Panier

Jean-Pierre Robin: «Macron, Castex et Le Maire ont trouvé le truc pour dévaluer notre monnaie» – Le Figaro

CHRONIQUE – L’arme budgétaire et fiscale se substitue à la dépréciation monétaire.

Jean Castex, premier ministre, et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, le 3 septembre, lors de la présentation du plan de relance.
Jean Castex, premier ministre, et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, le 3 septembre, lors de la présentation du plan de relance. POOL/REUTERS

L’euro est-il trop fort? Question sempiternelle que Christine Lagarde se pose elle-même publiquement, et ce n’est pas banal pour une présidente de la Banque centrale européenne. La BCE «surveille attentivement» le marché des changes pour éviter que l’euro ne monte trop, a-t-elle déclaré jeudi, après la réunion des gouverneurs de la BCE, son instance de décision. La patronne de la politique monétaire européenne a en ligne de mire la parité euro/dollar. Celle-ci est névralgique pour le niveau de l’inflation en Europe (un euro fort rend encore plus difficile le retour à un taux proche de 2 % l’an, l’objectif prioritaire de la BCE),

L’euro est-il trop haut? Il est une autre façon de poser la question. Non pas vis-à-vis de l’extérieur de la zone euro, mais au sein même de l’espace monétaire européen et de ses 19 États dont c’est la monnaie unique, puisqu’il s’est substitué à leurs devises nationales respectives à partir du 1er janvier 1999. Le franc était entré alors dans l’euro à un taux de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

À propos de l’auteur :
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Connectés votre présent avec votre future!

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR