Le record de froid est atteint ! – Science et Vie

0,000000000001 °C au-dessus du zéro absolu : des physiciens de la Nasa ont réussi à créer le point le plus froid de l’Univers, en immobilisant des atomes de rubidium à bord de la Station spatiale internationale. Historique.

Ça y est ! Ils l’ont fait. Nous vous annoncions en 2017 le lancement d’une expérience extrême dans la Station spatiale internationale (ISS) : refroidir un nuage d’atomes jusqu’à -273,149999999999°C. Soit un milliardième de degré seulement au-dessus du zéro absolu (S&V n°1 199, p. 94). C’est aujourd’hui officiel : le record a été atteint.

Sur le même sujet

abonné

Ils vont créer le point le plus froid de l'Univers

Rob Thompson et son équipe de la Nasa sont parvenus à piéger des atomes de rubidium dans un champ magnétique avant de les refroidir grâce à des lasers jusqu’à atteindre, comme prévu, une température de 1 picokelvin. Ainsi, pour la première fois dans l’espace, ils ont pu former un condensat de Bose-Einstein, état particulier de la matière où les effets quantiques prédominent : les ondes associées aux atomes ont vu leur longueur d’onde augmenter et ils se sont tous retrouvés dans le même état quantique, jusqu’à ne faire plus qu’un, comme un seul gros atome dilué.

Les atomes ont formé un condensat de Bose-Einstein

Et grâce à l’absence de gravité, ils ont pu observer son expansion durant un peu plus d’une seconde. C’est peu. Mais c’est déjà beaucoup plus que sur Terre, où la gravité fait tomber les atomes des condensats et les évacue irrésistiblement de l’expérience en une fraction de seconde. Cela devrait suffire à effectuer de nombreux tests, d’une importance potentiellement révolutionnaire en physique : tester les théories d’énergie noire, vérifier l’universalité du principe d’équivalence…

Articles liés

Réponses