L’usine Bridgestone de Béthune va fermer ses portes – La Voix du Nord

Depuis plusieurs années, salariés et organisations syndicales de Bridgestone Béthune parlent de « déclin de l’usine ». Et craignent des mauvaises nouvelles à chaque réunion de comité social et économique extraordinaire. La convocation pour la réunion de ce 16 septembre mentionnait, à l’ordre du jour, la « situation de l’usine » qui produit des pneumatiques, occupant environ 900 salariés. Réunion qui scelle le sort de ce site industriel emblématique.

L’usine Bridgestone de Béthune, ce mercredi matin, dans la zone industrielle Washington, était drapée dans le brouillard.
L’usine Bridgestone de Béthune, ce mercredi matin, dans la zone industrielle Washington, était drapée dans le brouillard.

Les perspectives de l’usine de Béthune, la seule en France pour Bridgestone, créé en 1961 sous la bannière Firestone, n’étaient guère réjouissantes : production en dents de scie, orientée à la baisse, effectifs s’amenuisant, et manque d’investissement chronique, déplorent les syndicats. Peu modernisée, l’usine n’héberge pas de production de pneus à forte valeur ajoutée (les grandes tailles, réclamées par le marché des SUV par exemple).

Production en baisse depuis plusieurs années

Il y a un peu plus d’un an, au sortir d’un comité social et économique extraordinaire en plein été, la direction de l’usine avait présenté un plan de charge à la baisse, passant de 12 000 pneus par jour en septembre pour atteindre 9 000 pneus quotidiennement en décembre 2019. En 2018, Bridgestone a produit à Béthune jusqu’à 18 000 pneus par jour. L’année dernière, déjà, cette décision était motivée par des « surcapacités de production en Europe », et les perspectives d’un ralentissement du marché automobile en 2020. C’était avant la crise sanitaire.

Cliquez ici pour ouvrir en plein écran

Aujourd’hui, Bridgestone justifie la « cessation totale et définitive de l’activité de l’usine de Béthune » comme « étant la seule option qui permettrait de sauvegarder la compétitivité des opérations de Bridgestone en Europe ». Le projet de fermeture ne serait pas effectif avant le deuxième trimestre 2021, annonce Bridgestone.

L’usine de pneus de Bridgestone est installée au nord de Béthune depuis 1961. Elle a été construite à l’époque par Firestone.
L’usine de pneus de Bridgestone est installée au nord de Béthune depuis 1961. Elle a été construite à l’époque par Firestone.

Olivier Gacquerre, maire de Béthune et président de la communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, est très abattu par cette nouvelle. « J’ai eu une larme. C’est très dur humainement. On a tous grandi à l’ombre de cette usine. Cette menace de fermeture planait depuis 2015 mais cette annonce ce matin est très brutale. Ces dernières années, l’usine a été asséchée, il n’y avait plus d’investissement, le marché du pneu 14 pouces était saturé et on est passé de 1 200 à 900 salariés, l’usine avait déjà commencé à être vidée. Je sentais que le prochain maire de Béthune devrait gérer la fermeture de Bridgestone. Maintenant, il ne faut rien lâcher aux Japonais. Qu’ils ne laissent pas un site pollué, que les salariés partent dignement et penser à la reconversion du site. »

Articles liés

Réponses