Panier

Gasly pointe les “erreurs” qui lont éliminé dès la Q1 – Motorsport.com France

Six jours après avoir été le héros du Grand Prix d’Italie, où il a offert à la France sa première victoire en Formule 1 depuis 24 ans, Pierre Gasly a connu “une séance de qualifications très décevante” au Mugello. Très frustré alors que la troisième séance d’essais libres avait été prometteuse, le pilote tricolore s’est fait éliminer dès la Q1 et partira depuis une lointaine 16e place sur la grille de départ. “Nous avons énormément reculé en qualifications”, déplore-t-il. “Nous avons fait des erreurs qui ne s’étaient jamais produites cette saison, et malheureusement, le milieu de grille est très serré et ça nous a beaucoup coûté…”

Lire aussi :

Invité à détailler les erreurs en question, Gasly a mentionné des changements de réglages effectués entre les EL3 et les qualifications, et qui ne sont “pas allés dans la bonne direction”. AlphaTauri cherche encore à comprendre précisément pourquoi le rythme de l’après-midi n’était pas aussi solide que dans la matinée.

“Il y a moins de carburant dans la voiture donc nous perdons du grip, nous pouvons le constater et nous cherchons encore à comprendre”, explique Gasly. “Il y avait la gestion de l’énergie qui n’était pas idéale, car je me suis retrouvé sans rien trop tôt dans le tour et ça nous a coûté un dixième qui aurait pu nous faire passer en Q2. Mon tour était correct, il n’y avait pas d’erreur, même si l’on peut toujours trouver un peu de temps ici ou là. Je ne blâme personne, je dis juste qu’au niveau de l’équipe, nous n’avons pas fait le travail parfait aujourd’hui.”

Gasly a encore devant lui une course à livrer sur un tracé qui n’a jamais accueilli le moindre Grand Prix, ainsi tout n’est pas perdu pour remonter dans la hiérarchie. Toujours est-il que le contraste avec Monza s’impose, même s’il s’agit en partie d’un retour à la normalité.

“Cela montre juste la réalité et le fait que nous sommes en milieu de grille”, rappelle-t-il. “La semaine dernière, c’était exceptionnel. Nous savons que le milieu de grille est très serré, et si l’on commet une erreur comme nous l’avons fait aujourd’hui, il n’y a pas de marge. Nous avons manqué [la Q2] pour un demi-dixième et nous avons perdu un dixième avec le déploiement [d’énergie]. Cela nous a coûté une opportunité d’aller plus loin.”

À propos de l’auteur :
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Connectés votre présent avec votre future!

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR