Panier

Ligue 1 : Neymar dénonce le racisme dAlvaro Gonzalez et demande à la Ligue de football dagir – Le Monde

L’attaquant du PSG Neymar face au défenseur de l’OM Alvaro Gonzalez, le 13 septembre au Parc des Princes.

« Il y a les images de la télévision, les choses seront jugées. » Sur la chaîne Téléfoot, le directeur sportif du PSG, Leonardo, a appelé à la raison, dans la soirée de dimanche 13 septembre, après l’altercation entre son attaquant Neymar et le défenseur de l’Olympique de Marseille Alvaro Gonzalez. Au cours d’un clasico électrique – qui s’est soldé par cinq exclusions –, le Brésilien a été puni d’un carton rouge pour une claque sur la nuque de son adversaire.

Lors de la rencontre perdue par son équipe (0-1), le joueur francilien s’est insurgé, à plusieurs reprises contre le « racisme » de l’Espagnol. Des images isolées par Téléfoot montrent Neymar se plaignant peu après la demi-heure de jeu auprès du corp arbitral : « racismo, no », a-t-il lancé, en pointant du doigt Alvaro Gonzalez, chargé de le marquer. « Regardez le racisme. C’est pour ça que je l’ai frappé », a d’ailleurs justifié Neymar en quittant la pelouse après son expulsion.

Lire aussi Brutal retour à la réalité pour le PSG, battu à domicile par l’OM

« Mon seul regret, c’est de ne pas avoir frappé ce connard au visage », a-t-il ajouté, une heure après la rencontre, sur Twitter. Avant, de dévoiler les propos qu’il reproche à l’Espagnol :

« Pour la VAR, c’est facile d’attraper mon agression. Maintenant, je veux qu’on cherche l’image du raciste qui m’a traité de “SINGE FILS DE PUTE” [fils de pute de singe]. C’est ce que je veux voir. »

Jusqu’à 10 matchs de suspension

Neymar « m’a dit que c’était une insulte raciste, mais je n’ai pas entendu sur le terrain », a fait valoir de son côté l’entraîneur du PSG, l’Allemand Thomas Tuchel, en conférence de presse. Son homologue marseillais, le Portugais André Villas-Boas, lui, a joué la prudence : « Neymar était un peu énervé, j’espère qu’on n’a rien à voir. J’espère que ça ne va pas mettre du noir sur notre victoire. Il n’y a pas de place pour le racisme dans le foot (…)J’espère que ce n’était pas le cas. »

« Il n’y a aucune place pour le racisme. Une carrière propre avec beaucoup de coéquipiers et d’amis au quotidien. Parfois il faut apprendre à perdre et l’assumer sur le terrain. Incroyables trois points », a réagi Gonzalez sur Twitter, cliché à l’appui.

Réponse directe de Neymar : « Tu n’es pas homme à assumer ton erreur, perdre fait partie du sport. Mais insulter et ramener le racisme dans nos vies non, je ne suis pas d’accord. JE NE TE RESPECTE PAS ! TU N’AS PAS DE CARACTÈRE ! Assume ce que tu dis mon vieux… sois UN HOMME, MEC ! RACISTE. »

L’attaquant brésilien a exhorté la Ligue professionnelle de football (LFP) à agir et à visionner les images afin de sanctionner, le cas échéant, le défenseur marseillais. Si les faits étaient avérés, le joueur marseillais risque jusqu’à dix matchs de suspension en vertu du règlement de la Fédération française de football (FFF).

Le Monde avec AFP

À propos de l’auteur :
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Connectés votre présent avec votre future!

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR