OM-ASSE : « Déterminé » à rejoindre Leicester, Wesley Fofana pourrait-il « aller au clash » avec son club… – 20 Minutes

Wesley Fofana a notamment livré une remarquable finale de la Coupe de France contre le PSG de Neymar (0-1), le 24 juillet. — FRANCK FIFE / AFP
  • Révélation de l’ASSE la saison passée, Wesley Fofana, qui a passé son enfance dans un quartier de Vitrolles, s’apprête à défier l’OM ce jeudi (21 heures).
  • Le défenseur de 19 ans aborde ce choc dans un contexte particulier, après avoir fait part à L’Equipe de ses envies de départ la semaine passée.
  • 20 Minutes tente de savoir dans quel état d’esprit se trouve le prometteur joueur, « déterminé » à rejoindre Leicester avant le 5 octobre.

« J’ai vécu de magnifiques derniers mois et j’ai eu l’opportunité de découvrir le haut niveau avec mon club formateur. J’aspire désormais à continuer mon ascension et je compte me consacrer à 100 % à l’équipe. » Cette déclaration de Wesley Fofana, au moment de
prolonger son contrat de deux ans à l’ASSE (jusqu’en 2024), date du 21 avril, en plein confinement. Cinq mois plus tard, le prometteur défenseur de 19 ans, dont le salaire a sensiblement augmenté avec cette prolongation (il est estimé autour de 70.000 euros), a publiquement affiché ses envies d’ailleurs la semaine passée dans
L’Equipe.

« Je serai fou de dire non à Leicester », clame le joueur originaire d’un quartier de Vitrolles, pour qui le match OM-ASSE de ce jeudi (21 heures) aura forcément une saveur particulière. Un proche du dossier indique que le 5e de Premier League la saison passée aurait déjà bien fait une offre concrète de 28,5 millions d’euros pour recruter Wesley Fofana, rejetée par l’ASSE.

« Wesley est trop jeune pour gérer un premier transfert »

« Une carrière de footballeur ne tient pas à grand-chose et je comprends que cette offre puisse l’emballer, souligne David Diaz, son entraîneur en U13 à Air Bel, club formateur réputé à Marseille. On ne peut pas reprocher au minot d’avoir de l’ambition, même si son interview a peut-être été maladroite. Wesley est trop jeune pour gérer les coulisses d’un premier transfert. Il doit prendre du recul et laisser ses conseillers gérer ça. »

Le manager stéphanois Claude Puel rappelle très souvent que « Wesley doit devenir une pièce maîtresse de l’équipe » et il compte bien retarder d’au moins une saison les rêves d’Angleterre de son protégé. Il a d’ailleurs tenu à lui faire disputer l’intégralité de la rencontre de Ligue 1 contre Strasbourg (2-0) samedi, au lendemain de la publication de l’interview.

Sa mère et sa sœur auraient été victimes « d’insultes »

« Je l’ai senti imperturbable au niveau de son football samedi », estime Anthony Loupy, son coach en U15 à Air Bel. Wesley Fofana peut-il véritablement le rester jusqu’à la fin du mercato (le 5 octobre), alors que sa mère et sa petite sœur auraient été « insultées par des Stéphanois » comme l’expliquait le joueur dans L’Equipe?

Le groupe de supporters des Green Angels s’est également rendu au centre d’entraînement de L’Etrat samedi pour y accrocher une banderole qui lui est destinée : « Tes six années à Sainté ne t’ont pas appris l’humilité. Honorer notre blason est bien plus qu’un métier ».

« Il y a un an, on imaginait davantage un club de Championship pour lui »

Anthony Loupy tente de défendre son ancien joueur, qui ne compte que 28 matchs professionnels depuis mai 2019, dont une épatante finale de Coupe de France contre le PSG (0-1) à la reprise du football en France le 24 juillet.

En avril, Wesley était très fier de prolonger à Saint-Etienne. Je me souviens que ça a toujours été son rêve de jouer un jour en Angleterre. Il y a un an, on imaginait davantage un club de Championship pour lui, et là le 5e de Premier League le veut vraiment et il a les moyens de s’y imposer. C’est un gentil garçon, parfois maladroit et naïf, qui a été guidé par son ambition. Il sait d’où il vient et il jouera tous les matchs avec l’ASSE à 100 % tant qu’il sera là. »

A commencer par cette rencontre en retard au Vélodrome, ce jeudi. « J’ai pris des places alors il a intérêt d’être là, sourit David Diaz. Je ne pense sincèrement pas qu’il entamera un bras de fer avec l’ASSE. » Une position partagée aujourd’hui par l’entourage proche du joueur : « Wesley reste déterminé à partir mais il n’ira pas au clash et il se comportera en professionnel, y compris jusqu’au 5 octobre ». Licencié il y a un an et demi par… Leicester, Claude Puel a hâte de voir ce mercato si spécial se terminer.

Articles liés

Réponses