Paris toujours leader, Auxerre fait la tronche / Ligue 2 / J3 / Résumé / SOFOOT.com – SO FOOT

Ajaccio-Dunkerque reporté pour une suspicion de cas de Covid-19, sept matchs étaient finalement à suivre dans cette soirée de Ligue 2. Que retenir ? Le parcours parfait du Paris FC, encore vainqueur sur la pelouse d’Amiens (1-2), la solide victoire caennaise à Rodez (0-3), la victoire grenobloise à Chambly (1-2) et la défaite d’Auxerre contre Clermont (0-1). À domicile, Valenciennes, Troyes et Niort ont fait la loi.

Par Antoine Donnarieix
samedi 12 septembreModififié dimanche 13 septembre à 00:06

Troyes 2-0 Pau

Buts : Suk (39e sp) et Pintor (87e)

Pour le promu palois, l’objectif était de ramener son premier point de la saison en déplacement dans cette saison de Ligue 2 2020-2021. Une mission mise à mal lorsque le capitaine Quentin Daubin touche du bras le ballon sur un coup franc direct troyen. Le penalty est indiscutable, et Hyun-jun Suk ne se fait pas prier pour ouvrir le score (1-0, 39e sp). En deuxième période, Troyes profite de la baisse physique adverse pour gérer son avance sans concéder de situations dangereuses. Logiquement, l’ESTAC clôt le suspense sur un joli plat du pied de Lenny Pintor entre les jambes d’Alexandre Olliero (87e, 2-0). Cinquième avec six points, Troyes se met dans le rythme pour jouer à nouveau le haut du tableau cette saison.

Note du match : 19/20, comme la température du soir dans le stade de l’Aube.


Chambly 1-2 Grenoble

Buts : Guezoui (10e) pour Chambly // Anani (73e) et Ondaan (90e) pour le GF38

À Beauvais, Grenoble souhaitait poursuivre sa dynamique positive après son succès contre Toulouse juste avant la trêve internationale. Mais si les tirs de Jessy Benet manquent d’adresse, la finition de Madhy Guezoui est au rendez-vous pour permettre aux locaux de débloquer le tableau d’affichage (1-0, 10e). Grenoble aurait pu égaliser par l’intermédiaire de Moussa Djitté qui trouve le poteau, mais l’addition en première période aurait pu être plus lourde sans la parade de Brice Maubleu devant Sébastien Flochon. En deuxième période, Philippe Hinschberger fait entrer son joker Achille Anani, et le pari s’avère payant : le meilleur buteur de National l’an passé trouve la faille d’une frappe du gauche contrée (73e, 1-1). Autre remplaçant au départ du match, Terell Ondaan donne la victoire aux siens d’une reprise de volée au second poteau (90e, 1-2).

Note du match : 6/9, comme le nombre de points de Grenoble en trois journées. Pas mal.


Auxerre 0-1 Clermont

But : Dossou (84e)

Clermont aurait-il dû ouvrir le score à l’Abbé-Deschamps ? À la vue du ralenti, il y avait matière à le croire. Hélas pour Mohamed Bayo, la VAR n’est pas installée en Ligue 2, et le buteur voit sa réalisation refusée. En face, l’AJ Auxerre doit attendre la deuxième période pour que Kevin Fortuné quémande sans succès un penalty pour une main peu évidente de Florent Ogier. Peu, trop peu pour espérer inquiéter des Auvergnats plus dominateurs. Lancé en profondeur, l’entrant Jodel Dossou fixe Sonny Laiton et offre trois précieux points aux hommes de Pascal Gastien. Pour l’AJA de Jean-Marc Furlan, c’est la soupe à la grimace : toujours aucun point pris à domicile cette saison.

Note du match : 5/10, comme le nombre de points obtenus par Clermont, toujours invaincu cette saison.


Valenciennes 1-0 Châteauroux

But : Guillaume (67e)

Candidat à la montée en Ligue 1, Valenciennes devait montrer qui était le patron dans son stade du Hainaut. En première période, sa supériorité numérique ne lui permet pas de faire la différence, même si Joffrey Cuffaut tente sa chance d’un coup franc lointain qui fuit le cadre, et Teddy Chevalier manque le cadre de la tête juste avant la pause. Percutant sur le front de l’attaque, Kévin Cabral oblige Julien Fabri à la parade. En revanche, le portier de la Berri ne peut rien sur la déviation du dos chanceuse de Baptiste Guillaume sur le coup franc de Chevalier (67e, 1-0). Souverain, Valenciennes bombe le torse et assure un deuxième succès à domicile cette saison.

Note du match : 15/20, comme la minute où le match a basculé à la suite de l’exclusion de Nama Fofana.


Rodez 0-3 Caen

Buts : Gioacchini (3e), Bammou (67e) et Deminguet (89e)

Avec la récente signature de Yoann Court pour les trois prochaines années, le Stade Malherbe de Caen prouve qu’il n’est pas venu pour entamer sa saison 2020-2021 de Ligue 2 en touriste. Sur la pelouse de Rodez, les Normands sont les premiers à trouver le chemin des filets grâce à Nicholas Gioacchini, très bien servi par un centre d’Anthony Gonçalves au second poteau (0-1, 3e). Malgré un réveil intéressant devant leur public, les Ruthénois butent sur un Rémy Riou des grands soirs. De l’autre côté du terrain, l’attaque malherbiste profite des erreurs individuelles, à l’image de Yacine Bammou, attentif sur une mauvaise prise de balle de Théo Guivarch (67e, 0-2). Sans forcer, Caen ajoute un troisième but grâce à un joli mouvement entre Benjamin Jeannot et Jessy Deminguet conclu par le dernier nommé (89e, 0-3).

Note du match : 18/20, comme le numéro de Jordan Leborgne, exclu en toute fin de match pour Rodez. Ah, la frustration…

Amiens 1-2 Paris FC

Buts : Mendoza (71e sp) pour Amiens // Lopez (40e) et Name (57e) pour Paris

Il n’avait pas planté de but depuis le 3 mars 2019, et Julien Lopez s’est décidé à débloquer son compteur au stade de la Licorne. Comment ? À l’aide d’une frappe à l’entrée de la surface que Régis Gurtner observe en spectateur (0-1, 40e). Désireux d’enchaîner une troisième victoire en autant de rencontres pour conserver leur place de leader, les hommes de René Girard parviennent à creuser l’écart grâce à un Moustapha Name opportuniste au point de penalty (58e, 0-2). Chez les Picards, Steven Mendoza sonne la charge de la révolte sur un penalty transformé d’un contre-pied parfait (71e, 1-2). Paris encaisse son premier but de la saison en championnat, mais Paris tient le coup et garde la tête.

Note du match : 11/20, comme le nombre de pénos concédés par le Paris FC depuis le début de saison 2019-2020. Personne ne fait pire.


Niort 1-0 Nancy

But : Bâ (55e)

Cette affiche qui sent bon la Ligue 2 s’est mise en mode veille en première période, avec aucun but au compteur et des occasions de but nancéiennes anéanties par un seul homme : Saturnin Allagbé. Dans le deuxième acte, le gardien international béninois poursuit son festival en sortant la parade devant Amine Bassi. Grâce à son portier, les Chamois prennent confiance, et Pape Ibnou Bâ marque son deuxième but de la saison pour enflammer René-Gaillard (55e, 1-0). Inspiré, l’attaquant sénégalais se procure une nouvelle occasion, mais le poteau s’oppose à un doublé. Niort peut exulter : les voilà troisièmes au classement général.

Note du match : 3/10, comme le nombre de parades décisives d’Allagbé ce soir. Sacré mur.

  • Résultats et classements de Ligue 2

    Par Antoine Donnarieix

  • Articles liés

    Réponses