Top 14 – Pau confirme à domicile contre Agen (33-23) – Rugbyrama.fr

Après une saison 2019-2020 décevante (12e au moment de l’arrêt de la compétition), la Section paloise faisait partie des équipes attendues au tournant par les supporters et les observateurs. Les Béarnais seraient-ils capables de relever la tête, et de se défaire rapidement de la lutte au maintien dans laquelle ils étaient empêtrés la saison passée ?

S’il est évidemment trop tôt pour apporter une réponse catégorique, les deux premières journées de Top14 ont en tout cas permis aux joueurs de Nicolas Godignon d’apporter de premiers éléments de réponse. En effet, une semaine après leur succès aussi inattendu que mérité en terres montpelliéraines (23-26), les joueurs de la Section ont confirmé qu’ils en avaient sous le pied. Dans le sillage d’un Antoine Hastoy toujours plus décisif, les Béarnais ont su prendre le meilleur sur une équipe d’Agen courageuse -et finalement pas si loin du compte- mais moins tranchante dans les zones de marque.

C’est d’abord l’ouvreur paloise, Antoine Hastoy qui ouvrait la marque dès la 3e minute de jeu, en profitant d’un ballon maladroitement échappé par la charnière agenaise. Les Palois insistaient, et profitaient de l’indiscipline lot-et-garonnaise pour doubler à la 27e minute (Martin Puech) après une pénalité rapidement joué par l’intenable Clovis Le Bail. La messe était alors dite ? C’est en tout cas ce qui semblait se dessiner pour les Agenais mal embarqués, et à quatorze suite au carton jaune reçu par Romain Briatte sur l’essai. Mais la réalité du terrain est bien souvent différente de celle des pronostics, et c’est finalement en infériorité numérique que les joueurs de Christophe Laussucq relevaient la tête, et recollaient au score par le pied du métronome Raphaël Lagarde . Par quatre pénalités (16e, 23e, 30e et 37e) et un drop (40e), l’ancien bayonnais permettait à son équipe de terminer la mi-temps à seulement deux longueurs (17-15).

Une rencontre de 87 minutes

De quoi espérer une issue positive et une première victoire de la saison pour les Lot-et-Garonnais ? C’était sans compter sur un retour en fanfare des Palois, qui inscrivait un essai de pénalité dès la 47e minute (24-15). La suite de la rencontre sera équilibrée, et les Agenais croiront pouvoir aller chercher un point de bonus offensif à la 70e minute, quand Loris Tolot allait à dame pour la première fois de la soirée pour le SUA (30-23), mais un carton rouge distribué à l’Irlande Noël Reid (73e) pour un plaquage non-maîtrisé sur Eliott Roudil réduisait les espoirs du SUA au néant. Les deux équipes tentaient alors d’arracher un bonus dans les dernières minutes, et la rencontre allait jusqu’à la 87e minute (!) mais finalement les deux équipes se quittaient sur le score de 33-23.

Au terme d’une rencontre qu’ils ont dominée, les joueurs de la Section paloise s’imposent finalement 33-23. S’ils se sont fait peur entre la demi-heure de jeu et la mi-temps, les joueurs de Nicolas Godignon ont globalement été maîtres de leur sujet ce vendredi soir. De leur côté, les Agenais se sont accrochés, et ont souvent cru pouvoir revenir, mais n’ont jamais véritablement inquiété les Béarnais. Les joueurs du SUA tenteront de relever la tête le 3 octobre du côté de Clermont, tandis que les Palois auront à cœur de poursuivre leur sans-faute sur la pelouse de Brive.

Articles liés

Réponses