Test : Samsung Galaxy Z Fold2, cette fois, cest la bonne – Journal du geek

On en est déjà au 3ème smartphone pliant de Samsung et après un démarrage quelque peu chaotique, le constructeur arrive avec un smartphone complet et séduisant. Voici notre avis sur le Samsung Galaxy Z Fold2.

Après une première version qui a connu un lancement des plus mouvementés mais finalement pour le bien des consommateurs, c’est au début de ce mois de septembre que Samsung, après les Galaxy Note20, a officialisé le successeur du Galaxy Fold. Voici le troisième smartphone pliant du constructeur coréen, le Samsung Galaxy Z Fold2.

Après le Galaxy Z Flip, on sait maintenant que les Galaxy Z, ce sont les smartphones pliants de Samsung, le Flip pour les smartphones type clapet et Fold pour les tablettes qu’on peut replier en smartphone. On a pris le temps de bien tester ce nouveau smartphone pliant et avec toutes les corrections apportés sur le Fold2, on se demande même si Samsung n’a pas fait exprès de rendre le Fold, premier du nom, quelque peu bancal pour lancer correctement le Galaxy Z Fold2.

Encore une fois, le Samsung Galaxy Z Fold2 impressionne au niveau technologie et des innovations mais il n’est pas pour tout le monde.

Les Caractéristiques du Samsung Galaxy Z Fold2

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau Samsung Galaxy Z Fold2 vous propose :

  Galaxy Z Fold2
Écran – Ecran pliable Ultra Thin Glass
– Ecran Infinity-O Dynamic AMOLED de 7,6 pouces
– Définition QXGA+
– Format 22,5:18
– HDR10+
– Poinçon

– Ecran externe Super AMOLED de 6,2 pouces
– Définition Full HD+
– Format 25:9
– Poinçon
– Always On Display
– Gorilla Glass 6

Design – Contour en Aluminium Serie 7000
– Dos en verre Gorilla Glass 6
– Charnière à position libre
SoC et GPU – Qualcomm Snapdragon 865+
– Adreno 650
– Gravure en 7 nm
Mémoire – 12 Go de RAM
– 256 Go de mémoire interne
– Pas de Micro-SD
Coloris – Mystic Black
– Mystic Bronze
Appareil photo – Appareil photo principal avec un capteur de 12 MP
– FoV 77° et Ouverture f/1.8
– Autofocus Dual Pixel
– Appareil photo ultra grand-angle avec un capteur de 12 MP
– FoV 123° et Ouverture F/2.2
– Appareil photo téléphoto x2 avec un capteur de 12 MP
– FoV 123° et Ouverture F/2.4

– Photo HDR automatique
– Mode Single Take
– Capture vidéo UltraHD à 60fps
– Ralentis jusqu’à 960fps en 720p
– Stabilisation optique
– Mode Vidéo Action-Cam super stabilisé

– 2x appareil photo frontal de 10 MP
– FoV 80° et Ouverture f/2.2
– Autofocus Dual Pixel
– Reconnaissance des visages 2D
– HDR automatique
– Contrôle par mouvement et vocale
– TouchFlottante
– Capture vidéo frontal en UltraHD à 30fps

Audio – Haut-parleur stéréo
– Dolby Atmos
– Pas de prise jack
Batterie – 4500 mAh
– Charge Rapide 25W
– Port USB-C
– Charge sans-fil 15W
– Wireless Powershare
Connectivité – USB-C
– Lecteur d’empreintes ultrasonique sur le côté
– Bluetooth 5.0
– NFC
– GPS, GLONASS, A-GPS
– WiFi 6
– 1x nano-SIM
– 1x eSIM
– 4G et 5G
– Accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, podomètre
Logiciel – Android 10
– One UI 2.5
– Samsung Care d’un an
Taille et Poids – Dimensions ouvert : 159,2 x 128,2 x 6,9 mm
– Dimensions fermé : 159,2 x 68 x 16,8 mm
– Poids : 288g
Prix 2020 €
Date de disponibilité 18 Septembre 2020

Comme à chaque fois, si on met de côté la forme, sur le fond, le nouveau smartphone pliant de Samsung propose tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un smartphone premium en 2020 comme le SoC Qualcomm Snapdragon 865+, il n’y a pas de version Exynos. Si on ne retrouve pas de port MicroSD et une mémoire de 256Go (contre 512Go sur le Fold), on récupère le double port nano-SIM, non présent sur le Z Flip de ce début d’année.

Le packaging est toujours aussi impressionnant par rapport à un smartphone plus classique mais on notera surtout qu’au même prix que le Galaxy Fold à sa sortie, le Galaxy Z Fold2 ne propose plus d’écouteurs sans-fil, on repasse à des écouteurs filaires AKG, certes bons mais filaires. De même, il n’y a plus de coque incluse dans la boîte. Alors oui, ce n’était pas ce qui se faisait de plus joli mais ça avait le mérite d’être là.

Et enfin, le Samsung Galaxy Z Fold2 est disponible en version Mystic Black ou Mystic Bronze. Pour ce qui est du reste du packaging, c’est du classique avec un chargeur USB-C 30W, un câble USB-C, les écouteurs AKG USB-C et des notices pour une première utilisation.

Design et Prise en Main

Une fois le Samsung Galaxy Z Fold2 en main, la première chose qu’on remarque n’est autre que son nouvel écran externe qui recouvre la face avant du smartphone quand ce dernier est replié. Par rapport au Galaxy Fold, on retrouve la même hauteur mais le Galaxy Z Fold2 est plus large, ce qui permet justement d’accueillir un écran interne pliable de 7,6 pouces (contre 7,3 pouces). Mais avant tout, revenons sur l’écran externe, on passe donc d’un petit écran de 4,6 pouces qui servait d’appoint à un véritable écran de 6,2 pouces au format 25:9, totalement utilisable et impressionnant en main. Le plus frustrant est de découvrir que Samsung aurait déjà pu proposé cet écran l’année dernière, il n’a rien de révolutionnaire en soi.

Comme ce fut le cas avec le Fold ou le Z Flip, une fois main, on réalise à quel point c’est un beau produit et que le fait d’avoir un écran pliable s’avère très séduisant avec son « Wouah Effect ». On retrouve une excellente finition de la même trempe que celle du Galaxy Note20 Ultra, les lignes générales sont moins arrondies que le Fold ou le Z Flip, ce qui accentue ce côté plus sobre et élégant. Si on retrouve un coloris noir glossy Mystic Black, c’est surtout la version bronze, Mystic Bronze, en adéquation avec tous les produits de la rentrée de Samsung, qu’on apprécie au mieux les lignes du Galaxy Z Fold2. On notera également que replié, le Galaxy Z Fold 2 laisse moins d’espace au niveau de la pliure de l’écran et est légèrement plus fin que le Galaxy Fold ou le Galaxy Z Flip. Il reste encore un petit espace tout de même.

Si le bloc photo reste épais, il reste plus raisonnable que celui du Galaxy Note20 Ultra. On notera que le format lui permet d’être plutôt à l’équilibre quand le smartphone est posé sur la table. De prime abord, la charnière est assez similaire à ce que proposaient déjà les deux premiers smartphones pliants du constructeur coréen. Mais Samsung y est allé de ses améliorations. On notera ainsi une charnière à position libre qui permet au Galaxy Z Fold2 d’adopter n’importe quelle position à plat et même d’être utilisé en mode socle ou tente comme les PCs 2-en-1. Invisible pour l’utilisateur, la charnière a été revue pour laisser encore moins d’espace aux poussières. De même, en parlant de poussières, Samsung a intégré un système inspiré de ses produits d’aspiration pour évacuer les poussières qui arriveraient tout de même à s’immiscer dans le smartphone au niveau de la charnière.

On vous rappelle enfin que le Samsung Galaxy Z Fold 2 propose un véritable écran pliable et non un écran qu’on « enroule » comme le Motorola RAZR ou le Huawei Mate XS. Dans tous les cas, si le Z Flip est un smartphone, le Galaxy Z Fold2 peut ainsi être utilisé comme une mini-tablette qu’on replie ou comme un smartphone tout en hauteur et quelque peu épais. On notera enfin que le Galaxy Z Fold2 adopte le poinçon façon Galaxy S20 sur l’écran externe et sur l’écran interne. Sur ce dernier, il est un peu décalé mais s’avère être bien placé quand on pose le smartphone. Pour le côté son, on retrouve des haut-parleurs stéréo mais pas de prise jack.

Comme ce fut le cas pour les précédents smartphones pliants, le Galaxy Z Fold2 est un smartphone ou une tablette tout en finesse et donc tout ce qu’il y a de plus normal quand il est déplié. En revanche, replié, le Galaxy Z Fold2 reste épais mais grâce à son grand écran, on peut vraiment faire l’essentiel à une main, ce qui s’avère pratique. Pour l’avoir utiliser quelque peu dans les transports en commun par exemple, personne n’a noté que j’avais le Galaxy Z Fold2 et comme il reste peu large quand il est replié, on a une excellente prise en main. En revanche, il reste lourd avec un poids avoisinant les 280g. On peut le laisser dans une poche de pantalon mais ça pèsera tôt ou tard. Il vaut mieux utiliser une veste ou la poche arrière mais c’est moins en sécurité.

Et enfin, comme ce fut le cas avec le Fold ou le Z Flip, pas de capteur d’empreintes sous l’écran, c’est un capteur physique situé sur le bouton de veille et/ou de verrouillage. D’ailleurs, à ce sujet, Samsung a bien écouté les utilisateurs de Fold pour ne plus séparer capteur d’empreintes et bouton de veille !

Les écrans, la pliure et le son

Comme c’était déjà le cas avec son prédécesseur, le Samsung Galaxy Z Fold2 propose deux écrans, on commence avec l’écran extérieur Super AMOLED et Gorilla Glass 6 de 6,2 pouces qui permettra de se servir du Z Fold2 comme d’un smartphone. Comme on l’avait déjà dit plus haut, l’écran en soi n’a rien de bien spécial et on se demande pourquoi Samsung ne le proposait pas déjà sur le Fold, sans doute pour servir de référence et insister sur une certaine avancée technologique entre les deux générations.

Toujours est-il qu’il est bien évidemment plus que suffisant pour servir d’écran d’appoint. S’il permet aisément de consulter du contenu aisément, il faut noter qu’il est au format 25:9 et donc tout en longueur. C’est largement suffisant pour le contenu mais si vous voulez écrire, le clavier virtuel est vraiment petit parce que trop étroit. En dehors de ça, quelque soit le contenu, il sera plus que suffisant, aussi bien pour des flux Twitter que du contenu vidéo. Maintenant, si c’est cet écran que l’utilisateur se voir utiliser le plus, autant le dire tout de suite, le Z Fold2 ne sera pas le meilleur choix.

Du côté de l’écran principal, il est bien évidemment pliable et propose un écran Dynamic AMOLED de 7,6 pouces avec une définition QXGA+ au format 22,5:18. On retrouve donc une densité d’écran similaire au Galaxy Fold et au Galaxy Z Flip. Et comme ce dernier, le Galaxy Z Fold2 propose désormais un écran UTG pour Ultra Thin Glass et donc en verre. Oui, c’est bien un écran pliable en verre et cela se sent tout de suite quand on pose se doigts dessus. C’est plus solide, plus dur et on sent tout de suite que le Galaxy Z Fold2 sera plus à l’épreuve du quotidien que l’était le Galaxy Fold. Maintenant, petite précision tout de même, le verre reste très fin et on n’est pas du niveau de résistance qu’un même écran classique sur le Galaxy Note20 par exemple. Vu le prix de l’appareil, il vaut mieux toujours faire attention. On a tout de même pu jouer à des jeux comme Call of Duty Mobile ou Dead Cell sans aucun problème.

Sinon, oui, la pliure de l’écran intérieur est toujours bel est bien visible. Elle est toutefois plus discrète que celle du Galaxy Fold mais toujours bien présente. Si on ne la voit pas toujours à l’utilisation, on la sent bien physiquement quand on passe son doigt dessus. Maintenant, pour être honnête, quand on est en face de l’écran, on ne la voit plus et au fil du temps, on l’intègre comme les encoches par exemple. C’est sans doute le prix, pour l’instant, à payer pour avoir un véritable écran pliable et non un écran flexible comme celui de certains concurrents pliants. On notera enfin que les bords d’écran sont vraiment plus fins que ceux du Galaxy Fold et on atteint une taille plus qu’honnête.

En dehors  de cette pliure, l’écran principal est vraiment très bon. On retrouve la technologie HDR10+ et si la définition n’est pas aussi bonne que sur un des Galaxy S20 ou Galaxy Note20, elle reste très satisfaisante au quotidien. En terme de finesse d’affichage, on vous défie de trouver une différence à l’oeil nu au niveau des textes et autres. Les noirs restent très profonds et les couleurs sont contrastées. Samsung s’en sort avec les honneurs au niveau des couleurs. La colorimétrie est maitrisée. Les angles de visions sont bons et je n’ai eu aucun problème de visibilité en plein soleil. Et enfin, on note un taux de rafraichissement de 120Hz, ce qui permet une fluidité au niveau de l’affichage plus qu’appréciable. C’est surtout dans les défilements que cela se sentira, aussi bien à l’horizontal qu’à la verticale.

Cela n’aura échappé à personne, comme c’est déjà le cas depuis les récents smartphones premium de Samsung, le Galaxy Z Fold2 n’a pas de port jack, c’est dans l’ère du temps et pour peu que vous soyez déjà passés au sans-fil, ça ne vous manquera pas. A côté du support du Dolby Atmos, on retrouve des haut-parleurs stéréo qui feront l’affaire pour du contenu multimédia court. Si vous en voulez plus, cela passera forcément par des écouteurs, un casque ou une enceinte externe.

One UI, Performances et Autonomie

A l’instar des derniers Galaxy, on retrouve la surcouche One UI 2.5 sur Android 10. Rien à signaler, ça marche toujours très bien. On retrouve cette expérience utilisateur qui reste agréable au quotidien, très proche d’Android Stock malgré la présence d’applications tierces. Ils auront l’avantage de ne pas être installé par défaut, ce qui permet de ne pas surcharger la mémoire de son smartphone. On notera la possibilité de configurer l’écran interne comme une tablette ou un smartphone. L’avantage, c’est que certaines applications exploiteront complètement la taille de l’affichage interne. Malheureusement, on est loin des optimisations de ce que proposent les applications sur iPadOS, ce qui donne au final des applications souvent étirées. On notera tout de même que la gestion multi-fenêtres de Samsung permet d’optimiser la surface d’affichage avec plusieurs applications. En revanche, certaines applications ont toujours du mal pour switcher entre l’écran externe et l’écran interne. Aussi, si vous changer d’écran en cours de route, il se peut que le Z Fold2 redémarre l’application concernée.

Du côté des performances, le Galaxy Z Fold2 propose un SoC Qualcomm Snapdragon 865+. C’est actuellement le meilleur SoC pour un smartphone Android, c’est une bête de course. Evidemment, j’ai essayé tous les jeux récents et gourmands comme Call of Duty Mobile, Brawl Stars, Fortnite (coucou iOS) ou encore Dead Cell en 120Hz et il n’y a pas grand chose à dire si ce n’était parfaitement fluide avec tous les détails à fond. On notera toujours la présence de la technologie On Device AI qui permet de comprendre les applications en mémoire. Cela permet donc de fermer certaines applications, de réduire les performances en fonction des usages et éviter des surconsommation énergétiques inutiles. Voilà quelques benchmarks avec des résultats assez classiques en soi.

Le Galaxy Z Fold2 propose une batterie de 4500mAh. On retrouve également la recharge rapide ainsi que la recharge sans-fil et la recharge inversée. Enn terme d’autonomie, ce n’est pas le smartphone le plus endurant mais quelque soit les usages, le Galaxy Z Fold2 assurera aisément une journée entière. Et si l’utilisateur fait quelque peu attention, il pourra avoir facilement deux jours d’autonomie. De notre côté, en fonction des jours, on avait une moyenne autour de la journée et demi avec entre 5h et 6h de temps d’écran. Dans nos usages, il y avait un vrai mix entre l’écran externe et l’écran interne.

Je vous rappelle qu’Android apprend de vos usages (une semaine en général) et si les benchmarks peuvent donner une sorte de classement entre différents smartphones, ils ne sont pas forcément représentatifs de la réalité. Voici un exemple :

Photo et Vidéo

La photo reste bien évidemment un des gros points fort d’un smartphone premium chez Samsung et ça l’est toujours sur le Galaxy Z Fold 2. En revanche, il ne bénéficie pas des dernières avancées des Galaxy S20 Ultra ou Galaxy Note20 Ultra. Le bloc photo du Galaxy Z Fold 2 s’apparente plus aux Galaxy S20/S20+ mais avec un téléphoto de 12 Mégapixels seulement et non de 64 Mégapixels.

Concernant les photos mêmes, il faut dire que le Galaxy Z Fold2 s’en sort très bien avec des résultats très similaires à ce que proposaient déjà les Galaxy S20/S20+. Les photos sont toujours un poil sur-contrastées par défaut et les couleurs restent toujours assez un poil trop chaudes par rapport à la normale. On notera aussi cette tendance des photos à être légèrement sous-exposées, ce qui donne cette tendance à faire perdre des détails dans les zones sombres. Mais pour le coup, on pinaille un peu et en condition de bonne luminosité, il n’y a de souci à se faire, les photos sont détaillées et nettes. On notera aussi que l’ultra grand-angle propose une bonne qualité générale, de paire avec le capteur principal. Et seul le téléphoto marquera une vraie différence avec des photos qui manquent peut-être un peu de piqué et de cohérence avec l’appareil photo principal.

Dans les conditions de faible luminosité, Samsung propose toujours un mode Nuit. Ce dernier avait été revu lors de la sortie des S20 pour pouvoir prendre encore plus de photos afin de les combiner. Les hautes lumières sont bien contenus et les détails présents, et de notre avis perso, une balance des blancs plus proche de la réalité que ce que propose Google avec ses Pixels par exemple.

Mieux que des mots, des exemples concrets :

Enfin, en façade, le Galaxy Z Fold2 reprend le capteur de 10 Mégapixels présent sur les S20 et S20+. Si on n’a pas noté de gros défauts, Samsung aura toujours cette tendance à  lisser et « interpréter » quelque peu les clichés. Si cela peut faire plaisir aux fans de selfies beauté, ceux qui sont à la recherche de résultats plus réalistes seront déçus.

Concernant la vidéo, le Samsung Galaxy Z Fold2 reprend ce que proposent les autres smartphones premium du constructeur coréen. Ainsi, le nouveau smartphone pliant de Samsung s’en sort très bien. La stabilisation fonctionne bien et on retrouve le mode action-cam avec une stabilisation assez proche de la technologie HyperSmooth des dernières GoPro. Les vidéos en sortie sont riches en détails et proposent une bonne dynamique, on regrettera juste un rognage très fort sur la vidéo qui fait perdre le côté grand angle en photo.

Et enfin, le plus gros avantage du design de ce Galaxy Z Fold 2 et de sa nouvelle charnière à position libre, c’est le fait de pouvoir poser le smartphone n’importe où pour profiter de prise de vue à pose longue ou avec des angles différents. Il faudra tester à l’usage parce qu’avec un mode trépied par exemple, cela implique qu’on pose le smartphone sur l’écran externe et donc avec les risques qui vont avec.

Où l’acheter ?

Le Samsung Galaxy Z Fold 2 est disponible au prix de 2020 euros ou à partir de 84,17 euros par mois.

Galerie

Articles liés

Réponses