Le gouvernement prévoit daméliorer et de prolonger le PTZ comme le Pinel – LaVieImmo.com


Des mesures devraient être prise pour relancer la construction.

Des mesures devraient être prise pour relancer la construction.

Des mesures devraient être prise pour relancer la construction. (©Philippe Huguen – AFP)

Le ministère du Logement réfléchirait à un PTZ plus vert et un dispositif Pinel plus adapté aux différents marchés. Des modifications qui ne prendraient effet qu’en 2022.

(BFM Immo) – Les deux principaux dispositifs d’aide à l’achat, le prêt à taux zéro et le Pinel vont être redynamisés, selon les informations du site Batiactu. Crise sanitaire ou pas, l’amélioration de ces deux dispositifs était assez prévisible. Les schémas des précédents gouvernements étant constamment le même: on arrive au pouvoir et on tente de débrancher la perfusion. Puis on constate les effets considérables sur le secteur, on relance, on reperfuse. Cette fois, il faut bien reconnaître que la crise a sans doute accéléré les choses.

>> Téléchargez gratuitement notre guide Loi Pinel

Le ministère du Logement confirme donc à Batiactu que le PTZ sera amélioré et le Pinel recalibré pour s’adapter plus précisément aux marchés locaux. Attention, ces modifications ne prendront effet qu’en 2022, même si elles devraient être inscrite dans le budget 2021. L’idée étant de donner de la visibilité aux acheteurs, aux investisseurs et évidemment aux professionnels du secteur de la construction et du bâtiment. Car l’enjeu est de relancer la construction dont la plupart des acteurs avaient considéré avoir été ignorés dans le cadre du plan de relance.

Un PTZ plus vert

Alors à quoi pourraient ressembler ces deux dispositifs à l’avenir? Le ministère du Logement indique à Batiactu que ces améliorations seront discutées en concertation avec les professionnels concernés. Mais on a déjà des indications. Le gouvernement avait considérablement réduit les effets du PTZ dans le neuf. La part de l’emprunt financé en PTZ avait été réduite de moitié pour l’achat d’un logement neuf dans les zones détendues. On était passé de 40% à 20%. Les professionnels appellent donc le gouvernement à faire machine arrière. Pas sûr que ce soit si simple.

Le ministère du Logement indique ainsi que l’objectif reste de “verdir” les aides, lutter contre l’artificialisation des sols. Nous pourrions donc avoir un “PTZ vert”. C’est d’ailleurs ce qu’avait proposé le patron de la fédération des constructeurs de maisons individuelles au moment du coup de rabot. Il proposait de conditionner le PTZ à la taille de la parcelle choisie pour construire. “L’idée serait de développer des projets qui seraient peu consommateurs de foncier”.

Vers un recentrage territorial du Pinel

Concernant le Pinel, le dispositif d’aide à l’investissement locatif, on comprend en creux que le gouvernement va surtout affiner le dispositif. Le rendre plus “adaptable” et adapté aux différents marchés. Le ministère parle “d’une meilleure territorialisation”. La France est aujourd’hui découpée en cinq zones seulement alors qu’on a des centaines de réalités immobilières différentes avec des besoins différents en fonction des villes, voire des quartiers.

L’idée serait donc de permettre une application plus précise, plus sectorisée du Pinel. Le pendant de cela, ce sont les niveaux des plafonds de loyers: 5 zones seulement donne 5 plafonds de loyers seulement aussi aujourd’hui. Là aussi on devrait affiner les choses pour ne pas mettre en péril la rentabilité de ceux qui choisissent d’investir en Pinel.

Articles liés

Réponses