« Koh-Lanta » : « Je ne t’oublierai jamais (…) Je t’aime »… L’hommage de Denis Brogniart à Bertrand-Kamal – 20 Minutes

L’animateur Denis Brogniart. — Laurent Vu / ALP / TF1

L’émotion, dès le début de l’émission. Ce vendredi soir, en préambule du troisième épisode de Koh-Lanta, les 4 terres, Denis Brogniart a rendu hommage à Bertrand-Kamal Loudrhiri, l’un des aventuriers de cette saison,
décédé mercredi des suites d’un cancer du pancréas.

« Il allait avoir 31 ans. Il était un homme qui irradiait par sa bonne humeur, un hymne à la joie, un être rare qui fédérait autour de lui », a déclaré l’animateur du jeu d’aventure de TF1 en entame de cette vidéo de deux minutes, diffusée juste avant le début du programme.

« C’était son rêve de participer à Koh-Lanta, il a été exaucé », a-t-il poursuivi avant de confier que celui qui était surnommé « Béka », était devenu l’un de ses amis. « [Il était] un être cher avec qui j’ai partagé tant de moments privilégiés. Il m’a ému aux Fidji [où a été tourné Koh-Lanta fin 2019], il m’a bouleversé et impressionné ensuite, a salué le présentateur. Malgré la souffrance, il gardait sa bonne humeur, son altruisme, sa gentillesse et sa tolérance. Il y a quelques jours encore, il s’inquiétait pour les autres. Il réussissait à sourire, à plaisanter. Il a cru jusqu’au bout qu’il réussirait à vaincre ce cancer qui le rongeait. »

« Je garde précieusement avec moi pour toujours tes yeux qui pétillent »

« Sa vie a été beaucoup trop courte, mais si riche et heureuse (…). Il rêvait de monter seul sur scène, il écrivait avec une sensibilité à fleur de peau », a continué Denis Brogniart avant d’adresser ses pensées à la famille de Bertrand-Kamal.

L’animateur a conclu sur une note plus intime : « Mon Béka, je garde précieusement avec moi pour toujours tes yeux qui pétillent, nos échanges quotidiens quand c’était dur. Je ne t’oublierai jamais. Nous ne t’oublierons jamais. (…) Je t’aime. »

TF1 et la production ALP ont décidé de dédier cette saison de Koh-Lanta à Bertrand-Kamal, en accord avec sa famille.

Fin août, Bertrand-Kamal, originaire de Dijon, avait évoqué au quotidien Le Bien Public son combat contre le cancer. « Je préfère le dire. Je n’ai aucune honte avec ça. (…) Les épreuves ne sont encore pas terminées de mon côté », confiait-il, précisant qu’il était tombé malade après le tournage du jeu d’aventure.

Articles liés

Réponses