Kate Winslet regrette davoir tourné avec Roman Polanski et Woody Allen – Le HuffPost

KENA BETANCUR via Getty Images

Kate Winslet a tourné avec Roman Polanski en 2011 et en 2017 pour Woody Allen.

CINÉMA – On ne l’y reprendra plus. Dans une interview accordée au magazine Vanity Fair, publiée ce jeudi 10 septembre, l’actrice britannique Kate Winslet fait son mea culpa. “Qu’est-ce que j’ai foutu à travailler avec Woody Allen et Roman Polanski”, se demande-t-elle.

Oscar de la meilleure actrice en 2009 pour son rôle dans “The Reader”, la comédienne de 44 ans était sous la houlette du premier en 2017, pour “Wonder Wheel”, et du second, en 2011, à l’occasion de son huis clos “Carnage”. Deux “expériences professionnelles extraordinaires”, d’après ses mots dans le New York Times, en 2017.

Une attitude qui lui avait valu la colère de Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody Allen. Dans une lettre ouverte publiée dans le Los Angeles Times, en 2017, elle reprochait à Hollywood et certaines personnalités, à l’instar de Kate Winslet, d’ignorer les accusations d’agression sexuelle a portées contre son père pendant des années.

“C’est putain de honteux”

Dylan Farrow accuse Woody Allen d’avoir abusé d’elle sexuellement en août 1992, alors qu’elle était âgée de sept ans. Les poursuites à l’encontre du réalisateur avaient été abandonnées après deux enquêtes séparées menées à l’époque, sur plusieurs mois.

Roman Polanski, lui, est toujours poursuivi par la justice américaine dans le cadre de la procédure pour détournement de mineure lancée à son encontre en 1977. Il avait alors plaidé coupable de détournement de mineure après avoir eu des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer, âgée de 13 ans. Depuis, d’autres femmes l’ont accusé d’agressions sexuelles.

Devant l’évolution de la situation, Kate Winslet semble avoir changé d’avis sur les deux cinéastes. “C’est incroyable pour moi de voir comment ces hommes ont été tenus en si haute estime, largement dans l’industrie cinématographique et aussi longtemps. C’est putain de honteux. Et je dois prendre mes responsabilités pour avoir travaillé avec les deux. Je ne peux pas retourner en arrière. Je me bats avec mes regrets mais qu’est-ce qu’il nous reste si nous pouvons pas être simplement honnête à ce sujet”, s’interroge-t-elle dans Vanity Fair.

“Un bon exemple aux jeunes femmes”

C’est la première fois qu’elle prononce clairement les noms de Woody Allen et Roman Polanski. En 2018, Kate Winslet avait donné un discours lors de la cérémonie des London Film Critics Circle Awards, au cours duquel elle reconnaissait avoir pris de “mauvaises décisions” dans sa carrière, sans toutefois citer personne.

“Il y a des réalisateurs, des producteurs et des hommes de pouvoir qui, depuis des décennies, ont été récompensés et applaudis pour leur travail très estimé, tant par cette industrie que par les spectateurs, confiait-elle. En effet, de nombreux acteurs ont eu une carrière florissante grâce en partie aux rôles joués dans leurs films.”

Désormais, elle a pris la décision de ne plus tourner avec n’importe qui. Elle réfléchit à la place qu’elle veut tenir dans l’industrie du cinéma. ”La vie est tellement courte, souffle-t-elle dans Vanity Fair. J’aimerais faire de mon mieux pour donner un bon exemple aux jeunes femmes.”

À voir également sur Le HuffPost: Kate Winslet raconte les blagues sur son poids pendant son enfance

Articles liés

Réponses