PSG-Metz : « C’est interdit ! » Vincent Hognon désabusé d’avoir pris un but à 11 contre 9 – 20 Minutes

Vincent Hognon sur le banc lors de PSG-Metz, le 16 septembre 2020. — FRANCK FIFE / AFP

Metz a bien failli réussir son coup. Face à un PSG  très amoindri en ce début de saison, les Grenats espéraient bien ramener quelque chose de leur déplacement à Paris, mercredi soir. Vincent Hognon avait d’ailleurs décidé de ne pas fermer le jeu, en titularisant Diallo et Niane en attaque, avec Boulaya derrière eux. Les Messins se sont créé quelques occasions, mais ils n’ont pas su les convertir. Et au final,
ils ont été punis (1-0).

« On a essayé, on a eu de l’ambition à notre niveau, c’est évident que j’aurais souhaité qu’on aille les chercher un peu plus encore pour essayer de faire la différence », a réagi l’entraîneur après la rencontre.

Mais ce qui le déçoit plus, évidemment, c’est ce but encaissé dans les arrêts de jeu alors que les Parisiens étaient réduits à neuf, après l’expulsion de Diallo et la blessure de Bernat. « On gâche tout. Si on perd ce soir c’est notre faute. Parce que le but qu’on prend à neuf contre onze… Non, c’est interdit ! », a pesté Hognon. Et voilà comment le FC Metz est passé à côté de son premier point de la saison. Après trois rencontres, le club est déjà en mauvaise posture.

« C’est toujours une grosse déception dans le vestiaire parce que les joueurs sentent qu’ils ne sont pas passés loin. Mais pas passer loin, ça ne suffit pas, a regretté le technicien. On a eu des situations, même à la fin, mais on ne marque pas. Et c’est une étape qu’on doit franchir rapidement. » La saison va être très longue, sinon.

Articles liés

Réponses