Présélection équipe de France pour les Mondiaux : Alaphilippe en leader, Pinot en joker – Cyclisme – Mondiaux – LÉquipe.fr

La crise du Covid-19 a tout bouleversé pour le Mondial, prévu initialement sur un circuit extrêmement montagneux en Suisse à Aigle-Martigny déplacé tout dernièrement autour de l’autodrome d’Imola en Emilie-Romagne, pour un profil certes accidenté mais accessible à plus de coureurs. « Au départ avec un Thibaut (Pinot), un Romain (Bardet) et un Julian (Alaphilippe) sur le parcours en Suisse, on faisait évidemment partie des favoris, explique Thomas Voeckler, là on est plus des outsiders. La donne a changé, Thibaut vit un Tour difficile, Romain est out et Julian n’est pas à 100 %. »

Le sélectionneur national a donc dû revoir sa copie de long en large, se basant essentiellement sur les coureurs du Tour de France, la course en ligne des Mondiaux se déroulant une semaine tout juste après l’arrivée sur les Champs-Elysées, alors que dans le calendrier « normal », il y avait deux mois de compétition entre les deux événements. Le choix de Thomas Voeckler ne pouvait donc se faire que dans le peloton de ce Tour. « L’abandon de David Gaudu hier (mardi) s’est rajouté à tous les pépins qu’ont connus les coureurs sur qui je comptais pour le 27 septembre, regrettait-il, mais d’autres se sont mis en évidence. »

« Julian n’est peut-être pas encore à 100 % mais on le connaît, il a une semaine encore pour monter en puissance après le Tour. »

À défaut de la traditionnelle reconnaissance du parcours, c’est un groupe de la DTN qui a fait le déplacement express en Italie ces derniers jours pour le filmer et l’analyser dans ses moindres détails. La largeur des routes, l’exposition au vent de chaque portion, les pourcentages exacts et même le revêtement ont été pointés. « On sait maintenant qu’il ne s’agira pas d’un parcours pour grimpeurs comme celui de Martigny, résume Thomas Voeckler, il est plus propice à des puncheurs qui savent grimper. »

Cette nuance de taille donne une idée de ce que devrait être la stratégie de l’équipe de France, essentiellement axée autour de Julian Alaphilippe. « Julian n’est peut-être pas encore à 100 % mais on le connaît, explique aussi le sélectionneur, il a une semaine encore pour monter en puissance après le Tour. » Mais il a aussi gardé Thibaut Pinot dans sa liste de présélectionnés, plus par précaution semble-t-il, au cas où le Franc-Comtois retrouve ses sensations dans les jours à venir.

Le reste de la liste est sans surprise, le seul coureur à ne pas être sur le Tour est Julien Bernard qui se concentre sur le Giro. Thomas Voeckler a retenu les Français les plus en vue sur ce Tour, Guillaume Martin, Pierre Rolland, Kenny Elissonde, Nans Peters, Valentin Madouas et Warren Barguil auxquels s’est rajouté Quentin Pacher. Les valeurs sûres comme Alexis Vuillermoz, Rudy Molard, Pierre-Luc Perichon sont également présents sur cette liste qui sera réduite à sept coureurs avant la fin du Tour. « Ces sept-là seront prévenus personnellement samedi soir pour qu’ils puissent déjà se mettre le Mondial en tête, explique Thomas Voeckler qui se laissera encore quatre jours pour désigner le huitième nom. Je veux me garder Thibaut (Pinot) en joker, on va donc attendre pour savoir s’il va mieux. » La liste définitive de la sélection officielle sera annoncée mercredi prochain le 30.

Épreuve en ligne élite hommes, le 27 septembre (8 noms à choisir parmi les 13)
Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Guillaume Martin (Cofidis), Rudy Molard (Groupama-FDJ), Quentin Pacher (B & B Hotels-Vital Concept), Pierre-Luc Perichon (Cofidis), Nans Peters (Ag2r La Mondiale), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Pierre Rolland (B & B Hotels-Vital Concept), Alexis Vuillermoz (Ag2r La Mondiale)

Épreuve contre-la-montre hommes, 25 septembre (2 sélectionnés)
Rémi Cavagn (Deceuninck-QuickStep), Benjamin Thomas (Groupampa-FDJ)

Épreuve en ligne femmes, 26 septembre (5 sélectionnées)
Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo), Victorie Guilman (FDJ-Nouvelle Aquitaine Futuroscope), Juliette Labous (Sunweb), Sandra Levenez (Arkéa-Samsic), Evita Muzic (FDJ-Nouvelle Aquitaine Futuroscope)

Épreuve contre-la-montre femmes, 24 septembre (2 sélectionnées)
Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo), Juliette Labous (Sunweb)

Articles liés

Réponses