Rassemblements, Ehpad, sorties scolaires… Les mesures anti-Covid renforcées dans les Bouches-du-Rhône – LCI

Rassemblements, Ehpad, sorties scolaires… Les mesures anti-Covid renforcées dans les Bouches-du-Rhône | LCI

Population

ÉPIDÉMIE – Limitation des visites dans les Ehpad, jauge à 1.000 personnes dans les salles de spectacle, interdiction des sorties scolaires… Le préfet des Bouches-du-Rhône a renforcé lundi les mesures pour freiner la propagation du Covid-19.

Christophe Mirmand serre la vis. Confronté à une recrudescence des cas de coronavirus, le préfet des Bouches-du-Rhône a, comme celui de Gironde, annoncé ce lundi un renforcement des mesures sanitaires. Avant de dévoiler son arsenal sanitaire, le préfet a laissé Philippe De Mester, directeur général de l’ARS de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, faire le point sur la situation épidémique. Celle-ci est “particulièrement préoccupante” à Marseille et dans le département des Bouches-du-Rhône, a assuré le directeur. “Depuis le début du mois de septembre”, un taux d’incidence de 312 pour 100.000 et un taux de positivité 10,6% sont observés. 

Jean-Olivier Arnaud, directeur de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a lui aussi alerté sur la situation des hôpitaux marseillais : “129 lits occupés sur 155 dédiés à la prise en charge des patients Covid et 31 lits utilisés en réanimation sur 35, nous ne sommes pas loin de la saturation”. Il a annoncé 25 lits de médecine supplémentaires cette semaine. Dans la région Paca, 139 personnes sont en réanimation, a ajouté Philippe de Mester, et 64 lits de réanimation sont disponibles sur l’ensemble de la région.

Lire aussi

Le port du masque obligatoire étendu

Pour essayer de freiner l’épidémie, Christophe Mirmand a annoncé que le port du masque était désormais obligatoire de 6 heures à 2 heures du matin dans les communes où le taux d’incidence est supérieur à 100 cas sur 100.000. A l’exception des espaces naturels de grande dimension, comme les Calanques. Cela concerne en tout 27 communes. Pour les autres communes, le masque est obligatoire mais seulement dans et autour des lieux publics les plus fréquentés : marchés, commerces, établissements scolaires, zones d’attente pour les transports en commun…

La vie quotidienne impactée

Les habitants de la région vont devoir tirer un trait sur plusieurs événements : la foire de Marseille, les journées du patrimoine et la fête des voisins sont annulées. Dans les établissements recevant du public (du type salles à usage de spectacle, conférence, réunion, les chapiteaux, tentes, les établissements sportifs) des communes où le taux d’incidence est supérieur à 100 cas sur 100.000 habitants, la capacité d’accueil est limitée à 1 000 personnes assises. Elles devront laisser libre un siège sur deux, avec 1 m minimum entre chaque participant. Les réunions privées de plus de dix personnes, elles, doivent être dans la mesure du possible reportées, différées ou doivent respecter les mesures barrières.

Enfin, le préfet a annoncé qu’il allait demander “à renforcer le cadencement des bus, tramways et métros, notamment aux heures de pointe”, une mesure qui avait notamment été réclamée au cours de l’été par la ville de Marseille.

La vie nocturne ciblée

Autre secteur ciblé : celui de la vie nocturne, source de contaminations. Ainsi, les bars, restaurants et commerces d’alimentation général vont demeurer fermés de 0h30 à 6 heures. La vente d’alcool à emporter et sa consommation sur la voie publique est, elle, interdite après 20 heures. A l’intérieur des établissements, la consommation debout et les consommations partagées – comme la chicha, a précisé le préfet – ne sont pas autorisés. Les fêtes étudiantes et les sorties scolaires sont quant à elle interdites.

Les personnes âgées au cœur du dispositif

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Appelant à un “renforcement de la protection des personnes âgées“, le préfet a annoncé la réactivation des plans mis en oeuvre pendant les périodes de canicule, prévoyant notamment des appels fréquents aux personnes isolées, et annoncé une limitation des visites dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes à deux personnes par jour maximum.

Sur le même sujet

Et aussi

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.


Articles liés

Réponses