé par son intervention au Bataclan. A l’écoute de ces vies bouleversées, le séisme émotionnel qui se déclenche en lui est sans précédent. Pour tenter d’y échapper, il renoue avec son ancienne analyste, Esther, avec qui il avait coupé les ponts depuis près de 12 ans.

Adaptation de la série israélienne « Be’Tipul » de Hagai Levi, Nir Bergman et Ori Sivan.

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR