Panier

Lancien international de rugby Jean-Pierre Bastiat est mort Evoluant au poste de troisième-ligne – Le Monde

Jean-Pierre Bastiat, à Paris, en mars 2017.

L’ancien international de Dax (Landes) Jean-Pierre Bastiat, vainqueur du Grand Chelem 1977 avec le XV de France, est mort mercredi 3 février à 71 ans des suites d’un accident vasculaire, a appris l’Agence France-Presse (AFP) auprès de son entourage. Troisième-ligne centre ou deuxième-ligne imposant pour l’époque (1,99 m, 110 kg), resté fidèle à Dax durant toute sa carrière, il était une figure du rugby des années 1970.

« On est tous peinés, pour l’individu et l’homme qu’il était », a commenté l’ancien ouvreur international et consultant Pierre Albaladejo, évoquant « ce grand gaillard que j’ai recruté au basket quand il avait 17 ou 18 ans et qu’on a fait venir au rugby. Et il a encore grandi ».

Jean-Pierre Bastiat totalise 32 sélections en équipe de France, dont certaines comme capitaine. Son association en troisième ligne avec Jean-Pierre Rives et Jean-Claude Skrela a été l’un des socles du Grand Chelem 1977, remporté avec les quinze mêmes joueurs.

« Ça a été un monstre de joueur, attention, et partout où j’allais commenter dans les autres pays, on me demandait : “Et Bastiat, qu’est qu’il devient ?” », poursuit Pierre Albaladejo.

« Tout le monde le connaissait. C’est un joueur d’exception, qui a fait partie de ces quinze phénomènes autour de Jean-Pierre Rives et du petit [Jacques] Fouroux qui avaient fait ce fameux grand chelem, sans encaisser un essai. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Jacques Fouroux revient au coeur de la mêlée

« Un homme rayonnant »

Après qu’une entorse à un genou a mis fin prématurément à sa carrière de joueur, en 1978, Bastiat est devenu dirigeant de l’US Dax, qu’il a présidé de 1990 à 1995. Le natif de Pouillon (Landes), reconverti en assureur, s’est également engagé en politique en se présentant aux élections européennes de 1989 sur la liste CPNT (Chasse, pêche, nature et traditions) et aux élections municipales de Dax en 2014, sur une liste de droite.

« Le rugby français est en deuil en perdant aujourd’hui une figure du rugby », a réagi la Fédération française de rugby dans un communiqué. Son président, Bernard Laporte, a rendu hommage sur Twitter à un « monument du rugby et du sport français ».

Raphaël Ibañez, manageur du XV de France et ancien talonneur international, a également réagi sur le réseau social, saluant la mémoire d’une « légende de notre sport ». « Il a été mon dirigeant lors de mes débuts à l’US Dax. Il m’a vu grandir et accompagné avec gentillesse et bienveillance », a-t-il ajouté. « Toutes mes pensées et sincères condoléances à sa famille », a également tweeté Thomas Lombard, ancien trois-quarts international et actuel directeur général du Stade français.

Le Monde avec AFP

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR