Jean Castex recrute à Matignon lex-plume de Nicolas Sarkozy – Le Monde

Camille Pascal à Paris, en octobre 2018.

La grande transhumance des hommes de droite vers Emmanuel Macron continue. L’ancienne plume de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, Camille Pascal, a rejoint le cabinet du premier ministre, Jean Castex, rapporte le Journal officiel, mercredi 16 septembre. Un transfert surprise. Cet homme qui se définit lui-même comme « conservateur » semblait reconverti dans la littérature en plus de son activité de conseiller d’Etat. Lauréat du grand prix du roman de l’Académie française en 2018, M. Pascal, 54 ans, vient en effet d’être retenu dans la présélection du prix Goncourt pour son dernier livre, La Chambre des dupes (Plon, 512 pages, 22 euros).

Que va-t-il faire auprès de M. Castex ? « L’aider, il est mon ami », assure M. Pascal au Monde, expliquant avoir vocation à intervenir sur « tout ce qui touche à la parole » du premier ministre. Une définition qui va au-delà du simple rôle de plume auquel Matignon semble vouloir le ranger aux côtés de Nicolas Idier, autre conseiller du chef du gouvernement. « Il ne faut pas y lire quelque chose de politique », assure-t-on dans l’entourage du premier ministre, où l’on rappelle que MM. Castex et Pascal « sont amis depuis des années ».

Virage à droite

Les deux hommes ont travaillé ensemble à l’Elysée sous l’autorité de Nicolas Sarkozy ; l’un comme secrétaire général adjoint du palais, l’autre écrivant, de son propre aveu, les discours « émotionnels et mémoriels » de l’ancien chef de l’Etat durant les deux dernières années de son quinquennat, entre 2010 et 2012, marquées par un sérieux virage à droite. M. Pascal était alors proche de Patrick Buisson, l’omniprésent conseiller de l’ombre de M. Sarkozy. Il dit s’en être éloigné après la révélation, en 2014, des enregistrements sauvages effectués par l’ancien journaliste d’extrême droite dans le cadre de réunions stratégiques. Ancien chroniqueur à Valeurs actuelles, M. Pascal a brièvement conseillé Laurent Wauquiez, en 2018, lorsque ce dernier présidait le parti Les Républicains (LR).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Patrick Buisson, son duel avec Nicolas Sarkozy

Resté proche de M. Sarkozy – « il a été le premier informé » de cette nomination, assure la nouvelle plume de M. Castex –, M. Pascal rejoint un cabinet composé de nombreux transfuges de gauche ; le directeur du cabinet, Nicolas Revel, a en effet travaillé auprès de l’ancien maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë, tandis que la conseillère en communication, Mayada Boulos, a pour sa part été la collaboratrice de l’ex-ministre de la santé de François Hollande, Marisol Touraine. De l’art de savoir marier les contraires.

Il vous reste 0% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Articles liés

Réponses