Sauvetage dAir France-KLM : les Pays-Bas sèment le trouble, Bruno Le Maire répond – Boursorama

Le ministre des Finances néerlandais a affirmé que la survie de l’alliance aérienne n’était pas acquise, malgré les milliards accordés sous forme de prêts au printemps. “Nous ferons ce qui est nécessaire”, estime quant à lui Bruno Le Maire.


Bruno Le Maire, le 8 septembre 2020, à Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

Bruno Le Maire, le 8 septembre 2020, à Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

“Nous avons déjà fait beaucoup, nous continuerons à le faire”. Lundi 14 septembre, Bruno Le Maire a répondu aux interrogations suscitées par les déclarations du ministre néerlandais des Finances, qui a mis en garde sur la survie “pas automatique” d’Air France-KLM en dépit du plan de sauvetage mis en place par les deux gouvernements.

“Ce n’est pas automatique”, avait ainsi expliqué dimanche Wopke Hoekstra dans une interview à la télévision publique néerlandaise NPO , rappelant l’importance de réduire les coûts. “Nous ferons ce qui est nécessaire pour garantir la survie d’Air France”, a répondu Bruno Le Maire, sur le plateau des “Quatre Vérités” de France 2 . “Nous demandons aussi des efforts à Air France en termes de compétitivité, de lutte contre le réchauffement climatique mais nous avons soutenu Air France et nous continuerons à le faire”, assure le ministre de l’Economie.


Détail des suppressions de postes prévues chez la compagnie aérienne Air France et sa filiale Hop! d'ici à 2022 ( AFP /  )

Détail des suppressions de postes prévues chez la compagnie aérienne Air France et sa filiale Hop! d’ici à 2022 ( AFP / )

La France et les Pays-Bas possèdent chacun 14% du groupe franco-néerlandais que la compagnie aérienne Air France forme avec KLM. La structure a accusé une perte de 2,6 milliards d’euros au deuxième trimestre, touché par l’effondrement du trafic aérien provoquée par l’épidémie due au coronavirus, après une perte de 1,8 milliard sur les trois premiers mois de l’année.

Articles liés

Réponses