La Méthode scientifique Univers jeune : si loin, si proche – France Culture

Vous avez peut-être entendu, dans la torpeur estivale, parler de cette galaxie, SPT0418-47, une galaxie qualifiée de « sœur jumelle » de la Voie Lactée, et découverte très loin dans l’espace-temps, à 12,4 milliards d’années-lumière, soit à peine plus qu’un 1 milliard d’années après le Big Bang, soit très très très loin, il y a très très très longtemps, lorsque l’univers était encore très très jeune. Comme souvent, la communication scientifique a été un peu enjolivée, et s’il est maladroit voire inexacte de parler de « sœur jumelle » de la Voie Lactée, il n’empêche que cette galaxie, en présente certaines caractéristiques, ce qui est assez déroutant vu son jeune âge, et notre connaissance de l’Univers à cette époque reculée.

Univers jeune : si loin, si proche : c’est le programme galactique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Et pour évoquer ce que l’observation de cette galaxie lointaine vient modifier dans notre compréhension de l’Univers jeune et ce que l’on sait, à l’heure actuelle, de ces premiers âges de notre Univers, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Hervé Dole, professeur à l’université de Paris Saclay, astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale d’Orsay et François Hammer, astronome à l’Observatoire de Paris.

Le reportage du jour

Rencontre avec Pierre Guillard, professeur à Sorbonne Université et chercheur à l’Institut d’Astrophysique de Paris. En quoi le James Webb Space Telescope nous permettra-t-il d’observer plus en détail les galaxies les plus lointaines de notre univers ? Par Antoine Beauchamp.

Écouter

7 min

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE – Reportage : Pierre Guillard

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : “Stars and Galaxies” par Carver Commodore

Le générique de début : “Music to watch space girls by” par Leonard Nimoy

Le générique de fin : “Says” par Nils Frahm

Articles liés

Réponses