Panier

Quatre Français sur un même parquet NBA cette nuit : la question du logo est réglée, ce sera une Tour Eiffel et une baguette – TrashTalk

Qui a dit que le basket français ne se portait pas à merveille ? Peut-être bien que personne ne l’a dit d’ailleurs, mais pour être tout à fait honnête ce genre de phrase nous arrange car il introduit parfaitement ce papier. Cette nuit à la Chesapeake Arena d’Oklahoma City ? Pas moins de… quatre Français ont foulé les mêmes lattes NBA, avec chacun un vrai rôle pour ne rien gâcher. Théo Maledon et Jaylen Hoard pour le Thunder, Killian Hayes et Sekou Doumbouya pour les Pistons, et un match que l’on a vécu avec un jambon beurre dans le gosier et en écoutant du Piaf.

Certaines soirées méritent clairement de rentrer dans l’histoire du sport français. D’une mixtape d’Alain Mimoun à un sans-faute au tir de Martin Fourcade, d’un sauvetage en mer de Jean Le Cam à une masterpiece au tir de Phillipe Quintais. La France regorge de talents et, parfois, ces talents s’exportent, faisant par exemple et dans notre cas du rêve américain leur principal cheval de bataille. Depuis la création de la Grande Ligue, 33 joueurs issus de l’Hexagone ont ainsi déjà arpenté les différents parquets NBA, certains avec une réussite que l’on connait tous (Tony Parker, Boris Diaw, Joakim Noah, Rudy Gobert, Evan Fournier, Ronny Turiaf, Ian Mahinmi), d’autres plus discrètement, et aujourd’hui le contingent français est composé de onze ressortissants, dont une très grosse partie possède de vrais rôles dans leurs franchises respectives. Dans des équipes ambitieuses (Gobert, Vavane, Luwawu, Batum) mais également au sein de projets plus axés sur le moyen-long terme, conférant aux jeunes motivés de ces franchises des responsabilités proportionnelles à l’envie démontrée.

Nous y voilà.

Nous y voilà, car cette nuit le Thunder recevait les Pistons, deux franchises dont les résultats actuels importent peu tant l’accent a été mis cette saison sur le développement des jeunes prospects en place et/ou l’accumulation des picks de draft pour les années à venir (…… 34 pour OKC sur les sept prochaines saisons). Le Thunder recevait donc Detroit, avec dans ses rangs l’incroyable Théo Maledon, l’une des plus adorables surprise de la saison en cours, mais également Jaylen Hoard, signé quelques heures plus tôt dans le cadre d’un two-way contract après le départ de Justin Jackson notamment. Deux Frenchies à OKC, et donc deux Frenchies à Detroit depuis le retour aux affaires de Killian Hayes après une absence de trois mois, même si son sauce Sekou Doumbouya a salement disparu de la rotation  de Dwane Casey ces dernières semaines.

Malgré tout, et dans un alignement des planètes parfait, c’est à une nuit sponsorisée par Justin Bridou, les Savons de Marseille et Immo de France que l’on aura assisté. Les faits ? Un Théo Maledon évidemment titulaire, un Killian Hayes qui le rejoint sur le parquet au bout de six minutes, puis… Sekou Doumbouya pour la passe de trois deux minutes plus tard, et un pays tout entier (312 personnes en vérité) au garde à vous lorsque Jaylen Hoard se lève du banc à deux minutes de la fin du premier quart. Quatre Français sur le terrain… en même temps ? Omagad Elmaleh, oui mais non. Oui mais non car Mark Daigneault est un coquin (ou il s’en bat les roustons, au choix) et enverra… Theo Maledon remplacer l’ancien de Wake Forrest sur le banc. Raté, c’est passé à deux doigts. Pour la petite histoire le sosie de Mr. Bean nous refera le même coup en fin de match en faisant rentrer Jaylen Hoard pour Théo, privant la France d’un fait de guerre victorieux de type Marignan.

Au final Théo Maledon aura fait valoir sa propreté habituelle, Killian Hayes aura retrouvé quelques sensations, Sekou Doumbouya a montré de belles choses et jaylen Hoard s’est très vite intégré. Quatre sur quatre, et après la victoire en Coupe du Monde en 98, la remontada de Marc Raquil ou Flora Gueï et Sébastien Chabal dans la pub Charal, voici donc un nouveau pan de l’histoire du sport français qui s’est construit sous nos yeux cette nuit. Allez, champagne, et vivement la suite.

Auteur :
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR