La Reine Elizabeth bientôt détrônée comme chef dEtat de Barbade – Martinique la 1ère – Outre-mer la 1ère

Dans un discours pour marquer l’ouverture du Parlement de Barbade, Sandra Mason, gouverneur général et représentante de la Reine Elizabeth II, annonce l’intention du gouvernement de transformer l’île en République. Un projet qui n’a jamais abouti malgré plusieurs tentatives.


Dans son discours du Trône (rédigé par le Premier ministre Mia Mottley) pour marquer l’ouverture du parlement, Sandra Mason, gouverneur général, représentante de la Reine d’Angleterre, le chef d’état de Barbade, a affirmé l’intention du gouvernement de transformer le pays en République.

Barbade gouverneur general Sandra Mason
Barbade gouverneur general Sandra Mason

Gouverneur général de Barbade, Sandra Mason prononce son discours du Trône à l’ouverture du Parlement.



©twittersandramason

Il est temps de laisser notre passé colonial derrière nous. Les barbadiens veulent d’un chef d’état issu du pays.

Sandra Mason, gouverneur général de Barbade

Le  30  novembre 2021, date de la 55e fête de l’Indépendance, est le jour retenu pour l’aboutissement de ce changement de statut.

Barbade Bridgetown
Barbade Bridgetown

Bridgetown, capitale de Barbade avec l’Assemblée Nationale.



©twitter

C’est dans les années 70 que Barbade, qu’on surnomme la Petite Angleterre de la Caraïbe, commence le processus de transition d’un statut de monarchie constitutionnelle à celui d’une République. Jusqu’ici toutes les tentatives entamées par des différentes administrations ont échoué.

Pour modifier la Constitution de Barbade, il faut une majorité des deux tiers des fauteuils au sein de l’Assemblée Nationale. En 2018, Mia Mottley et son parti, le DLP, Parti Travailliste Démocratique, ont raflé la totalité des 30 circonscriptions.

Mia Mottley
Mia Mottley

Mia Mottley, Premier ministre de Barbade, arrive pour l’ouverture du Parlement.



©twittermiamottley

Madame Mottley a donc les moyens pour changer la Constitution. Cependant, elle pourrait mettre en place un referendum à caractère non-contraignant afin d’obtenir l’approbation de la population.

Dans un communiqué officiel de Buckingham Palace, sa majesté la Reine Elizabeth II, a déclaré “qu’elle n’est pas impliquée dans les affaires courantes du gouvernement de Barbade, mais le gouverneur général, son représentant sur place, l’informe de toute évolution importante.”

Reine d'Angleterre et Sandra Mason gouverneur general de Barbade
Reine d'Angleterre et Sandra Mason gouverneur general de Barbade

A Barbade, le Chef d’État, la Reine Elizabeth II (à gauche) est représentée par son gouverneur général, Sandra Mason (à droite).



©twitter

En 2016, le Prince Harry a représenté sa grand-mère lors de la 50e fête de l’Indépendance de Barbade.

Prince Harry et Rihanna
Prince Harry et Rihanna

En 2016, lors de la 50e fête de l’Indépendance, le Prince Harry (ici avec la star barbadienne Rihanna) a représente sa grand-mère, la Reine d’Angleterre.



©twitter

Après sa démission de ses fonctions au sein de la famille royale, le Prince Harry et sa femme Meghan Markle, ont diffusé un discours sur les réseaux sociaux où ils admettent que le temps est venu pour le Commonwealth (l’institut qui regroupe les anciennes colonies britanniques) d’examiner son passé.

Le Commonwealth est issu de l’empire britannique. Le Commonwealth doit reconnaître les injustices historiques et inconfortables qui ont entraîné la colonisation et l’assujettissement des peuples.

Prince Harry

Le gouverneur général de Barbade, Sandra Mason a également annoncé l’intention de son gouvernement de rallonger la liste des héros nationaux. 

Sir Garfield Sobers, champion de cricket, Bussa, qui a mené l’unique soulèvement des esclaves à Barbade, Errol Barrow, ancien premier ministre et Sarah Ann Gill, défenseur des droits de l’homme, font partie des premières personnes reconnues comme héros de Barbade.

Articles liés

Réponses