Top 14 – Bayonne simpose dans les dernières minutes contre Clermont (21-19) – Rugbyrama.fr

Les Bayonnais, appliqués voire incisifs dès le début de la rencontre, ne tardaient pas à bonifier leur première incursion dans le camp asémiste. Après une charge dans l’axe de Filipo Taofifenua, semant le désordre dans la défense des visiteurs, Ugo Boniface viendra en coin aplatir le premier essai de ce duel (7-0, 3 ème). De quoi chasser quelques idées noires après la déroute subie à Brive la semaine auparavant. Mais aussi mettre en exergue les difficultés répétées des Auvergnats dans le jeu au sol. Après cette entame ratée, les troupes de Franck Azéma ont monopolisé littéralement le ballon. Mais les maintes imprécisions, les courses pas toujours idéales, et une tendance à déserter les zones de ruck ont favorisé longtemps les desseins de l’Aviron Bayonnais.

Mlagré un carton jaune écopé par Guillaume Rouet (20 ème), les Basques n’abdiquaient pas véritablement. Acculés certes mais tout en gardant le tableau d’affichage et le maigre pécule à leur avantage. Clermont, encore peut-être sonné par le retour déroutant de la semaine dernière face au Stade Toulousain, rehaussera sensiblement son niveau de jeu. Une jolie combinaison au large, une percée de Tim Nanai-Williams rattrapé d’extrême justesse à quelques centimètres de la ligne et à la conclusion un Camille Lopez placé en bout de ligne pour réduire l’écart sur la continuité (7-5, 38 ème). C’était tout pour un premier acte débordant de bonnes intentions, mais visiblement marqué par de nombreuses scories assez logiques pour une reprise de la compétition et le contexte actuel. Bayonne allait-il conserver ce précieux avantage ?

Bayonne, coeurs vaillants

Les visiteurs démontraient toutefois des signes offensifs de qualité, Damian Penaud parviendra à franchir à plusieurs reprises le rideau défensif Bayonnais. Sans réussite. Pourtant, deux actions opportunistes viendront garnir la besace de l’ASM. Tout d’abord, Damian Penaud enfin, d’un subtil dribbling, qui profitera de l’aubaine pour s’échapper et aller en terre promise pour le premier coup d’épée ((7-12, 64 ème). Coup dur pour l’Aviron qui encaissait une deuxième salve par Tavite Veredamu, subtilisant un nouveau ballon cafouillé dans la circulation basque, et faisant admirer une belle pointe de vitesse au passage (7-19, 67 ème). Un 14-0 qui aurait pu laisser pantois la formation locale et offrir un boulevard aux Clermontois. Qu’importe, les Basques réduirent la voilure et s’appuyaient sur leur conquête. Mat Luamanu après un ballon porté dantesque et surtout Maxime Delonca propulsé par tout un stade, viendront souffler la décision à une ASM groggy et laissant filer la victoire dans les derniers instants (21-19, 78 ème).

Yannick Bru peut être rassuré sur l’investissement des siens, lui qui avait pesté la semaine dernière sur le comportement hasardeux de ses protégés en Corrèze. La réplique était belle et elle permet à l’Aviron d’ouvrir son compteur avec un certain panache. Le coup est plus dur pour Franck Azéma et ses hommes, brouillons globalement dans ce duel, imprécis au sol et manquant de liant. Plutôt inquiétant après le succès étriqué face à Toulouse la semaine dernière, et la vision d’un quart de finale en Champions Cup la semaine prochaine face au Racing 92 qui s’annonce palpitant à souhait.

Articles liés

Réponses