Les Verts profitent du cadeau strasbourgeois – Sports.fr

Après avoir concédé et encaissé un troisième penalty en trois matches depuis la reprise du championnat, Strasbourg a été se faire battre ce samedi sur la pelouse de Saint-Etienne (2-0, 3e journée de L1). Les Verts s’emparent quant à eux provisoirement de la place de leader.

La Ligue 1 n’avait plus vu cela depuis la saison 2014-2015. A l’époque, l’AS Monaco avait concédé un penalty dans trois matches consécutifs. Six ans plus tard, le Racing Club de Strasbourg vient de reproduire le même (triste) exploit. Ce samedi, la main dans sa surface d’Aleksander Djiku a permis à Denis Bouanga et aux Stéphanois d’ouvrir la marque sur penalty pour ensuite filer vers la victoire (2-0).

Lire aussi :Nice, déjà la fin de l’état de grâce

Les Strasbourgeois ont même fait pire que Monaco puisque c’est en réalité le cinquième match de rang dans lequel ils ont concédé un penalty, car hormis les trois rencontres de Ligue 1 face à Lorient, Nice et l’ASSE, ils ont aussi pêché de la même façon en amical face à Metz et Stuttgart. Forcément pas la meilleure chose pour espérer remporter un match.

Main coupable de Djiku

Ce samedi, les Alsaciens ont pourtant bien débuté la rencontre avec un premier quart d’heure volontaire et offensif. Mais peu à peu, Saint-Etienne s’est mis au diapason et a profité de l’explosivité d’Arnaud Nordin pour porter le danger plus régulièrement dans le camp des visiteurs. De quoi rejoindre les vestiaires sur un score nul et vierge (0-0). Et c’est donc à l’heure de jeu que les choses se sont décantées, moment malencontreusement choisi par Djiku pour mettre la main sur le ballon, après une légère poussette d’Abi, et offrir à Bouanga l’occasion d’ouvrir la marque (1-0, 57e).

Du jamais vu depuis 2001

Un temps assommés et en manque de jus, les Alsaciens se sont néanmoins procuré quelques belles occasions sur des tentatives de Lienard (74e) et Chahiri (77e), ainsi que sur un enchaînement de frappes dans les arrêts de jeu, mais le dernier mot est finalement revenu aux Verts et encore à Bouanga, auteur d’un petit numéro puis d’un centre repris victorieusement et en deux temps par Mahdi Camara pour un premier but personnel en L1 (2-0, 82e).

Depuis 2001, Strasbourg n’avait plus débuté une saison aussi mal. Avec cette troisième défaite en trois sorties, les hommes de Thierry Laurey sont bons derniers. A l’opposé, Saint-Etienne, qui n’a toujours pas encaissé de but, est provisoirement premier. De quoi faire le plein de confiance avant d’affronter l’OM le 17 septembre prochain.

Lire aussi :
Diony tacle les Verts
Leonardo voulait remplacer Tuchel par Pirlo
OM: Un deuxième forfait majeur avant Paris

Articles liés

Réponses