Le gros coup de gueule de Leonardo – Sports.fr

Particulièrement remonté après la défaite concédée par le PSG face à l’Olympique de Marseille, dimanche (0-1), Leonardo a pointé du doigt l’arbitrage de M. Brisard, regrettant son inexpérience.

Le PSG a passé une très mauvaise soirée, dimanche. En premier lieu évidemment parce que les champions de France se sont inclinés contre l’Olympique de Marseille (0-1). Une défaite face au rival phocéen à laquelle n’avaient plus goûté les Parisiens depuis près de neuf ans et qui s’ajoute au revers concédé mercredi à Lens (1-0). Plombé par les nombreuses absences, le club de la capitale affiche donc deux défaites après ses deux premiers matches de la saison et devra encore composer avec certaines absences cette semaine. La faute, cette fois, aux suspensions.

Les insultes racistes qui ont fait exploser Neymar

Car ce choc sous haute tension face à l’Olympique de Marseille a complètement dégénéré en fin de match, avec au final 14 cartons jaunes et cinq rouges, Layvin Kurzawa, Leandro Paredes et Neymar se faisant expulser dans le temps additionnel en compagnie de Jordan Amavi et Dario Benedetto après une bagarre générale. Mais pour Leonardo, si le match a ainsi tourné au pugilat, c’est en grande partie en raison de l’arbitrage de Jérôme Brisard.

Turpin ou Buquet auraient dû être là

« Quatorze jaunes et cinq rouges, ça veut dire que le match était hors de contrôle. Je ne vais pas défendre des comportements indéfendables, je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas mis Clément Turpin ou Ruddy Buquet, a-t-il ainsi regretté au micro de Téléfoot, pointant du doigt le manque d’expérience de l’arbitre de ce Clasico. On choisit un arbitre de 34 ans qui n’a dirigé qu’un seul match de Ligue Europa et n’a pas l’expérience pour un match comme ça. Il y avait Turpin, on a besoin d’arbitres comme ça pour des matches de ce niveau. Sur ce qui s’est passé (à la fin), les TV ont les images, ce sera jugé. Il y a cinq rouges, c’est grave aussi. Le match était hors de contrôle. Turpin ou Buquet auraient dû être là. Ils auraient été plus préparés. »

L’arbitrage de M. Brisard n’a d’ailleurs pas été du goût non plus d’André Villas-Boas. «  L’arbitre a un peu perdu la tête, il aurait pu mieux gérer les joueurs. Il aurait pu être plus dur », a en effet regretté l’entraîneur marseillais malgré le succès de ses troupes.

Lire aussi:

OM, la victoire tant attendue contre le PSG !
Les notes de l’OM: Mandanda répond présent
Les notes du PSG: Une attaque pas au niveau

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/9

    Découvrez les notes du PSG

    Lors de la défaite contre l’OM.

  • 2/9

    Rico (5)

    Le portier espagnol a encaissé un but à bout portant (31e) et n’a pas eu grand-chose à faire d’autre. Les Marseillais n’ont cadré que 2 fois au final.

  • 3/9

    Kehrer (5,5) et Kimpembe (6,5)

    La charnière centrale n’a pas eu beaucoup de travail face à 3 «Faux 9» différents. L’Allemand a été volontaire, comme souvent, sans se trouer. Le gaucher tricolore, lui, a très autoritaire.

  • 4/9

    Florenzi (6) et Bernat (5,5)

    L’un des principaux dangers du PSG. L’Italien s’est engouffré dans son couloir pour délivrer des centres, dont un premier qui a donné une énorme occasion (2e). Le latéral gauche espagnol, lui, a également apporté offensivement, avec intelligence.

  • 5/9

    Gueye (5,5) et Verratti (5,5)

    En 6 à la relance, le milieu sénégalais est toutefois parti au pressing en phase défensive pour gratter des ballons. Après une énorme occasion d’entrée (2e), le «Petit Hibou» a évidemment régné au milieu de terrain. Sa qualité technique a permis aux Parisiens de s’installer dans le camp marseillais.

  • 6/9

    Herrera (3,5)

    L’Espagnol a beaucoup couru, en allant notamment au pressing dans le camp adverse, mais n’a pas beaucoup pesé sur le match. Peu de ballons récupérés et peu d’apport offensif. Particulièrement mauvais.

  • 7/9

    Sarabia (3)

    Inexistant contre Lens, il a tenté davantage de percuter sur l’aile droite en début de match avant de disparaître, une nouvelle fois. Et il a envoyé sa reprise sur Mandanda (56e). Pas au niveau.

  • 8/9

    Di Maria (4)

    Il n’était clairement pas en condition physique pour jouer. En pointe, il est resté discret. Au retour des vestiaires, il a davantage percuté sans grande réussite.

  • 9/9

    Neymar (5,5)

    Il aurait dû être le héros de son équipe dans un tel sommet, il a perdu ses nerfs à plusieurs reprises dans le match pour finalement être exclu. Libre, il a fait des différences ballon au pied, mais a manqué de réussite dans ses tentatives au but en seconde période.


Articles liés

Réponses