Top 14 – L’UBB l’emporte dans la douleur face à Brive (25-20) – Rugbyrama.fr

Imaginez : vous êtes leader du Top14, tout le monde vous promet une qualification historique (voire un titre, même s’il restait encore des semaines de compétition) et patatras, une pandémie mondiale vient se mettre en travers de votre route. Vous l’imaginez ? Car c’est à s’y méprendre ce qu’ont vécu les Bordelais au terme de la saison 2019-2020. Alors si on ajoute que leur retour à la compétition a été décalé d’une semaine, car le Stade français était frappé par la Covid-19, et voilà comment les Girondins retrouvaient enfin (!) le Top14 après six mois loin des terrains. Et devant les tribunes d’un stade Chaban-Delmas forcément parsemées, les joueurs de l’UBB démarraient la rencontre tambour-battants.

En effet, il fallait moins d’une minute à Jefferson Poirot pour aller gratter un ballon, et permettre aux Bordelais de retrouver goût au rugby. Matthieu Jalibert inscrivait dans la foulée les trois premiers points de la saison bordelaise. Le début d’un récital ? C’était sans compter sur l’os briviste. Arc-boutés dans leur moitié de terrain, les joueurs de Jeremy Davidson ne cédaient pas le moindre centimètres, et seule l’indiscipline coûtait neuf points aux Corréziens (3e, 16e et 26e, par Jalibert). 9-0, le score à la mi-temps ? C’était sans compter sur cinq dernières minutes de folie, qui voyaient Geoffrey Cros -magnifiquement décalé dans le dos de la défense par son ouvreur- qui inscrivait le premier essai de l’après-midi (39e, 14-3)… et une réponse du tac-o-tac de Valentin Tirefort (40+1e) ! L’ailier arrivé à Brive à l’intersaison profitait du renvoi mal capté par les Bordelais et d’une mêlée maîtrisée par ses avants pour réduire immédiatement l’écart au score : 14-8 à la pause.

Victoire sécurisée à la… 80e minute !

La suite de la rencontre sera encore davantage équilibrée. Et si les Bordelais inscrivaient un essai en bout de ligne dès la 43e minute par Santiago Cordero, les Brivistes continuaient de s’accrocher. Mieux, les coéquipiers de Matthieu Voisin profitaient de l’incroyable indiscipline bordelaise pour revenir au score. Par quatre pénalités (47e, 53e, 58e et 69e), Thomas Laranjeira permettait à son équipe de recoller au score, et à dix minutes du terme, les Brivistes n’étaient plus menés que 22-20. De quoi entrapercevoir un deuxième succès consécutif, et un exploit chez le grand favori de la saison ? L’hypothèse prenait encore davantage de sens sur le carton rouge distribué à Seta Tamanivalu (77e) pour un raffut de l’avant-bras au niveau de la gorge de Julien Blanc.

Mais les Bordelais réussissaient à serrer les rangs en défense, à remettre la main sur le ballon et obtenaient une pénalité à quelques secondes du terme de la rencontre. A 22 mètres face aux perches, Ben Botica sécurisait ainsi la victoire des siens, portant le score à 25-20. Au terme d’une rencontre particulièrement hachée par l’indiscipline et la maladresse, les Bordelais s’imposent donc au bout du suspense face à de courageux Brivistes. Des fautes, un manque d’adresse face aux perches (trois manqués pour Jalibert) et un rythme à retrouver : tout n’a pas été parfait pour les Bordelais ce samedi, mais l’ancien leader du Top14 soigne son retour à la compétition. Les Brivistes ramènent quant à eux un point de bonus défensif extrêmement mérité en Corrèze.

Articles liés

Réponses