Panier

La ceinture de pluies tropicales va se déplacer à cause des changements climatiques, selon une étude – CNEWS

Les changements climatiques pourraient faire se déplacer la ceinture des pluies tropicales, selon des chercheurs. Ce déplacement pourrait entraîner des pénuries de nourriture et d’eau pour des millions de personnes, à cause de l’augmentation des températures.

La ceinture de pluies tropicales, autrement connue sous le nom de «zone de convergence intertropicale», proches de l’équateur, est une zone humide où se rencontrent des vents des hémisphères Nord et Sud, créant ainsi de fortes précipitations.

En se basant sur 27 modèles de projection, une équipe de chercheurs de l’Université de Californie affirment dans cette étude publiée dans la revue scientifique Nature Climate Change que d’ici l’an 2100, la ceinture des pluies se sera déplacée vers le nord au niveau de l’Afrique orientale et de l’océan Indien, et vers le sud au niveau des océans atlantique et pacifique. «Un processus qui pourrait avoir des conséquences en cascade sur la disponibilité de l’eau et de la nourriture à travers le monde», a affirmé Antonios Mamalakis, l’un des auteurs de l’étude, rapporte CBS News

Augmentation de la sécheresse

Ce déplacement des zones de pluies pourrait cependant avoir de lourdes conséquences sur les populations qui vivent dans ces régions. Madagascar pourrait par exemple faire face à des vagues de sécheresse encore plus en intenses, alors que le pays est déjà touché par une sécheresse sans précédent. L’ONU a même demandé à la mi-janvier une aide d’urgence de 76 millions de dollars pour venir en aide aux populations du sud de Madagascar, qui ne peuvent plus se nourrir à cause de la sécheresse. Si la ceinture de pluies se déplace, ce seront donc potentiellement des millions de personnes qui souffriront de la sécheresse à travers le monde.

Cet effet pourrait par ailleurs être plus rapide dans certaines régions, en fonction des émissions de gaz à effet de serre et des conditions météorologiques : «en Asie, les réductions prévues des émissions d’aérosols, la fonte des glaciers dans l’Himalaya et la perte de la couverture neigeuse dans les régions du nord, provoquées par le changement climatique, entraîneront un réchauffement de l’atmosphère plus rapide que dans d’autres régions», affirme James Randerson, l’un des co-auteurs de l’étude, au média américain.

Pour ces scientifiques, la prochaine étape sera de déterminer et quantifier les conséquences qu’aura le déplacement des pluies, tant au niveau des écosystèmes que des infrastructures humaines. 

Retrouvez toute l’actualité sur le climat ICI 
Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR