Fed, Brexit, M&A, Apple… ça se bouscule au portillon – Zonebourse.com

Les investisseurs se posent ce matin à peu près la même question que la semaine dernière : les prises de bénéfices sur les valeurs technologiques sont-elles terminées ? C’est le principal point de friction du moment sur des marchés toujours étonnamment stoïques vis-à-vis de l’actualité macroéconomique et politique. Le Nasdaq 100 a perdu un peu plus de 4,5% la semaine dernière, quand des indices plus conservateurs, mettons le SMI suisse ou le DAX allemand, se sont adjugés 2,8%. Un décalage de performance assez rare pour être souligné, que l’on peine à voir se prolonger : la période de domination des géants du numérique n’est pas prête à prendre fin.

Malgré tout, l’Histoire nous enseigne que rien ne dure. Jusqu’au siècle dernier, on intronisait les Papes par la fameuse formule “sic transit gloria mundi”, pour leur rappeler le caractère éphémère de leur ministère pontifical. Et l’on vérifie régulièrement qu’il n’y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne, pour rester dans l’univers romain. Dans un registre plus moderne, le Wall Street Journal a consacré un papier très intéressant à ExxonMobil, feue la plus grosse capitalisation américaine. Mais ce n’était pas au siècle dernier, ni même avant la crise des subprimes. C’était il y a 7 ans ! Aujourd’hui, il y a 38 sociétés qui pèsent plus lourd rien qu’aux Etats-Unis. Et la major pétrolière est dans une impasse après avoir choisi de rester dans le “tout-fossile”. Les entreprises technologiques existent depuis longtemps, mais leur omniprésence dans notre quotidien est bien plus récente. Elle ne fait que commencer. Durera-t-elle 100 ans comme Exxon avec son pétrole ? Impossible à dire, mais on peut raisonnablement penser qu’à l’horizon de temps d’un investisseur, la thématique a encore de beaux jours devant elle.

Comme tous les lundis, parce qu’il se passe beaucoup de choses durant le weekend, voici quelques actualités clefs à avoir à l’esprit pour démarrer la semaine :

  • L’UE fustige Boris Johnson, qui l’accuse de préparer un “blocus”. Le Premier ministre est confronté à une fronde de certains députés conservateurs, qui refusent de le suivre dans sa violation du droit international. Mais la presse conservatrice juge Bruxelles de mauvaise foi. Le feuilleton n’est pas terminé.
  • La Grèce se réarme face à la Turquie, avec l’aide de la France à qui Athènes commande des Rafale.
  • Vaste manifestation contre Loukachenko à Minsk.
  • Une rencontre au sommet (mais en visioconférence) entre l’UE et la Chine.
  • Le gouvernement néerlandais rappelle que la survie d’Air France-KLM n’est pas automatique.
  • Des nouvelles de la Covid-19, notamment un reconfinement de trois semaines en Israël et le passage du cap des 193 000 morts aux États-Unis. Un bilan ici.
  • Michael Bloomberg apporte 100 M$ de financement en Floride en faveur de la campagne de Joe Biden.

Les indicateurs avancés américains s’affichent en vive hausse ce matin, aidés notamment par les espoirs vaccinaux avec la reprise rapide des essais d’AstraZeneca. Le CAC40 a démarré en hausse de 0,89% à 5079 points.

Les temps forts économiques du jour

La publication de la production industrielle européenne d’août (11h00) sera le seul événement majeur en vue aujourd’hui.

L’euro est ferme à 1,18472 USD. L’once d’or gagne 0,5% à 1950 USD. Le pétrole se reprend, sur les 40 USD pour le Brent et à 37,58 USD pour le WTI. La dette américaine affiche un rendement de 0,67% sur 10 ans. Le Bitcoin tempère son rebond, à 10 352 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Altice Europe : HSBC passe d’acheter à conserver en visant 4,50 EUR.
  • Casino : AlphaValue reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 31,50 à 32,70 EUR.
  • CGG : AlphaValue reste à l’achat avec un objectif de cours réduit de 1,09 à 1,02 EUR.
  • Datagroup : Baader Helvea reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 30 à 35 EUR.
  • H&M : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 90 SEK.
  • HelloFresh : Commerzbank démarre le suivi à l’achat en visant 54 EUR.
  • Inditex : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 18 EUR.
  • Mediobanca : AlphaValue passe de vendre à acheter avec un objectif de cours relevé de 5,90 à 9 EUR.
  • Nanobiotix : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 13 à 15 EUR.
  • Ryanair : Jefferies reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 9,90 à 13,60 EUR.
  • S4 Capital : Jefferies reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 380 à 450 GBp.
  • SES : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 7,20 à 6,80 EUR.
  • TLG Immobilien : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 20,70 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Le FDA reconnaît le Dupixent de Sanofi comme traitement innovant contre l’oesophagite. Euronext ne sera pas seule dans la course au rachat de la Bourse de Milan, puisque Deutsche Börse a aussi officialisé sa candidature. Crédit Agricole réalise une seconde émission obligataire à 3 ans de 1 MdCNY sur le marché chinois, dite obligation Panda. La Grèce va acheter 18 Rafale à Dassault Aviation. Veolia et Suez occupent le terrain dans la presse pour vanter pour l’un son OPA et pour l’autre l’inanité d’une telle opération. Ipsen en force à l’ESMO 2020. Aperam réorganise son équipe de direction. Les procureurs du Texas abandonnent des charges visant Arkema dans l’affaire de l’incendie de 2017. Celyad réalise une petite augmentation de capital aux Etats-Unis. AB Science dévoile des résultats positifs pour son étude de phase IIB/III avec Masitinib dans les formes progressives de la sclérose en plaques. Valneva et Dynavax signent un partenariat commercial pour un vaccin inactivé, adjuvanté contre la Covid-19. CS Group, Delfingen et Poujoulat ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Crédit Suisse et UBS Group seraient en négociations en vue d’une fusion, selon le blog d’informations financières Inside Paradeplatz. Le secret bancaire n’est plus ce qu’il était. SoftBank scelle un accord avec Nvidia pour lui vendre la pépite britannique des semiconducteurs, Arm Holdings, pour 40 Mds$, a appris le Wall Street Journal. Finalement, c’est Oracle qui aurait décroché TikTok US, aux dépens de Microsoft. Gilead va dépenser environ 21 Mds$ pour racheter la biotech américaine Immunomedics, spécialisée dans l’oncologie. Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky a lancé dimanche une nouvelle OPA sur Metro AG (dont il détient 29,99%) à 8,48 EUR par action, une légère prime sur le dernier cours de clôture (8,316 EUR). Swiss (Deutsche Lufthansa) propose à ses salariés des baisses de salaire pour éviter les suppressions d’emplois. AstraZeneca reprend les tests cliniques de son vaccin contre le coronavirus. La star du football Neymar officialise son contrat avec Puma, après 15 ans passés chez Nike. Nikola dément les accusations du fonds Hindenburg, qui accuse la société d’être une vaste escroquerie, ce qui n’empêche pas une 3e séance de baisse de plus de 10%. L’exploitant américain de salle de sport Town Sports en faillite. Burckhardt Compression veut prendre le contrôle total du chinois Shenyang Yuanda.

Ça publie. Lennar, Séché Environnement

 Lectures

Articles liés

Réponses