Orange, Free, Bouygues et SFR : vers un encadrement pour éviter toute publicité trompeuse sur la 5G – Univers Freebox

Orange, Free, Bouygues et SFR : vers un encadrement pour éviter toute publicité trompeuse sur la 5GOrange, Free, Bouygues et SFR : vers un encadrement pour éviter toute publicité trompeuse sur la 5G

Pour éviter les dérives dans la communication autour de la 5G et les plaintes qui pourraient en découler du côté des consommateurs, le gouvernement souhaite poser un cadre clair pour les opérateurs.

Une totale transparence, tel est le mot d’ordre du gouvernement, concernant la 5G et ses promesses. La 5G s’annonce en effet comme un bond technologique, au point d’ailleurs de susciter des inquiétudes et de nécessiter quelques recadrages. Elle représente également d’énormes investissements, tant pour les fréquences que pour les infrastructures à déployer.

Autant dire que les opérateurs ne vont pas manquer de communiquer sur sa disponibilité et toutes ses promesses en termes de débits, afin de rentabiliser les investissements. Bouygues Telecom a d’ailleurs déjà commencé en juin 2020 avec ses offres compatibles 5G, mais sans le réseau qui va avec. Les smartphones compatibles tels que ceux de Samsung et Xiaomi commencent également à apparaître dans les boutiques des opérateurs.

Voilà pourquoi le gouvernement entend encadrer la communication autour de cette nouvelle technologie, Selon les informations des Echos, un groupe de travail va ainsi être mis sur pied sous l’égide de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Les opérateurs Bouygues Telecom et SFR, ainsi que l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, ont déjà confirmé en être. Le gouvernement souhaite “établir un cadre clair et non équivoque”, afin d’éviter les plaintes des consommateurs qui pourraient se sentir lésés. Pas question de leur laisser espérer l’accès à une Super 5G dans les prochains mois.

Des débits qui peuvent varier

La 5G initialement proposée par les opérateurs reposera sur un coeur de réseau 4G et ne sera donc pas optimale. La vraie 5G, soit la 5G avec un coeur de réseau autonome et la latence réduite attendue par les entreprises, ne devrait en effet pas émerger avant 2023. Les fréquences utilisées ont également un impact sur les débits. La bande de fréquences 700 MHz que prévoit d’utiliser Free assurera une meilleure couverture, mais n’offrira pas les même débits que la bande de fréquences 3,4-3,8 GHz.

En somme, il s’agit d’avoir une certaine transparence concernant la technologie utilisée et les débits auxquels peut prétendre le consommateur. D’autant plus que la 5G pourrait toujours être lancée fin 2020, soit à temps pour la période de Noël. Stéphane Richard, PDG d’Orange, l’avait récemment confirmé, tout en évoquant une couverture moins forte que prévu. Il faudra ainsi une communication claire concernant la couverture.

Sources : Les Echos

Articles liés

Réponses