Le Zenit veut réaliser le gros coup Nabil Fekir – Foot Mercato

Dimanche à 14 heures, le Real Betis Balompié va retrouver la Liga. En effet, le club andalou va se déplacer sur la pelouse du Deportivo Alavès lors de la première journée de championnat. Une première attendue puisque l’écurie espagnole est à présent dirigée par Manuel Pellegrini. Dès son arrivée, le technicien chilien s’était montré très clair. « Fekir a montré sa qualité presque à chaque match cette saison. La performance des joueurs est étroitement liée à celle de l’équipe. Je suis très heureux qu’il appartienne à l’équipe. Je suis sûr que ses performances continueront de s’améliorer car il a toutes les qualités pour le faire ».

La suite après cette publicité

Une sortie médiatique visant donc à calmer les prétendants de l’international français (25 sélections avec les A). Et ils étaient visiblement nombreux. En Espagne, son nom a été lié au grand Real Madrid. Les Merengues auraient observé l’ancien joueur de l’OL sans que cela n’aille plus loin. En revanche, d’autres écuries se sont montrées un poil plus intéressées par son profil. Ainsi, Arsenal, Newcastle et l’AC Milan ont suivi la situation du champion du monde 2018 lors de ce mercato estival. Mais depuis quelques semaines, les rumeurs entourant son avenir n’étaient plus vraiment d’actualité.

Le Zenit a fait de Fekir sa priorité

Convoqué en équipe de France lors du rassemblement de septembre afin de remplacer Houssem Aouar (forfait), Nabil Fekir (27 ans) est retourné ensuite au Betis. Un club qui va devoir gérer un nouveau courtisan pour son joueur sous contrat jusqu’en 2023. En effet, AS révèle ce vendredi que le Zenit Saint-Pétersbourg s’est positionné sur le dossier Nabil Fekir. Alors que la piste menant à Christian Eriksen (Inter Milan) est jugée trop onéreuse, les Russes ont décidé de faire du Français leur priorité. Ils veulent, en effet, se renforcer eux qui sont qualifiés pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Une compétition que Fekir ne disputera pas avec le Betis. AS ajoute qu’un départ du Français paraît toutefois compliqué d’un point de vue financier. L’an dernier, il a été acheté 19,75 millions d’euros à l’OL. Un montant «auquel pourront s’ajouter des incentives pour un montant de 10 M€ maximum et un intéressement de 20% de la plus-value réalisée sur un futur transfert», expliquait l’OL dans son communiqué de presse. Pour rentrer dans ses frais, l’écurie andalouse devrait vendre Fekir pour 30 millions d’euros assure AS. Il reste à savoir si le Zenit, qui a déjà réussi à enrôler Malcom l’an dernier mais qui doit faire face à la nouvelle réglementation concernant le nombre de joueurs étrangers dans son effectif, est prêt à mettre ce prix et surtout si le joueur est intéressé. Affaire à suivre…

Articles liés

Réponses