Panier

Neige : risque de blizzard sur le Royaume-Uni ce week-end – La Chaîne Météo

Par Regis CREPET, météorologue

Les îles britanniques s’apprêtent à subir une tempête de neige ce week-end, qui pourrait être remarquable. Elle pourrait persister jusqu’à mercredi et toucher aussi les pays du Bénélux. Dans une moindre mesure, le nord de la France pourrait également être exposé à l’arrivée de cet air froid scandinave.

Un très fort contraste de température se met en place sur le continent européen, avec de l’air anormalement doux englobant le Maghreb, la Méditerranée et la France tandis que de l’air très froid s’accumule sur la Scandinavie pour descendre vers le Danemark, la mer du Nord puis les îles britanniques ce week-end. La France ne sera pas éloignée de ce bras de fer, avec un début de baisse des températures en cours de week-end avant une possible offensive hivernale en cours de semaine prochaine. Ce violent contraste de masse d’air est d’ailleurs bien prévu par le modèle européen CEP.

Risque de blizzard pour les îles britanniques

Ce week-end, les îles britanniques seront au coeur du conflit de masses d’air, avec l’arrivée du froid scandinave à l’encontre de l’air doux remontant de France. Une zone dépressionnaire marquera la délimitation de ces masses d’air, avec un renforcement des vents d’est et d’importantes chutes de neige. Celles-ci concerneront surtout la partie orientale de l’Ecosse et de l’Angleterre, avec un « effet de lac« , c’est à dire l’accentuation des chutes de neige lorsque les vents d’est très froids survolent la mer du Nord. Le vent glacial pourrait souffler à 100 km/h et entraîner des conditions de tempête de neige, surtout sur la côte et sur les reliefs écossais, déjà enneigés.

Cette situation hivernale pour les îles britanniques semble fiable et pourrait persister plusieurs jours, jusqu’à mercredi ou jeudi prochain.

Menace de froid et de neige pour le Bénélux

Toujours dans cette configuration où les vents d’est souffleront de Scandinavie et de l’Europe centrale vers les pays riverains de la mer du Nord, les Pays-Bas et la Belgique pourraient se retrouver aussi au coeur du conflit de masse d’air. Les conséquences seraient les mêmes que pour les îles britanniques, à savoir un violent vent d’est glacial et de la neige dès dimanche, pouvant durer jusqu’à jeudi prochain. Dans ce contexte, les régions françaises situées au nord de la Loire, et surtout au nord de la Seine, ne sont pas à l’abri de l’arrivée de cet air froid. La fiabilité de cette évolution sur l’hexagone reste néanmoins assez limitée à ce jour.

À lire aussi

Froid : retour de l’hiver en fin de semaine


Météo week-end : une chute de parfois 10°C entre samedi et dimanche

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR